Le Mans sur la durée

Alors qu’Orléans tenait son match, les hommes de Philippe Hervé ont craqué dans la deuxième période après la remontée fantastique du MSB (88-77).

Dans une opposition de style avec Georgi Joseph, JP Batista prend de suite le dessus avec un panier face au cercle dans la raquette. La stratégie de défense de zone de l’OLB peine à fonctionner en ce début de rencontre face à la bonne réussite des extérieurs manceaux. Une réussite qui fuie les Orléanais qui enchaineront quelques cagades. Avec un 2/2 à3 pts, Max Kouguere illustre le bon passage des Manceaux qui, en défense, contrôlent à merveille Cedrick Banks. Mais quand on lui laisse des espaces, il ne laisse pas passer sa chance notamment au tir primé. En augmentant leur agressivité offensive, l’OLB revient petit à petit dans le match. Amara Sy est ultra-présent des deux côtés du terrain mais le bras magique de Kouguere permet au MSB de stopper le 11-2 des Orléanais. A deux minutes de la fin du premier quart, JD Jackson décide d’associer Alain Koffi et JP Batista dans la raquette. Une option tactique qui ne freine pas l’orléanais Cedrick Banks on fire au scoring et la passe (14 points et 2 passes décisives). De quoi repartir aux vestiaires avec un pécule de 2 points d’avance (21-23).

Au retour, Amara Sy réattaque avec les mêmes intentions avec un panier in da paint malgré la défense de Koffi. En remplacement de Taylor Rochestie à la mène, Henri Kahudi fait le tâche mais le MSB peine à trouver le cercle. Avec trois fautes rapidement sifflées, le MSB a en plus du mal sur le placement défensif. Difficile pour le moment de les imaginer renverser le match tant l’OLB le contrôle parfaitement. Et il aura fallu attendre 3m30 et un panier intérieur de Batista pour stopper le désert offensif côté manceau. Avec la confiance retrouvée (5 points de rang), Rochestie relance son équipe. C’est d’ailleurs lui qui servira Alex Acker en contre-attaque. Avec les deuxièmes chances qui leur sont accordés (9 rebonds offensifs), le MSB confirme sa dangerosité quant l’OLB commence à manquer  de présence défensive dans la raquette. Résultat : les joueurs de JD Jackson reviennent à 6 pts (38-44).

Visiblement, Rochestie a décidé d’appuyer sur la gomme et c’est Maleye NDoye qui en fait les frais en concédant rapidement la faute. Pellin, sur l’attaque suivante, provoque la faute mais le jeu orléanais a tendance à être trop étriqué. Mais malgré le nombre incroyable de rebonds offensifs pris, le MSB pêche dans la finition. En face, le jeu rapide de l’OLB fait un malheur obligeant les Manceaux à faire la faute. Seul JP Batista tire son épingle du jeu avec son très bon jeu dos au panier aidé par séquence par Taylor Rochestie quand ce dernier joue sur sa rapidité et sa main gauche. Cependant, en face, il y’a un Amara Sy en mode gala/MVP/Je suis chaud/Je reviens même pas de blessure : 18 pts et 3 rbds en 20 minutes. Face à la zone orléanaise, Charles Kahudi fait parler la poudre au tir primé après avoir eu du mal à rentrer dans le match. Mais les nombreuses fautes laissent beaucoup de lancers-francs aux Orléanais hyper fiables dans l’exercice dans ce 3e quart-temps (11/12). Paradoxalement, c’est via cet exercice que le MSB revient notamment après l’anti-sportive, assez sévère, sifflée contre Banks. Avec un 10-2, le MSB relance complètement le match avant le money-time (60-64).

Si le MSB venait à l’emporter, Orléans pourrait avoir des regrets de ne pas avoir su tuer le match. Pour le moment, Sy fait toujours autant preuve d’efficacité mais en face, il y’a aussi client avec Charles Kahudi. Et sur un panier à 3 pts de Marcellus Sommerville, le MSB en vient à reprendre l’avantage. Mais c’est l’ailier-fort quoi redonne l’avantage à sa team dans un mano-à-mano des plus intensif. Ce retour est à trouver notamment dans un différentiel abyssal au rebond (33 à 18) au final très pénalisant pour l’OLB. En s’appuyant sur une défense bien placée, le MSB semble se mettre progressivement à l’abri d’un retour orléanais. Sauf si Banks continue d’artiller… Mais c’est le moment que choisit Rochestie pour planter un shoot assassin, bientôt imité par Sommerville au tir primé. L’ex intérieur du PL assume ses responsabilités dans le money-time après une entame plus délicate tout comme Alex Acker. A vrai dire, ce sont tous les joueurs du MSB qui sont touchés par une réussite totale au tir aidés par les maladresses orléanaises. Pour Philippe Hervé et ses joueurs, il y’a comme un goût amer après cette défaite dont le scénario leur est trop bien connu. Pour le MSB, au contraire, l’aventure continue avec pour prochain adversaire Roanne ou le BCM.

Le Mans

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 88 31 – 61 50.8 10 – 22 45.5 16 – 19 84.2 14 22 36 0 5 18 8 14 20 18 103
4. Sommerville Marcellus * 30 12 3 – 9 33.3 2 – 5 40.0 4 – 4 100 4 6 10 0 1 3 1 2 3 4 18
5. Lombahe-Kahudi Charles * 34 10 3 – 7 42.9 2 – 5 40.0 2 – 2 100 2 2 4 0 0 5 2 2 3 2 15
7. Koffi Alain 10 0 0 – 1 0.0 0 – 0 0 – 0 0 3 3 0 0 0 0 2 3 0 0
9. Acker Alex 34 20 7 – 15 46.7 2 – 5 40.0 4 – 7 57.1 3 4 7 0 1 1 3 2 1 4 18
10. Rochestie Taylor * 38 16 6 – 13 46.2 2 – 5 40.0 2 – 2 100 4 1 5 0 2 6 1 3 4 2 18
12. Kouguere Max * 8 8 3 – 3 100 2 – 2 100 0 – 0 1 0 1 0 0 0 0 0 3 0 9
13. Batista Joao Paulo * 36 20 8 – 11 72.7 0 – 0 4 – 4 100 0 4 4 0 0 3 0 1 1 6 23
15. Kahudi Henri 6 2 1 – 1 100 0 – 0 0 – 0 0 2 2 0 0 0 1 1 0 0 4
16. Ceci Thomas 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
18. Mendy Kevin 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
19. Bryant Travon 4 0 0 – 1 0.0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 1 0 0 1 2 0 -2
0

Entraîneur : J.D. JACKSON

Orléans

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 77 26 – 53 49.1 8 – 20 40.0 17 – 21 81.0 4 16 20 5 0 15 3 11 18 20 78
4. Banks Cedrick * 28 21 7 – 14 50.0 4 – 8 50.0 3 – 3 100 1 2 3 0 0 3 0 1 2 4 19
5. Sy Amara * 33 21 6 – 10 60.0 1 – 4 25.0 8 – 8 100 0 4 4 3 0 2 1 2 2 7 25
6. Ndoye Maleye * 27 9 3 – 7 42.9 1 – 4 25.0 2 – 2 100 0 1 1 0 0 1 2 0 3 1 9
7. Greene Brian 15 5 2 – 5 40.0 1 – 2 50.0 0 – 0 1 4 5 0 0 1 0 1 2 1 7
8. Lebrun Maël 6 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0
9. Monds David 19 8 3 – 5 60.0 0 – 0 2 – 2 100 1 1 2 1 0 0 0 1 1 2 8
10. Pamba Bryan 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
11. Pellin Marc-Antoine * 24 6 2 – 5 40.0 1 – 1 100 1 – 2 50.0 0 0 0 0 0 3 0 3 2 3 2
13. Solle Yohan 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
14. Joseph Georgi * 21 4 2 – 4 50.0 0 – 1 0.0 0 – 2 0.0 1 4 5 1 0 0 0 1 4 1 5
20. Sangare Yohann 27 3 1 – 3 33.3 0 – 0 1 – 2 50.0 0 0 0 0 0 5 0 2 1 1 3
0
Tags : , , , , ,
Comments

Commentaires (5)

  1. AND11

    Quelle qualité de jeu impressionnante chez le MSB. Quel bel effectif.

    Je serais ravi qu'ils gagnent la SDA et finissent aussi champion de France. C'est vraiment l'équipe la plus kiffante de pro A!!

  2. golo72

    il ne faut pas rever l'equipe manque de profondeur de banc, et de hargne en defense (notamment rochestie sommerville voir batista) pour esperer le graal cette année mais l'equipe est agréable à voir jouer ce qui etait un objectif du staff par rapport à la purge de l'année derniere….

    quand on y pense si diot et koffi etaient en forme la on pourraiot viser le graal mais ce n'est malheureusement pas le cas…

    je ne vois pas comment on pourrait emporter les as avec des cadres comme rochestie kahudi sommerville acker batista a + de 30min par match sur 3-4 jours face à certaines equipe suréquipé comme le bcm cb chalon voir nancy sur un format de compet comme les as…tu le paye forcement à un moment…

  3. A-Sir

    Quel joueur ce Batista. Dans un profil différent d'Akingbala, le meilleur pivot de Pro A.

  4. golo72

    c'est surtout le possible enchainement samedi dimanche avec des cadres a + de 30min par match sur 3-4 jours qui fait que tu le paye à un moment ou un autre…mais j'espere me tromper….