Le parpaing de la semaine : La démission de Bourousis

Malgré l’ambiance de folie qui règne dans les stades, la Grèce est très souvent le théâtre de scènes de révolte de la part des joueurs ou de violence dans les tribunes.

En ce moment se déroulent un peu partout en Europe les playoffs des différents championnats nationaux. Du côté de la Grèce, une fois n’est pas coutume, ce sont le Panathinaikos et l’Olympiakos qui se retrouvent en finale. Dimanche, les Verts d’Obradovic ont pris un large avantage en remportant la deuxième manche et mènent désormais 2-0 dans la série. Un match les sépare d’un huitième titre consécutif de Champion de l’ESAKE.

Mais ça ne se fera pas sans bruit. La victoire du Panathinaikos a été largement contestée par ses adversaires et comme un peu trop souvent en Grèce, la rencontre a été entâchée par des débordements divers.

Quand ce ne sont pas les supporters qui font la Une de l’actualité par leurs frasques, ce sont les joueurs qui s’affichent dans les médias. En début de saison, une grève avait été conduite par le syndicat des joueurs. Ces derniers avaient protesté contre la ligue, les clubs et l’Etat, accusés de ne pas respecter leurs engagements sur les salaires et les assurances.

Aujourd’hui, c’est Ioannis Bourousis, pilier de la peinture des Reds, qui a pris la parole pour exprimer son mécontentement. Le pivot grec a dénoncé l’arbitrage plus que défavorable à l’Olympiakos durant les finales. Les joueurs du Pirée se sont vus siffler 31 fautes contre… 9 seulement pour le Pana.

« Nous n’avons rien dit quand nous avons perdu nos trois matches (deux en saison régulière et la finale de la Coupe de Grèce) contre eux cette saison. Les arbitres ont fait des erreurs aujourd’hui comme ça a déjà été le cas jeudi en demi-finale, comme ça a été le cas lors de la finale de la Coupe. C’est impossible pour eux d’avoir raison à 100% », se défendait le coach du Pana après le match.

Face aux comportements frustrés de l’Olympiakos, le public du Pana n’a pas tardé à réagir, jetant piles, téléphones et autres objets sur le parquet. Des gestes auxquels a répondu Milos Teodosic en envoyant une bouteille d’eau dans les gradins. Le meneur de l’Oly a écopé d’une amende de 6600 euros alors que le Pana va devoir payer les pots cassés par ses supporters et s’acquitter de 10000 euros d’amende.

Mais Bourousis, excédé par cette histoire, a été beaucoup plus loin que la simple dénonciation puisqu’il a déclaré qu’il quittait la sélection nationale grecque.

 » Je ne suis plus disponible pour l’équipe nationale grecque! J’ai tout fait pour cette équipe, y compris joué avec une main cassée mais, en retour, je n’ai reçu que discrédit en tant qu’homme et en tant que joueur de la part des responsables. Dans ces conditions, je me retire de la sélection. Ceci n’est pas un avertissement. C’est ma décision ! « , a-t-il déclaré après la rencontre.

Bourousis n’est pour le moment pas revenu sur sa décision et certaines rumeurs annoncent que d’autres joueurs de la sélection pourraient suivre le mouvement. Un coup dur pour la Grèce qui va déjà devoir se passer des services du néo-retraité Dimitris Diamantidis.

Le Game 3 ce soir risque et de se jouer sous pression. Bon courage aux arbitres !

Tags : , , ,
Comments

Commentaires (8)

  1. papaloukas04

    l'arbitrage est sandaleusement pro-verts et ça se voit depuis plusieurs années et c'est dommage. A quand des refrees étrangers pour arbitrer le plus gros sommet d'europe?

  2. DDR

    L'Olympiakos qui se pleint de l'arbitrage. Si c'est pas le comble de l'absurde ! Que ca soit au foot ou au basket, ils ont sans cesse été favorisés, et ce depuis bien trop longtemps déjà.
    Aujourd'hui la situation s'inverse, hypothéthiquement, le temps d'un match, et les voilà en train de pleurnicher avec en tête Bouroussis et ce "traitre" de Spanoulis, qui au final ne vaut plus rien.

    Le Pana reste la plus grande équipe européenne de ces 20 dernières années. Pleurnichez tant qur vous le voudrez, bons à rien.

  3. Syra

    L'année où j'y ai assisté, j'ai rien vu de flagrant. Y'a un ou deux matches où les arbitres se sont chiés mais c'était pas à l'avantage d'une équipe. J'ai vu un match cette année là et franchement le Pana jouait beaucoup plus en fixation, du coup y'a pas mal de fautes qui tombaient.

  4. Tieum

    J'ai regardé le dernier quart temps hier soir mais je n'ai pas vu Nesterovic?Quelqu'un peux me dire pourquoi?5fautes?blessé?

  5. papaloukas04

    @Tieum, Nesterovic est blessé pour toute la saison. On ne sait pas s'il va rejouer

    @DDR je ne parle pas au vazelos de mauvaise foie (cf finale de l'année passé ou on était 15 points devant, avant que les hommes en gris vous mettent dans le match!)

    meilleure équipe des 20 dernières années? La plus stéréotypée ça oui. La meilleure c'est le CSKA.

  6. Florian

    Quoiqu'il en soit on ne peut pas nier les problèmes de corruption qui existent en Grèce.