Le PL se fait surprendre par la JSF

Au terme d’un match à suspense, la JSF s’impose face au PL sur le score de 81 à 77.

Malgré de nombreux blessés/absents (Labeyrie, Judith, Lighty), l’engagement aura marqué ce PL-JSF de long en large et permis de confirmer certaines tendances de début de saison. Le jeu rapide du PL ? Quasi irrésistible quand l’équipe de Christophe Denis peut le mettre en place. Rapides et percutants, les Locaux ont su bien provoquer leurs adversaires dans le premier quart et engranger aux lancers-francs.  Avec la paire Williams-May, le PL peut aussi compter sur une paire d’intérieurs diablement efficace malgré un très bon Johan Passave-Ducteil dans le camp nanterrien. Incapable de stopper Andrew Albicy (14 pts) et brouillonne dans le jeu proposé, la JSF a eu toutes les peines à casser le rythme du PL et a pu rester au contact dans la première période via  l’apport offensif du duo Massie/Corosine en fin de deuxième quart-temps   (18 pts à deux). Mais c’est par un trois points de Jérémy Nzeulie que la JSF s’est relancée juste avant la pause (47-40).

Cependant, le rythme est majoritairement imposé par le PL qui arrive à bien alterner jeu intérieur et extérieur. La JSF, elle, se repose alors davantage sur ses individualités notamment Corosine et Warren de plus en plus installé au sein des systèmes concoctés par Pascal Donnadieu. Son manque d’agressivité défensive ne la met pas non plus à l’abris des shooteurs adversaires. Malgré ce petit défaut, la JSF ne baisse pas les bras et arrive à amorcer une remontée à la 33e (68-62° grâce à Nzeulie à trois points et Warren dans la raquette. Denis prend alors l’option de remettre Andrew Albicy à la mène histoire de durcir un peu plus la défense. La fin de match est particulièrement indécise avec deux équipes se rendant coup à coup. Mais la pièce est finalement tombée côté JSF qui aura su mieux gérer le money-time que son adversaire.

Paris-Levallois

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 77 30 – 60 50.0 1 – 13 7.7 16 – 21 76.2 11 21 32 1 3 17 8 12 21 21 88
4. May Sean * 33 20 9 – 16 56.2 0 – 1 0.0 2 – 2 100 2 2 4 0 1 2 0 2 4 4 17
6. Ndoye Maleye * 25 0 0 – 4 0.0 0 – 1 0.0 0 – 0 2 7 9 0 0 1 1 1 1 1 6
8. Cox John 27 13 6 – 9 66.7 1 – 2 50.0 0 – 0 1 4 5 0 0 2 0 1 1 1 16
9. Diot Antoine * 34 11 3 – 8 37.5 0 – 3 0.0 5 – 6 83.3 4 3 7 0 1 6 3 1 3 8 20
10. Oniangue Giovan 13 4 2 – 3 66.7 0 – 1 0.0 0 – 0 1 1 2 0 0 0 1 0 0 0 6
13. Aka Jonathan 8 2 0 – 2 0.0 0 – 0 2 – 4 50.0 0 1 1 0 1 0 0 0 5 2 -1
15. Williams Jawad * 31 13 5 – 10 50.0 0 – 3 0.0 3 – 5 60.0 1 3 4 1 0 1 2 1 5 3 13
16. Jallier Alexandre 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
17. Benon Aymeric 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
19. Sharon Naor 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
20. Albicy Andrew * 29 14 5 – 8 62.5 0 – 2 0.0 4 – 4 100 0 0 0 0 0 5 1 6 2 2 11
0

Entraîneur :Christophe DENIS

Nanterre

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 81 30 – 56 53.6 9 – 20 45.0 12 – 20 60.0 7 16 23 3 1 15 7 12 21 21 83
4. Nzeulie Jérémy * 29 11 4 – 6 66.7 3 – 4 75.0 0 – 0 0 3 3 1 0 0 0 0 4 0 13
5. Judith Marc 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
6. Warren Chris * 35 21 7 – 12 58.3 2 – 4 50.0 5 – 5 100 0 1 1 0 0 5 1 2 1 3 21
8. Oliver Chris * 23 6 2 – 3 66.7 0 – 0 2 – 2 100 0 1 1 0 0 2 0 1 2 2 7
9. Corosine Xavier * 36 11 4 – 9 44.4 3 – 7 42.9 0 – 0 0 1 1 0 0 3 2 5 4 0 7
11. Basileu Jean-François 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
12. Njoya Seidou 16 2 0 – 4 0.0 0 – 2 0.0 2 – 2 100 0 2 2 0 0 4 1 1 4 3 4
13. Passave-Ducteil Johan 13 9 3 – 6 50.0 0 – 0 3 – 10 30.0 3 1 4 1 0 0 1 1 2 8 4
15. Brun Stephen 22 3 1 – 3 33.3 1 – 3 33.3 0 – 0 1 4 5 1 1 0 0 0 1 2 7
18. Massie Chris * 26 18 9 – 13 69.2 0 – 0 0 – 1 0.0 3 3 6 0 0 1 2 2 3 3 20
0

Entraîneur :Pascal DONNADIEU

Tags : ,
Comments

Commentaires (1)

  1. Capucine

    Barbara…… Ouh ! Ouh ! Y'a quelqu'un ? c'est quoi ce commentaire ? je crois que Chris Massie contribue à 70% à faire gagner le match… tu étais à la buvette ?