Le Pana à une marche du Final Four

Au forceps et dans une OAKA en ébullition, le Pana a pu compter sur Diamantidis pour tomber un Barça petit bras (65 – 63).

Diamantidis l’assassin silencieux, le retour. Après nous avoir offert un petit festival en Catalogne jeudi dernier, le maestro a remis le couvert sur ses terres, en guidant ses partenaires vers une victoire difficile (12 pts). D’abord auteur de deux paniers à trois points importantissimes, dont le deuxième, rentré avec la planche, a permis aux siens de prendre l’avantage final, 3D est par la suite venu étaler ses longs segments sur une remise en jeu barcelonaise, perturbant ainsi les derniers plans de Xavi Pascual et sa troupe.

Partie sur des chapeaux de roues, la Green Team a pourtant eu du mal à bonifier sa victoire acquise au Palau Blaugrana. Profitant à merveille du bon début de match de Roko Ukic (aphone ensuite) et surtout de l’excellent Michael Bramos, adroit à longue distance et très agressif vers le cercle, le club athénien s’est donné quinze longueurs d’avance, en début de second quart-temps, avant de subir le réveil d’Ante Tomic (12 pts, 9 rbds). Accompagné par un Erazem Lorbel sorti pour quelques instants seulement de sa léthargie (8 pts), le pivot croate a fait grandement souffrir Stéphane Lasme (11 pts, 8 rbds) et Big Sofo de par sa taille et sa technique irréprochable.

Sarunas Jasikevicius précieux grâce à son expérience (13 pts) dans la touffeur de l’OAKA et la bomba Navarro sur un nuage pendant de longues minute (17 pts), les ouailles de Pedoulakis ne pouvaient dès lors que contenir la machine blaugrana, avant de trouver la parade une fois dos au mur.

A coup d’ajustements tactiques, de baffes en défense et n’ayant nul autre choix que de supporter toutes les peines du monde pour ne scorer qu’un misérable petit panier, Barcelonais et Hellènes ont donc offert une fois encore un money time au suspense insoutenable aux aficionados de basket européen. De basket tout court, même !…

Mais puisque les grands matchs se jouent sur des détails, il convient de pointer du doigt l’extrême fébrilité de certains joueurs du FC Regal dans la dernière minute.

Entre les deux (gros) ratés de Tomic sur la ligne, et les deux shoots ouverts à trois points refusés par un Victor Sada très longtemps benché par Xavi Pascual du fait de son faible rendement, les partenaires de Juanca Navarro se sont, aussi (et surtout ?), tirés une sacrée balle dans le pied au moment d’aborder un virage important sur la route qui mène à Londres.

Score final : 65 – 63.

Tags : , , , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (24)

  1. Qiou

    Bon résumé et très beau match. C'était peut-être pas très offensif mais ils sont en train de nous offrir une superbe série!

    Sada a refusé 2 tirs ouverts de suite car il était pas du tout en confiance, bizarre que Pascual l'ait mis sur le terrain à ce moment-là…

    Diamantidis une nouvelle fois impressionnant.

  2. Frankie

    Les matchs se suivent et se ressemblent… Une équipe se détache, l'autre revient, et le final est irrespirable (surtout lorsqu'on a de l'affection pour l'une d'entre elles !). Les Barcelonais ont été extrêmement fébriles tout le match. On voit combien pèse l'absence de Mickael, qui apporte beaucoup de confiance habituellement (un rôle à la Kobe). Heureusement que le vieux (Saras) apporte son grain de folie et que le jeune (Abrines) a du culot. Navarro a quand même bien arrosé (3/9 de loin), et Huertas a été complètement invisible, tout comme Wallace, Lorbek et Ingles, trois talents offensifs complètement perdus face à la défense suffocante des Verts. Les joueurs du PAO ne sont certainement pas plus talentueux mais ils jouent crânement leur chance, avec application, et le public a fait le reste en "faisant rater" ses 2 LF à Tomic dans le MT. Ils sont mal !

  3. jean2

    Les gars, tous ceux qui ont des amis qui regardent le basket mais pas le basket européen, il faudrait les suppliés de voir juste une fois ce genre de séries(spectateurs et passion)…Dommage pour ceux qui n'ont jamais vu un joueur comme Diamantidis…surement le plus grand joueur européen les 15 dernières années..c fou comment ce joeur se transforme lors du quatrième carton…assist de ouf, meilleur en steals et bloc ( en comparaison avec les autres meneur),et des 3points qui rentrent quand le ballon pèse 100kg !

  4. John

    Putain c'est génial (comme dirait Patrick Sébastien). L'ambiance de folie pour mettre une pression monstre au Barça dans le money-time, et hop Tomic qui chie dans la colle avec ses 2 LF ratés. Un match très défensif, normal c'est la marque de fabrique des 2 coachs.

    Diamantidis, quel joueur quel classe. Un jour, il finira entraîneur du Pana c'est obligé, t'a l'impression que c'est lui qui fait tous les systèmes. En plus, il est le clutch player qu'on connait.

    C'est pour ces moments-là que tu kiffes le basket européen, certes ça ne score pas 100 pts/match, mais il y a un QI basket énorme!!!!

    PS: Vincent, tu nous sors une référence de catch avec "l'assassin silencieux". Tu vois de qui je veux parler?

  5. A-Sir

    Finalement, c'est Sarunas qui croque le match. Et je ne dis pas ça pour son shoot décisif raté.

  6. John

    @Vincent

    Je parle de Randy Orton. Pendant quelques temps il a eu ce surnom là :p

  7. Shaleb

    @Zither : ils ne sont pas meilleurs mais équivalents…..
    J'aurais adoré de les voir jouer en NBA mais c'est difficile de laisser le Pana!!!!

  8. John

    Ils ont passé moins de temps en Euroligue que Bodiroga ou Diamantidis je pense

  9. Shaleb

    @Zithler : oui les quatres derniers ont évolué au plus haut niveau européen, c'est pour ça que je te dis qu'ils sont équivalents..
    La ou je suis pas d'accord avec toi c'est de comparer Rigaudeau avec Bodiroga!!!
    Niveau palmarès, niveau de jeu, personnalité etc etc il n'y a aucune comparaison. Un exemple (sinon il y en a plusieurs) : Final 4 de 2002 Bologne-Pana (regarde la compo des deux équipes, il y a un fossé!!!!) Mais Bodiroga jouait pour le Pana donc…..

  10. Shaleb

    @Jean2 : 3D (Dimitris Diamantidis Defense) est de loin la meilleure machine défensive qui n'est jamais existé (Europe).
    Le block sur Acker j'en rêve encore….

  11. Lyco à fron d

    Le block sur Acker, c'est mon numéro 1 ! (puis 20sec après il récupère le rebond offensif sur un 3pts raté de Kostas T. +2pts).

    Le top10 sur leoforos, je sais pas s'ils l'ont fait dans la précipation mais il en manque pas mal je trouve (les trois 3pts consécutifs en finale de la Cup face à l'OLY de Chili/Kleiza/Papa/Teodosic and cie…).

    Bon sinon, sur la série… le plus dur reste à faire… un match pour la qualif, on verra si la pression va les faire déjouer (en face, le Barça jouera son va-tout) ou si le booster de confiance continue après les exploits de 3D.

    En tout cas chapeau, ils hissent leur niveau même si le Barça n'est pas au top (mais ça on l'a un peu senti venir… que l'opposition tombait à point… Ce Barça face à l'Efes ou au Real aurait eu plus de chance). Abrines continue de faire de belles choses…. Navarro excellent avant de manquer de jus, Saras impérial aux shots avant de déconner avec sa balle perdue, Lorbek – c'est pas sa saison – est en dessous et ça sent de suite, Tomic impérial mais gros chocker (une spécialité chez lui), Ingles-Sada-Jawai pas au niveau, et surtout Huertas, un des top 3 PG à Vitoria et en sélection est mauvais peu de réussite en attaque et moins de maestria… en défense, les pénétrations des guards du PAO ont bien été tranchantes. DD prend l'avantage facilement puis joue sur le décalage, Bramos va scorer avec Huertas dans le rétro. A l'inverse il faut des gros shots de JCN ou quelques exploits persos tant les déplacements sont contestés par la défense plus homogène du PAO (avantage d'avoir un Lasme et un Gist – il croit qu'il joue avec le Partizan en fait, il a eu Alzheimer… ça tombe plutôt bien^^ – qui peuvent suivre les pénétrations des petits qd ça switche…) + 3D en vigie = http://www.youtube.com/watch?v=UC4XEcuCDPc

    N'enterrons pas les Catalans qui ont de l'expérience à revendre… enchainer 3vitoires d’affilée face au Barça, ça reste quasiment illusoire… Surveiller la condition physique des joueurs…

    Sinon, 20ans après, ils auraient une bonne tête de Limoges^^!