Le pari de Cyril Akpomedah

Les périodes de playoffs sont synonymes de paris en tout genre en NBA. La Pro A n’est pas épargnée.

Ce soir, Gravelines tentera d’égaliser sa série face à Cholet pour se donner une dernière chance d’accéder à la finale.

Alors que Mike Gélabale vient tout récemment, à la surprise générale, de couper ses dreads, vous n’avez pas pu passer à côté de la nouvelle tendance au BCM. Cyril Akpomedah, Jeff Greer et Rudy Jomby ont en fait décidé de ne pas se couper les cheveux durant les playoffs.

« On a décidé avec Rudy (Jomby) et Jeff (Greer) de ne les couper qu’à la fin. Les miens poussent plus vite que ceux de tout le monde… Je n’ai pas de chance. Mais c’est un pari, on le tient… On espère qu’il dure encore. Jusqu’au bout ! », expliquait Cyril Akpomedah dans La Voix du Nord.

La participation de Yannick Bokolo ce soir est encore incertaine :

« C’est un joueur important, quasi MVP. Si on l’a, c’est mieux. Sinon, il faudra faire sans. Pas question de se dire « tant pis si on perd, on ne va pas jouer à fond parce que Yannick n’est pas là », non ! » ajoutait Akpo.

Mais les joueurs de Christian Monschau ne compte pas abdiquer si près du but :

« On est allés au bout de ce qu’on avait physiquement. On avait joué trois matchs en quarts, plus le voyage. Cholet avait eu une semaine de repos et jouait à la maison. Forcément, on n’avait pas du tout les mêmes jambes. On a senti le coup arriver en seconde période, surtout avec Yannick en moins. On avait fait tous nos systèmes par rapport à ça. Mais pas d’excuse, il faut essayer de gagner, c’est tout. »

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.