Le parpaing de la semaine : Le Mans, ses poulets, ses rillettes et … ses défaites

Après une nouvelle défaite face à Vichy, les Manceaux se sont retrouvés dans notre viseur.

Parfois, voir la vie en Orange ce n’est pas de tout repos. En effet, vous l’aurez compris, après s’être attaqué assez honteusement à l’ASVEL (via Zizic), à Sienne (qui finalement à éliminer l’Olympiakos), à Pau, à Limoges et au Paris-Levallois, BasketActu a décidé de foncer sur une nouvelle proie facile, Le Mans.

Avec un bilan de 11 victoires pour 14 défaites, Le Mans est huitième du classement de Pro A. Une place honorable  mais on était en droit d’attendre beaucoup mieux des Manceaux cette saison. Quel gâchis ! Après avoir fini 3ème en 2008/09 et 2ème en 2009/10, les voilà en position délicate pour arracher le dernier strapontin pour les playoffs. Certes, le club a perdu son ossature offensive formée par la doublette Dee SpencerZach Wright. Mais on pensait néanmoins qu’Alex Acker, Alain Koffi, Antoine Diot, JP Batista puis Michalis Kakiouzis compenserait l’absence de l’un des meilleurs joueurs Pro A et pourraient faire respecter le standing du club. On a plutôt l’impression que cette équipe a perdu sa flamme et qu’elle n’a pas forcément l’envie (ou les moyens) de se remuer, même dos au mur.

Portes ouvertes à Antarès

A domicile, ils ont perdu face au Havre, Chalon, Cholet, Nancy, Orléans, Hyères-Toulon et…. Vichy ! Et cette septième défaite à domicile (en 13 rencontres) fait tâche. Sifflée par son propre public, l’équipe de J.D. Jackson ne semble pas vouloir forcer son destin. Même si le président Le Bouille se plaît à rappeler que son équipe est la seule française à avoir passé le deuxième tour des Coupe d’Europe depuis deux saisons, force est de constater que cette saison est un pas en arrière pour l’ambition des Sarthois.

Alors est-ce la malédiction ASVELienne qui touche le MSB ? En France, les clubs riches ont du mal à être à la hauteur de ce que l’on attend d’eux. Ils ont même tendance à offrir un cocon un peu trop tranquille à leurs joueurs. Quoi ? Batista ? Ah oui oui, on parle surtout de lui. Comment se satisfaire d’un 12 pts et 5 rbds de moyenne de la part d’un mastodonte qui allie la technique d’un Cyril Julian et la largeur d’épaules d’un Uche ? La grosse peluche brésilienne est pourtant loin d’être le moins bon des Manceaux mais on ne peut s’empêcher de lui en demander plus.

Le discours de J.D. Jackson passe-t-il encore ?

Le président manceau l’a répété à maintes reprises, il a une confiance aveugle en son coach qui fait partie de l’histoire du club et qui avait plutôt bien démarré sa carrière d’entraîneur (une finale, une semaine des As, une Coupe de France).

Pourtant, cette saison, son coaching fait débat. Il se murmure qu’Antoine Diot n’aurait pas forcément apprécié être mis sur la même ligne que Marc-Antoine Pellin en début de saison. Une des raisons de la méforme du meneur ? Les problèmes physiques récurrents de la pépite mancelle y sont aussi pour quelque chose car en affichant 9 points (25% à 3pts), 3 rebonds et 4 passes décisives on se dit qu’avec un meilleur Diot, on aurait sûrement un meilleur MSB.

Diot n’est pas le seul à montrer du doigt. Le recrutement manceau avait permis d’aligner Rupert, Koffi, Batista et Coville dans la peinture. C’est bien, c’est costaud mais ce n’était pas du tout complémentaire. Et vite privé de Koffi, Jackson a choisi de rectifier le tir en faisant venir une pointure du basket européen, Michail Kakiouzis. Alex Acker a mis très longtemps à s’adapter et à devenir productif. Auteur d’un début de saison « chaotique », Acker le félin semble avoir retrouvé du jus sans pour autant apporter au jeu de son équipe.

On se rend compte finalement que malgré un effectif qui a de la gueule, la mayonnaise n’a pas pris au sein de l’effectif. Au point de se faire siffler par les supporters d’Antarès… Le Mans n’a plus que deux matches à domicile et pas des moindres (réception de Gravelines et Roanne). Il va en falloir plus d’une paire à JD Jackson et ses joueurs pour regagner le coeur de son public.

Tags : , , , , , ,
Comments

Commentaires (26)

  1. GW (ein neues wichti

    Un titre que Chamoulaud et Montiel ne renieraient pas ! ^^

    J'adore l'envie de JP Batista mais j'ai des fois l'impression que quand le scenario est defavorable, il est le seul à se battre…

    Penser qu'ils ont un mauvais bilan à cause des blessures est un raccourci trop facile !

  2. Burt Cassander

    et JD Jackson dans tout ça ?? On pointe vite fais sa responsabilité avant de dire que les dirigeants ont toute confiance en lui … C'est pas pour sauver les apparences plutôt et éviter de casser le groupe avant la fin de saison ?? Avec un tel groupe, comme pour l'Asvel, difficile de ne pas accrocher les PO …

    J'ai jamais été trop fan de ce coach, même s'il a fait quelques résultats, Le Mans péréclite quelque peu depuis son arrivée malgré de bons effectifs.

    J'ai pas trop vu Le Mans jouer cette saison, si quelque a un avis là dessus ?

  3. bino49

    Quand un article sur cholet ? mainte fois décrié, toujours au top ! Les manceaux ont les a mangé à bercy, il y a du talent mais un coach sans charisme qui n'arrive pas a créer d'alchimie (..une pale copie de Vincent collet dont il a été l'assistant…). Des pointures européennes surcoté (acker) et un diot amorphe ont eu raison des manceaux. Moi ( et sa reste mon humble avis) je vois plus Pau dans les huit que le mans car gagner à la maison gravelinne et roanne qui n'ont qu'une envie s'est de se racheter de leur fin de saison et des match à l'extérieur jamais simple a négocier… sa s'annonce chaud pour les manceaux, va falloir un baptista énorme !

  4. bino49

    Si j'ai vu jouer le mans (trois quatre match + les matchs contre cholet) et bien sa manque de cohésion et de finisseurs. Jeu de base très pauvre acker s'enferme un peu, baptista qui maintien sont équipe a flot puis ils sort et là c'est la catastrophe, plus de jeu sans ballon et pas de présence intérieur… etc. C'est la 5eme pire attaque de la ligue sachant que ils sont guere mieux en défense et bien il mérite leur place!

  5. maksim

    Le titre aurait pu être de Tlo…

    Le problème du Mans c'est que leur jeu est tellement sous contrôle que même les joueurs s'endorment !!!

  6. kalideus

    j etais au match samedi soir… j ai pas sifflé (je comprends pas d ailleur que l on encourage pas son équipe plus que ça quand elle est dans la merde)

    bref

    lamentable match… certe vichy a rentré quelques paniers improbables, a eu de la réussite mais prendre 30pts!!!!

    lewin marque 7 des 9 permiers points du mans, contre un tir, fait du ménage dans la raquette… et jd le sort… et c est le début de la fin

    mauvais coaching d un bout à l autre, aucune envie de l équipe, trop peu de fautes, pas défense, bref nul à chier… et surtout aucun meneur, pas un type pour mener des systèmes simples… putain vichy quoi, c est pas des flèches les mecs

  7. mugiwara

    diot et pellin sont tres tres faible (surtout diot le rubio francais)on a beau critiquer les ricain mais quand ils sont plus la…

  8. BCMers

    Quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi Le Mans et L'Asvel ont depuis quelques années la fâcheuse tendance à recruter des "pointures" européennes (genre Zizic, Borchardt, Acker etc) ?

    Je comprends pas que les coachs se demandent pas avant si le mec va réussir à s'intégrer au jeu proposé, parce que si les coachs se limitent à l'idée que comme le mec est calibré euroleague il va tout déchirer en proA, bah c'est débile comme raisonnement… ?

    Ne fait-on pas "un complexe de stars" en proA ? Ou est-ce que les coachs n'essaient-ils pas de se rassurer en recrutant des pseudo-valeurs sûres ? Parce que comme le dit l'article, c'est "bizarrement" toujours les clubs les +riches(donc ceux qui peuvent se payer ce genre de mecs super chers ), qui ont des problèmes.

    Franchement j'avoue ça ça me dépasse…

    (Au moins Kunter donne à tout le monde une leçon de collectif, parce que le basket est un sport collectif oui ! )

  9. Zack

    J'ai l'impression que le problème du Mans vient aussi de l'absence d'un vrai leader sur le terrain.

    Sachant qu'il n'y en a pas un vrai sur le banc (le peu que j'ai vu de JD Jackson, que ce soit dans ses choix ou sa com' durant les temps morts ne m'a pas emballé), il n'y a personne pour lancer la machine et remonter l'équipe.

    Si en plus le coach n'a pas montré sa confiance au meneur, ça n'arrange pas les choses.

    Je pense qu'Acker est un bon joueur, mais pas un leader. Il peut donc faire de bonne stats dans une équipe qui tourne mais il n'est pas en mesure d'emmener l'équipe avec lui.

    Et toutes les pointures qui ont signé en France ne sont pas des leaders naturels ce qui explique qu'ils ne sont pas en mesure de porter leur équipe sur la durée.

  10. bobine

    le mans na pas de coeur de voit bien les palois aller en play off car ils le méritent bien

  11. el gaucho

    Bah, le problème, c'est Jackson… Il a le matériel, à lui d'inventer le jeu qui va avec…