Le Paris Levallois décroche un match 4

Il y’aura un match 4 entre le Paris Levallois et Chalon après la victoire 86 à 69 des Franciliens.

Pour le Paris Levallois la pression était maximale avant le coup d’envoi du match 3 de la demie des playoffs face à Chalon. Une défaite et c’était direction les vacances. C’est sans doute pour ça que les joueurs de Freddy Fauthoux ont mis du temps à entrer dans la rencontre en encaissant un 11-0 lors des deux premières minutes. Il faut dire que Cameron Clark (20 points) a fait parler la poudre en prenant la moitié des tirs de son équipe sur le premier quart-temps (26-17 à la 10e). Mais après un bon passage d’Ada Sane (10 points) en début de deuxième quart-temps et des ajustements défensifs, le Paris Levallois a progressivement grignoté son retard passant notamment un 13-0 aux Chalonnais. Sans les points de John Roberson et la fougue de Louis Labeyrie l’écart aurait été plus conséquent à la mi-temps (43-38) d’autant plus que Jason Rich (24 points) a passé la vitesse supérieure.

Au retour des vestiaires, l’arrière US a continué son chantier contribuant à creuser l’écart en faveur des Franciliens. Ces derniers ont aussi réussi à asphyxier Chalon en défense à l’image du gros travail fourni par Ada Sane sur Moustapha Fall. Pièce-maîtresse du jeu bourguignon, le pivot n’a pas eu son impact habituel. En relais Ekene Ibekwe a eu du mal à contenir Louis Labeyrie avec qui il a eu quelques frictions. On le sait l’intérieur du PL a le don de savoir parfaitement faire sortir son vis-à-vis de ses gonds. Lui et ses coéquipiers ont ensuite parfaitement gérer un quatrième quart-temps durant lequel Jean-Denys Choulet a très largement fait tourner son effectif.

C’est donc logiquement que le Paris Levallois est parvenu à décrocher un match 4 qui aura lieu mercredi toujours à Levallois. S’ils maintiennent ce niveau les troupes de Louis Campbell ont toutes les cartes en mains pour pousser la série jusqu’une belle.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.