Le Paris Levallois se paye Roanne

Le PL recevait l’ogre roannais hier soir à Marcel Cerdan et n’a pas déçu son public venu en nombre.

Le microcosme du basket francilien s’était donné rendez-vous à Marcel Cerdan pour l’affiche PL-Roanne et le moins qu’on puisse dire c’est que le public n’a pas fait le déplacement pour rien. Les choses ont pourtant mal débuté : un problème technique, un panier à remplacer, 45 min de retard sur l’heure initiale…

Mais une fois le chrono lancé, les joueurs du PL ont offert une magnifique prestation à leur public et ont lourdement sanctionné les Roannais sous les yeux de Jacques Monclar en tenue de spectateur. Toujours privé de David Noel, le PL a d’entrée de jeu imposait son rythme aux joueurs de JD Choulet pour finir le premier quart-temps avec une légère avance. Mais drivé par un Solo Diabaté déchaîné (21 pts, 4 rbds et 4 pds mais 7 balles perdues), Roanne revenait dangereusement à l’approche de la mi-temps (41-35).

En deuxième mi-temps, les Roannais ont cruellement manqué d’adresse et n’ont rien pu faire face au spectacle qu’offrait les Parisiens. Solo , pourtant insaisissable en première période, ne rentrait plus rien au même titre qu’Uche (15 et 6). Seul Amagou (16 pts dont 3/5 à 3 pts) parvenait à trouver le chemin vers le cercle. Avec un Michel Morandais abusément adroit (21 pts dont 5/7 à 3 pts), le PL a vite creusé l’écart pour obliger Roanne à courir après le score. L’effectif de Christophe Denis brillait par son jeu collectif et sa défense pour s’imposer avec la manière sur son propre terrain (84-68).

« Je leur ai dit ceci à la mi-temps : nous sommes maîtres de notre destin. Avec tout les respect que j’ai pour le travail de JD Choulet à Roanne, je leur ai dit qu’on est capable de battre n’importe qui. » se réjouissait Christophe Denis à la fin du match

Pour sa première sortie, Eric Chatfield (4 pts et 5 pds en 20 min) n’a pas été épargné par les arbitres et a vu son temps de jeu limité. L’autre nouvelle recrue du PL, Vasco Evtimov (4 pts et 8 rbds) a, quant à lui, gagné le coeur du public parisien en communiquant toute son énergie et sa rage sur le parquet.

« C’est un personnage, c’est vraiment un personnage. Il apporte sa bonne humeur. Il est fédérateur. » confiait l’entraîneur du PL en conférence de presse.

Dans la peinture, Uche était intenable mais Lamont Hamilton (18 pts et 6 rbds) répondait de l’autre côté du terrain, bien aidé par la squad arrière du PL. Marcellus Sommerville (17, 4 et 3), fidèle à lui-même, a porté son équipe alors que Jimmal Ball (8, 5 et 7) et Andrew Albicy (9 pts, 5 pds et 4 int) étaient occupés à contenir le duo Amagou-Diabaté. Ricky Davis (0 pts, 1 rb et 2 pds en 26 min) n’a rien vu d’autre que les missiles envoyés par Morandais alors qu’Alex Gordon n’a été que l’ombre de lui-même.

Face à la lourde défaite de son équipe, JD Choulet n’y a pas été de main morte mais reconnaissait que son adversaire était de taille hier soir :

« Heureusement que Solo est là pour scorer extérieur, parce que le reste du secteur est passé au travers. Et c’est comme ça depuis la deuxième mi-temps du quart de finale des As. »

« Paris a été très présent dès le début de la rencontre et Michel Morandais nous a fait très mal. »

A la fin du match, l’addition est salée et Roanne laisse Cholet s’échapper en tête du classement.

Tags : , , , , , , , , ,
Comments

Commentaires (5)

  1. julien

    Morandais a été complètement dingue. Par contre, Solo semble avoir encore du mal à gérer son talent. La fin de 1ère mi-temps énorme qu'il a faite a semblé lui monter légèrement à la tête…

  2. Niko

    C'était vraiment un bon match tant au niveau du jeu que de l'ambiance… affaire à suivre pour le PL ! Ca valait mieux qu'une 13e place samedi soir, il faut confirmer.

  3. Calum

    Il m'a fait rêver Morandais ! Et la passe d'Evtimov aussi !!

  4. raf

    Superbe match merci au PL malgré une organisation digne des turcs lors du Championnat du Monde (être 15 pour changer un arceau ?!).

  5. Pingback: Laurent Sciarra à un match de la retraite | BasketActu.com