Le Paris Levallois fait tomber Limoges

Le Paris Levallois s’est offert une victoire « bonus » face au Limoges CSP (80 à 73).

L’écart se réduit saison après saison mais c’est un fait : quand le Limoges CSP se déplace sur le parquet du Paris Levallois cela se termine par une défaite. Il faut dire que les joueurs de Frédéric Fauthoux ont livré leur match le plus abouti à domicile depuis le début de la saison. Dès le coup d’envoi les Franciliens ont mis de l’intensité dans leur jeu, un ingrédient dont a manqué le CSP pendant la première partie de la rencontre. Jason Rich, en bon leader, a su mettre son équipe sur de bons rails. Il a fallu attendre la treizième minute pour qu’un trois points de Léo Westermann redonne un peu de peps au jeu du CSP. Mais pas assez concentrés en défense, les Limougeauds ont laissé la traction arrière du PL Rich/Jones les punir. A la mi-temps (45-35) ces derniers avaient d’ailleurs inscrit à eux-deux un peu plus de la moitié des points de leur équipe (26).

Au retour des vestiaires le PL va alors sentir le vent un peu souffler. La rentrée de Fréjus Zerbo leur a fait beaucoup de mal. Le pivot limougeaud a en effet su redonner l’intensité nécessaire à son équipe. Mais ce ne fut pas nécessaire face au show Chris Jones. Si Bo McCalebb lui a répondu dans le quatrième quart-temps et que Limoges a même repassé devant à l’entame du money-time, le Paris Levallois ne s’est pas désuni validant ainsi les progrès montrés lors de ses sorties précédentes. Dans une ambiance électrique marquée par la double disqualifiante de Will Daniels et Louis Labeyrie, le meneur Chris Jones, toujours lui, a su se sublimer pour apporter un dernier coup de jus salvateur.

Au final le Paris Levallois remporte un succès de prestige dans l’optique de la lutte pour le maintien. Mais le coach Frédéric Fauthoux, qui remportait là la première victoire de sa carrière de coach en Pro A, l’assurait après le coup de sifflet : un match plus important peut-être les attend la semaine prochaine avec un déplacement à Rouen.

Crédit photo : KREINE/Paris Levallois

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.