Le Paris Levallois un ton en-dessous de l’ASVEL

Face à l’ASVEL, le Paris Levallois a payé sa mauvaise première mi-temps et s’incline 86 à 70.

Walter HodgeLe Paris Levallois était pourtant prévenu…. Sous pression l’Asvel arrivait à Marcel Cerdan avec le couteau entre les dents et le renfort de l’ailier Charles Kahudi. Face à une équipe engagée et présente dès le coup d’envoi, le PL a longtemps eu du mal à donner le change. Outres les fautes laissées trop rapidement et une adresse en berne (22% seulement à la mi-temps), les Franciliens ont laissé Darryl Watkins (11 points et 4 rebonds) et ses coéquipiers créer l’écart un peu trop facilement par manque de dureté. Le pivot de la Green Team a non seulement été efficace en attaque mais a pris le dessus sur Vincent Poirier clef de voûte de la raquette levaloisienne. Si Jason Rich (21 points) a eu un bon passage dans le deuxième quart-temps, l’Asvel a toujours su trouver les joueurs idoines, dont Walter Hodge (20 points et 6 passes décisives), pour planter de gros shoots si bien qu’à la mi-temps il y’avait déjà vingt points d’écart (29-49).

Louis Labeyrie (15 points et 10 rebonds) a bien tenté d’impulser un retour au retour des vestiaires mais l’Asvel a conservé une réussite insolente grâce à la vista de l’inévitable Hodge et Nikola Dragovic. Pour ne rien arranger le PL a aussi dû terminer sans Maleye Ndoye sorti sur blessure après un coup (sans gravité) au genou.  Avec un deuxième joueur en moins cela n’a fait que compliquer leur tâche avec un retard d’encore treize points à trois minutes de la fin (66-79). Car si la réaction a bien été présente par rapport à la première période, le Paris Levallois a gâché trop d’occasions pour revenir à dix points et moins. Au-delà de la défaite les joueurs de Frédéric Fauthoux ont aussi perdu le pointaverage. Un élément qui pourrait compter en fin de saison régulière…

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.