Le PL ne s’enflamme pas

Le PL compte sur l’état d’esprit de ses joueurs pour continuer à travailler.

En dépit du bon début de saison du club (une défaite et deux victoires), le coach Christophe Denis n’entend pas s’enflammer et préfère miser sur la valeur « travail », comme il l’explique sur le site du PL :

« Il reste 27 matches à jouer et nous avons des heures et des heures de travail devant nous, aussi bien sur le plan collectif qu’individuel ».

Côté parisien, l’heure est donc encore à la prudence comme si le début de saison canon de l’an passé et le trou noir qui suivit incitaient à ne pas se voir trop beau trop vite. Mais ça n’est pas le genre de l’équipe de cette année dont l’entraîneur ne cesse invariablement de vanter l’état d’esprit irréprochable :

« Par rapport à la précédente, l’équipe possède un état d’esprit remarquable et elle accepte de s’entraîner très durement. Tous les joueurs adhérent et personne ne rechigne. L’équipe a également l’aptitude à revenir dans le match quelques soient les circonstances. Elle n’abandonne jamais. Elle gagne, elle perd, mais elle donne tout ce qu’elle a. Bien sûr les choses sont fragiles et elles peuvent basculer dans le mauvais sens. Mais aujourd’hui, l’équipe est très solide ».

Face à Roanne ce vendredi, la formation francilienne passera donc un sérieux test qui risque d’être tournée vers l’offensive, les deux équipes possédant pour le moment les deux meilleures attaques du championnat (84,67 pour Roanne et 83 pour Paris Levallois).

Tags : ,
Comments

Commentaires (1)

  1. Shrek

    A noter quand même que contrairement à la Chorale, le PL a une grosse moyenne offensive sans même avoir joué le HTV, qui prend quand même 99 points par match en moyenne…