Le Mans était trop Long

Avec un très bon Long, le MSB s’impose face à la JSF 80 à 74.

Défense et limpidité… ces deux qualités, Nanterre les avait visiblement en tête. Poussée par la locomotive Massie (6 pts dans le premier quart-temps) et un Mam Diarra impérial en défense, la JSF tenait la dragée haute aux Manceaux. Avec un JP Batista dominé, le MSB peinait sous le cercle. Mais le travail de Pape Sy sur David Lighty portait ses fruits tant l’ailier avait du mal à trouver la mire. Heureusement pour les Locaux Chris Oliver était là pour pallier à cette faiblesse temporaire et laisser Nanterre au contact du MSB (18-18).

Après un petit cafouillage, la JSF a pu compter sur la spécialité maison : les gros shoots extérieurs. Et après Massie, c’était au tour de Johan Passave-Ducteil de faire un chantier dans la raquette en tenant bien en défense Batista tout en étant efficace de l’autre côté du terrain (6 pts). Mais le capitaine brésilien du MSB, s’il avait du mal sur les duels, était plutôt à l’aise avec son tir. Et si l’on rajoutait à cela une réussite fuyante, la JSF commençait à caler non sans se montrer combative (34-35).

Pape Sy lui n’avait pas laisser son physique ni son shoot aux vestiaires. Pierre angulaire du jeu manceau, l’arrière-ailier était au four et au moulin. De son côté, la JSF peinait à trouver une certain régularité, handicapée également par son manque de réussite alors qu’en face Khalid El Amin rentrait tout ce qu’il tentait et ce même dans des positions acrobatiques. Mais sous l’impulsion du duo Passave-Ducteil/Corosine la JSF entamait alors un retour. Sauf qu’il y’avait toujours en face un Manceau pour planter le tir nécessaire, Cam Long au tir primé par exemple, à la conservation d’un écart confortable.

Il reste que Nanterre n’avait pas dit son dernier, notamment Seidou N’Joya. Peu utilisé depuis le début de la saison, le meneur se battait comme un beau diable rentabilisant au mieux son temps de jeu même si au niveau du scoring Chris Warren avait le dernier mot. Pour autant, le MSB faisait toujours la course en tête en partie grâce à Cam Long, littéralement insaisissable, et à une maitrise collective remarquable. Plus brouillone, la JSF, elle,  n’arrivait pas à donner le coup de collier nécessaire pour revenir. Les Manceaux n’avaient plus qu’à gérer leur avance même si la JSF fut tout près du hold-up.

 

Comments

Commentaires (5)

  1. Jean-Phil

    Je ne comprends pas , Donadieu n'a pas crié au scandale ??? Les arbitres étaient donc irréprochables ? Dommage! A force de "rouspéter " contre l'arbitrage , il finira peut-être par se faire entendre et on lui accordera peut-être un match au bénéfice du doute …

  2. 72BOB

    Cam Long avait déjà fait un super match mercredi en Coupe d'Europe, et il continue : bravo pour la belle performance de ce soir.

    Ii faut maintenant poursuivre l'effort en Décembre pour bien finir cette année !!!

    Allez Go MSB