Le PL souverain à domicile

Face au BBD, le PL aura souffert pour l’emporter (90-79).

Annoncés sur une jambe, Sean May et Jawad Williams étaient bel et bien debout sur le parquet de Cerdan. Les deux ex de North Carolina ont très vite donné le tempo à la rencontre, le second n’hésitant pas à donner de la voix quand il le fallait. Car le BBD, lui, n’a pas manqué de répondant avec le très physique Amadi McKenzie et le non moins affuté Alex Acker. La raquette francilienne manquant de dureté, le BBD va alors vite faire un petit éclat (16-10 à la 6e). Par chance, le PL a pu compter sur beaucoup d’adresse au tir primé ce qui leur a permis de rester dans le match. Sauf qu’en ne faisant pas les efforts en défense, les Franciliens ne sont pas parvenus à repasser devant leurs adversaires. En augmentant leur agressivité défensive, le PL va arriver à gêner davantage le jeu boulazacois. Sauf que ce fameux accès trop facile à la raquette reste comme un handicap dont les Locaux peinent à se défaire. Et vu que le BBD ne manque pas ses tirs, cela fait un léger retard à la pause (45-49).

Il aura fallu une bonne séquence de Sean May, pourtant physiquement dans le dur, pour que le PL arrive à se relancer dans le match. Protégeants bien le ballon, les Franciliens parviennent progressivement à imprimer leur tempo sur le match. Jawad Williams devient, lui, le synonyme de la deuxième vague francilienne s’abattant sur des Boulazacois dépassés par le jeu rapide de leurs adversaires. Alex Acker a beau s’arracher en attaque, le BBD, quelque émoussé, n’a plus cette réussite qui était sienne en première mi-temps (63%), Amadi McKenzie étant en plus particulièrement bien muselé. Malgré quelques coups d’éclat du duo Harris/Smith, le PL ne se laisse pas contaminer par le doute. Et pouvait alors gratifier son public de quelques belles actions; histoire de conforter un succès mérité mais qui a du attendre la deuxième mi-temps pour se dessiner.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.