Le parpaing de la semaine : Orléans joue avec le feu

Complètement absents ce w-e face au Mans, les Orléanais jouent un jeu dangereux… C’est notre parpaing de la semaine

Saison 2009-2010, Orléans participe à l’Euroleague pour sa quatrième année en Pro A et remporte le 16 Mai 2010 son premier trophée, une Coupe de France. Saison 2010-2011, descente en Pro B ? Orléans n’est qu’à un point de la zone reléguable et affiche un niveau de forme qui fait peur. D’ailleurs le dernier « parpaing » était jeté en plein dans la rillette mancelle. Résultat ? Samedi, Le Mans est allé punir Orléans par une fessée déculottée digne d’un certain….. Orléans-Strasbourg ! -40 à la maison « ça faiiiiiiit maaaaal » chantait (mal) Christophe Maé, espérons que cela ne devienne pas le refrain de la fin de saison orléanaise.

Avant-dernière attaque du championnat, le système Hervé a-t-il atteint ses limites ? Orphelin de son go-to guy Cedrick Banks, personne n’a su prendre le relais. La blessure d’Amara Sy, la petite santé d’Eric Campbell et voilà que les fantômes de Zach Moss & Troy Bell flottent encore autour d’une saison à l’image de son recrutement, raté ou inadapté selon les humeurs de chacun. Jusqu’à la fin de la saison, le paquebot du Loiret sera guidé par J.R. Reynolds et Tajuan Porter. On est loin de l’armada offensive et des joueurs qui peuvent s’enflammer, alors à part la défense de plomb, on ne voit pas vraiment ce qui pourrait sauver Orléans.

Le destin entre leurs mains tremblotantes

Le bilan, le bilan… Oui il est loin d’être génial surtout pour un club ambitieux qui n’a jamais caché vouloir s’installer dans les gros de la Pro A et surfer sur une réussite qui commençait à durer. Mais à y regarder de plus près, on se rend compte que ça pourrait être pire puisqu’au début de la phase retour, l’équipe de Philippe Hervé a enchaîné trois victoires consécutives dont deux à l’arraché à l’extérieur à Vichy (+2) et à Poitiers (+2). Suffisant pour être à l’abri ? Pas vraiment puisqu’en cas de défaite à Strasbourg, il y a des risques que la réception du Paris-Levallois pour la journée suivante sente le souffre. Vichy pète la forme, Limoges bouge encore, Poitiers ne lâche rien et le PL semble avoir plus de talent… A noter néanmoins que lors de la dernière journée Orléans reçoit Limoges et semble avoir un calendrier plus sympa que les autres concurrents.

Alors même si l’on peut considérer qu’Orléans est encore à l’abri, ce vieux parpaing jeté dans la cour de l’OLB vaut office d’avertissement de conduite pour cet élève que l’on avait l’habitude de voir si studieux. L’équipe se rapproche de plus en plus du radiateur du fond de la classe avec le sourire agaçant du petit jeune sûr de lui et le soupçon de naïveté qui va avec. Et puis surtout, à l’abri aujourd’hui ,oui, mais pour combien de temps ? Une défaite à Strasbourg et à coup sûr ce n’est plus un parpaing qui leur faudra mais des pompiers.

Comments

Commentaires (5)

  1. Flo

    Il me semble que ce we c'était contre Le Mans et que Strasbourg c'est le we prochain…

  2. GW

    Exact c'était Le Mans qu'il leur a mis une grosse fessée et non Strasbourg.

    Faut demander à Bucky ce qu'il pense de leur "défense de plomb" ^^

  3. Bucky

    Bon, forcément, j'interviens…

    Je suis supporter… mais lucide : pour se maintenir ça va être chaud, mais j'ai une relative confiance voire peu de doute : ça devrait passer.

    Le parpaing est mérité et, dans l'ensemble, j'approuve les propos sauf pour Reynolds et Porter qui ont justement l'intérêt de pouvoir s'enflammer (et par conséquent, sont très irréguliers).

    La défense de plomb, j'y crois moyen : l'équipe n'est pas assez grande, pas assez physique ni solidaire en défense pour pouvoir tout miser dessus. Il va encore falloir s'appuyer sur un mec qui va prendre feu et qui va porter l'équipe sur un match.

    Si j'avais une consigne à donner à l'équipe : jouez plus vite (Curti n'arrête pas de monter la balle rapidement, puis tourne le dos au panier et attend que le chrono tourne : c'est fatiguant !!!) et arrêtez de tout miser à 3 points. C'est dingue, à part Vaty, tout le monde shoote à 3 points : ça laisse moins de monde pour prendre les rebonds !

    Malgré le match de la semaine dernière et malgré la prestation de l'ensemble de l'année écoulée : alllllez OLB !

  4. bobby

    go to guy , cedrick banks …je m'en souvient meme plus…