Le Panathinaikos dérouille Berlin

La Green Team n’a pas eu à se forcer pour écraser l’Alba.

Pana  82 – 58  Berlin

Une branlée amicale, mais une branlée quand même. Archi dominateur pendant plus de trois quart-temps, le Panathinaikos a fait dans la générosité en laissant à Berlin le soin de dépasser la barre des 50 points. Portée par un Dimitris Diamantidis époustouflant en première mi-temps (8 pts, 9 rbds), la Green Team a su profiter de la bonne forme de Maciulis (16 pts, 24 d’éval) et Roko Ukic pour prendre le large. Peu inspiré, asphyxié par la défense athénienne et clairement incapable de trouver une solution pour s’extirper des griffes adverses, l’Alba n’a rien montré. A l’image d’un Ali Traoré (6 pts, 6 rbds) bouffé des deux côtés du parquet par Stéphane Lasme (14 pts, 18 d’éval).

Prend ça, Angela Merkel !

Tags : ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (1)

  1. x

    Les deux "exploits" de malaga (victoires contre madrid et le cska moscou coûteront surement la qualification au pana pour les quarts de finales.

    Finalement, les deux matchs (contre madrid largement prenable ce jour là à l'oaka et à malaga) que le pana "a donné" à l'adversaire alors qu'il aurait dût les gagner pèsent lourd dans la balance. Pr se qualifier, il faudrait rester invaincu (vu que le goal average sur malaga a été perdu) jusqu'à la fin du top 16, hors je ne vois pas comment ce serait faisable en ayant un déplacement au réal madrid et une réception de moscou.

    Malaga a su faire les exploits nécessaires, ce qu'à été incapable de faire le pana, c'est bien dommage car ce groupe était quand même accessible (derrière moscou, le réal et peut être pilsen qui étaient d'un niveau supérieur).