Le PL au finish

Au prix d’une prolongation, le PL l’a emporté 99-93.

 

Dans ce choc entre deux « AS », tout est parti très vite : dunk de Jawad Williams suivi d’un 3 points signé Bernard King. Et qui le lui rend ? L’inévitable Eric Chatfield. Les shooteurs étaient en mode « gala » en ce debut de rencontre. Passée l’euphorie, le PL commencait à peiner face aux shooteurs extérieurs du SLUC (Moerman/King) à l’adresse redoutable et laissait donc leurs adversaires logiquement prendre les devants (15-6 au bout de la 5e). Et même quand Chatfield stoppe un 12-2, il y’avait toujours un Moerman pour sanctionner sur l’action suivante ou un King à l’adresse insolente au tir primé (3/3). Logiquement, le SLUC ressortait avec un petit pécule de 3 points d’avance après les dix dernière sminutes (22-25).

 

Piqué au vif, les Parisiens repartaient au charbon avec un Chatfield opportuniste sur une balle piquée (and-one converti). Mais leur faiblesse au shoot était rédhibitoire afin de mettre un éclat au SLUC, tout en étant également pas à l’abris de sanctions en contre-attaque. Il aura fallu un 3 points de Michel Morandais, doublé d’un panier intérieur d’Oniangue pour inverser la tendance et remettre les Franciliens sur les rails. La rentrée de Moerman apporta alors plus de danger offensif, tout en libérant des espaces pour Bernard King à l’aile. Gachant des occasions de tirs faciles, le PL a laissé Nancy rentrer aux vestiaires avec un avantage d’un point (43-44).

 

Avantage repris dès l’entame sur un lay-up de Jawad Williams. Avec Meacham, ils constituent les deux menaces franciliennes de ce début de quart-temps. Mais en face, KIng est véritablement intenable et quand Moerman attaque le cercle, il y’a la faute de Williams en prime. Mais après un passage à vide, Vincent Masingue va se distinguer par un panier face au cercle et sa montée en puissance entraine deux fautes successives de Moerman et King. Et après la faute technique sifflée contre Jean-Luc Monschau, le PL comptera jusqu’à 5 pts d’avance grâce à la bonne séquence de Williams (1/2 aux lancers-francs puis panier extérieur). La chance avait alors choisi son camps : 3 points (parfois au buzzer des 24 secondes comme pour Morandais), shoot extérieur…. Le PL arrosait à tout va et pouvait compter sur 8 pts d’avance avant le money-time (74-66).

Début comme ça c’était terminé pour le PL : 3 pts signé Trenton Meacham. Le meneur provoque même l’anti-sportive de King sur une contre-attaque. Plus nerveux, le SLUC traduit cette panique par des petites fautes et laisse le PL augmenter davantage son cpaital confiance. Comme un signe, Jawad Williams contra magistralement sur un lay-up. Mais quand Moerman est présent sur le terrain, tout va mieux pour Nancy. Après un 2/2 d’Akingbala aux lancers-francs (consécutifs à l’anti-sportive de Bang Bang) et un panier d’Amagou, les Lorrains reviennent ainsi à 4 pts après un 11-0. 3 pts de Moerman à 2min33 : le SLUC grapille de plus en plus son retard. Le match bascule encore un peu avec la 2e anti-sportive de Masingue. Avec ses lancers-francs, Akingbala redonne l’avantage au SLUC qui se dirige vers le hold-up. Le PL stoppe l’hémorragie par un lay-up de Meacham et ne compte plus que 2 pts de retard à 20 secondes de la fin. Chatfield se joue de la défense et score dans la peinture. Egalité, 10 secondes à jouer, une faute encore à donner pour le PL. Meacham commet alors logiquement la faute. 4 secondes : tir casse-croute de Shuler; c’est la prolongation.

Pour cette prolongation, engagement total des deux équipes. Et c’est Meacham qui fait chavirer une première fois Marcel Cerdan en rentrant un 3 pts millimétré. Avec un peu de chance, et malgré le retour de Moerman, le PL enfonce le clou avec Chatfield. Puis c’est au tour de Williams pour une série de 6-0 en l’espace de 2min10. Un éclat fatal aux joueurs de Nancy qui auront subi le tempo élevé infligé par le PL lors de ces 5 minutes (99-93).

Tags : , , , , ,
Comments

Commentaires (13)

  1. AND11

    Quel coaching lamentable de JLM… Shuler qui joue beaucoup trop alors qu'il est (comme les matchs précédents) complètement HS, surtout en défense ou il perd tout ses 1 contre 1. Grant qui ne joue encore pas (sans lui on aurait jamais été champion de France il devrait s'en souvenir JLM). Amagou qui ne joue pas les 4 premières minutes de la prolongation (le temps pour le Sluc de prendre un éclat) alors qu'il faisait partie du 5 qui a initié le 21-2 du 4ème quart temps. Il préfère remettre Bernard King qui commence la prolongation par un tir à 3pts raté, une balle perdue, et un and one pris sur la tête. Sans oublier la formidable dernière action de jeu du temps réglementaire ou il n'y aucun système pour démarquer un joueur et ou on se retrouve à tenter un shoot casse croute (pour changer). Lamentable Monschau, lamentable…

    Maintenant faut espérer une réaction d'orgueil à la SDA pour essayer de choper au moins un trophée sur la saison :)

    Sinon grosse performance de Moerman qui ferme encore pas mal de bouches.

    Et insupportable Monclar qui n'a cessé de critiquer Linehan alors que le mec défend dans les règles, de la même façon qu'en Euroligue ou il n'était pas pénalisé plus qu'en pro A. Faut qu'il arrête sérieux.

  2. AND11

    Et grooos game de Morandais sur la gueule du SLUC et de JLM, ce qui n'est vraiment pas pour me déplaire! Je kiff même !!

  3. batman88

    linehan defendre dans les regles? depuis quand?

    le sluc se relancera est sera la pour les play offs comme presque chaque année. jme fait pas de soucis pour eux

  4. MartyMac

    Bernard King putain de shooteur mais c'est con il fait que ca : pas de vision, pas de defense, pas de gnac, pas de dribbles.

    JLM c'est quoi à part un hystérique cotorep ? Y'avait égalité avant sa faute technique + 6 pour le PL après.

    Masingue eternel warrior, le gars il brisé les cotes d'a peu près tout les joueurs du SLUC.

    ChatField EN feu

    Et dedicace pour Andy mauvaise foi 11, Linehan defend il donne des coups (par derriere) et quand y 'a Masingue sur chemin bah il se laisse tomber, serieux ce gars aurait du faire du foot, après c'est sur il court vite, a des bons appuis mais il defend avec les mains

    Et pour finir : JLM TA GUEULE, le type c'est le coach le plus insupportable d'europe

  5. Chain

    Moi je le dis depuis qu'il est a Paris Linehan. Je serais tellement content quand il va quitter le championnat. Le pire reste ses simulations ou il s'ecarte a 5m du joueur quand ce dernier met le bras pr proteger son dribble, bref je le trouve detestable (sur un terrain parce que humainement ça a l'air d'etre un bon gars) En tt cas tres bon match hier, j'ai pris beaucoup de plaisir a le regarder!