Le Mans remporte le Trophée du Golfe, Sommerville MVP

Les quatres formations de Pro A ont assuré le spectacle devant un public vannetais venu en nombre.

Nancy – Cholet : 89-72

Sur le parquet de la salle omnisports de Kercado, le SLUC Nancy a infligé à Cholet Basket avec l’art et la manière sa deuxième défaite en deux jours. Ce n’est donc pas l’idéal, à trois semaines de l’ouverture de la saison régulière, pour un candidat au titre de champion de France de débuter ainsi ses matches amicaux … Le score final est sans appel : 89 -72.

Dans un match mené de bout en bout par les Nancéens, les Choletais ont tenté à plusieurs reprises de recoller au score mais sans succès. Effectivement, les hommes de Jean-Manuel Sousa n’ont rien pu faire pour empêcher les cartons offensifs de Shawn King (24 points à 71% de réussite aux shoots, pour 37 d’évaluation finale en 22 minutes), de Marcellus Sommerville (18 points et 4 passes décisives) et de Souleymane Diabaté (13 points, 7 passes décisives et 3 interceptions). La tâche est alors devenue très difficile, voire impossible pour Cholet de tenir face au champion de France Pro A 2011. Du côté de la formation des Mauges, ce sont les nouvelles recrues Rudy Jomby (24 points en 27 minutes), A.J. Slaughter (19 points) et Ben Uzoh (13 points, 6 rebonds, 5 passes décisives et 3 ballons volés mais 6 pertes de balle) qui se sont particulièrement mis en avant en attaque.

Durant les premières minutes de jeu, le SLUC Nancy a effectué un départ canon en infligeant à leurs adversaires un 7-0. Alors que Cholet Basket commençait à répondre aux paniers convertis des nancéiens (15-7 au bout de six minutes de jeu), les protégés de Jean-Luc Monschau ont mis l’accélérateur et ils ont compté jusqu’à quinze longueurs d’avance, avant de céder deux petits points en fin du premier quart-temps. Sous l’impulsion des américains Slaughter, Uzoh et Goree, les choletais ont essayé de limiter la domination des nancéiens dans le second acte, en vain. A la mi-temps, le score était de 40 à 31 pour le participant à l’Euroleague lors de la saison dernière. Au retour des vestiaires, King et Shuler notamment, dégainaient avec réussite à tout va alors qu’en face, l’opposition offensive se limitait seulement à deux joueurs. L’écart de points séparant les deux équipes n’a donc cessé de se creuser (68-52 avec dix minutes restantes à jouer dans la rencontre). Dans l’ultime quart-temps, la bande emmenée par son capitaine John Linehan a continué à dérouler son jeu et à compter jusqu’à 27 points d’avance. Le jeune espoir Benjamin Sene a eu l’occasion de régaler le public vannetais en offrant à son coéquipier Jamal Shuler un alley oop de haute volée. Cholet Basket aura par la suite réussi à réduire l’avantage au score au tableau d’affichage, mais rien n’y fait. Le SLUC, trop fort pour eux hier après-midi, a décroché la troisième place pour leur première participation dans ce tournoi.. A noter que la domination dans le secteur intérieur s’est nettement fait sentir du côté des alsaciens. En effet, le club des mauges a encaissé 46 points dans la peinture contre seulement 16 concernant Nancy. De même, les joueurs de Sousa ont récupéré 34 rebonds contre 47 pour ceux de Monschau. Non entré en jeu avant-hier, le plus grand basketteur professionnel français, c’est-à-dire Vincent Pourchot, a débuté la rencontre dans le cinq de départ des nancéiens mais il a vite été limité par les fautes.

Les marqueurs du Cholet Basket :

Jomby (24), Vebobe (4), Slaughter (19), Mason (4), Uzoh (13), Morin (DNP), Marquis (0), Gobert (2), Ona-Embo (2), Goree (4).

Les marqueurs du SLUC Nancy :

Marcellus (18), Pope (DNP), King (24), Shuler (16), Sylla (2), Diabaté (13), Linehan (3), Merriex (7), Pinda (0), Pourchot (6), Sene (0).

Le Mans – Orléans 70-46

Dans une rencontre nettement dominée par Le Mans Sarthe Basket, les Orléanais auront pourtant eu leur moment de gloire pendant un peu plus d’un quart-temps, avant de définitivement céder la victoire à la troupe de J.D. Jackson. Au retentissement du buzzer final, la sentence fût lourde : 70 – 46 en faveur du vice-champion de France Pro A 2012. Le MSB est donc devenu le quatrième club de l’histoire de l’annuel Trophée du Golfe à le remporter.

Emmenés par un Sambia Dia (16 points en 19 minutes) de gala, les Manceaux n’ont pas eu à forcer leurs talents pour venir à bout des Orléannais en manque de réussite aux shoots. Après avoir remonté un déficit de 19 points avant-hier face à Cholet en un peu moins de 15 minutes, Orléans n’a pas pu rééditer cet exploit cette fois-ci.

Le premier quart-temps fût équilibré malgré une très léger avantage de l’OLB, qui a été principalement dû à un Jahmar Young adroit et productif (6 points à 2/2 aux shoots longues distances, 1 rebond et 3 passes décisives). A noter qu’au bout d’un peu plus de deux minutes de jeu, l’international brésilien J.P. Batista a été contraint de sortir du terrain et de rejoindre l’hôpital. En effet, il a reçu un violent choc dans la raquette au niveau du front qui lui a valu la pose de points de suture. Dans le deuxième acte, les deux formations ont été au coude à coude mais Le Mans a pris quelques points d’avance à quelques minutes de la mi-temps. Au cours de ce second quart-temps notamment, Cuthbert Victor a fait parler ses qualités défensives en repoussant dans les airs et dès que possible les shoots de ses adversaires. A la mi-parcours, peu de joueurs se sont démarqués dans les deux équipes et le score était de 34 à 28 à l’avantage des sarthois.

Au retour des vestiaires, le MSB a continué à imposer son jeu, surtout dans la raquette. L’écart de points séparant les deux clubs de Pro A s’est par la même occasion fortement agrandi. Dans ce troisième quart-temps, l’Orléans Loiret Basket s’est littéralement fait asphyxié par les vice-champions de France 2012. Le score a bien reflété cela : 55 – 36 juste avant que les dix dernières minutes de la rencontre débutent. L’ultime acte ne changera rien. Le technicien du Mans offrira à Jean-Baptiste Maille du temps de jeu et laissera au repos ses joueurs cadres. Les remplaçants de la formation sarthoise ont enfoncé un peu plus le clou au tableau d’affichage dans les derniers instants à jouer. Le MSB était tout simplement trop fort hier après-midi pour leur adversaire, dont l’effectif a totalement été remodelé à l’intersaison.

A noter que malgré l’élimination prématurée de son équipe en demi-finale, c’est l’ancien manceau Marcellus Sommerville qui a été nommé MVP de la cinquième édition du Trophée du Golfe. Il succède donc à l’Orléannais Brian Greene, vainqueur du lauréat l’année dernière.

Les marqueurs de l’Orléans Loiret Basket :

Ehimegbe (0), Young (8), Broyles (DNP), Greene (7), Lebrun (8), Raposo (4), Eito (6), Pellin (2), Kozan (0), Green (1), Osby (5), Pamba (5).

Les marqueurs du Mans Sarthe Basket :

El-Amin (5), C.Kahudi (7), Maille (0), Victor (9), Sy (0), Issa (6), Batista (4), H.Kahudi (9), Ceci (5), Bangura (4), Dia (16), Long (5).

Tags : , , , , , ,
Comments

Commentaires (2)

  1. Loïc

    Nancy n'est pas en Alsace mais en Lorraine, a corriger dans l'article, sinon merci beaucoup du résumé!

  2. 72BOB

    Il faut espérer que le staff du MSB appréciera à sa juste valeur le travail de S. Dia…Il faut absolument que le MSB démarre à 10 joueurs ce championnat. Toute la saison dernière, nous avons été trop juste en effectif : quid du joker médical de K. Mendy (arrêté jusqu'en Décembre) ?