Le PL souverain face à Limoges

Le PL aura du attendre le dernier quart-temps pour venir à bout de Limoges (84-74).

Entre un PL plutôt offensif et un CSP plus défensif, difficile de savoir quel serait la physionomie du match. La réponse est très vite arrivée car hormis un début légèrement poussif, le PL a vite trouvé son rythme de croisière. Malgré une bonne défense des Limougeauds, l’incroyable réussite du PL au tir primé (5/7) leur a permis de faire un petit éclat au bout des dix premières minutes (29-23). Visiblement « Le Dragon » a du serrer la vis à la pause puisque le CSP a mis plus d’agressivité en défense ce qui par ricochet lui donnait une meilleure assise en attaque. Il faut dire aussi que la discipline défensive du PL laissait à désirer, ce qui eu pour résultat quelques lay-up faciles pour le CSP. Cependant une faute anti-sportive sifflée contre Bavic a permis à Andrew Albicy de planter deux lancers-francs important pour conserver l’avantage avant le retour aux vestiaires (43-37).

Mais lorsque vous manquez (encore) de discipline, vous prenez le risque de voir votre adversaire vous coller aux basques. Edvin Bavcic puis Nobel Boungou Colo ont ainsi remis le CSP dans les rangs dès l’entame. Présent des deux côtés du terrain, le polyvalent ailier est littéralement intenable. Et l’entrée de Vasvo Evtimov, de part les décalages qu’il arrive à créer pour lex extérieurs, va faire du bien et permettre à Limoges de repasser devant à la 26e sur un shoot de Jo Gomis. Mieux organisé, le CSP arrive à gérer un PL qui, voulant revenir, a la fâcheuse tendance de trop forcer ses tirs (56-60 la 30e). Et alors que l’on critiquait le PL pour le manque d’impact de son banc, c’est une série de cinq points en 1m30 de Giovan Oniangue qui fait basculer la confiance de camp. Sean May et Antoine Diot se chargent ensuite de corser l’addition. C’est dans ces moments-là que l’absence d’un Angelos Tsamis, capable d’apporter plus de sérénité dans le jeu, se fait cruellement sentir pour le CSP. Les Limougeauds ne peuvent d’ailleurs compter que sur le seul Jo Gomis pour apporter un tant soit peu au scoring. Et s’ils ont entamé un semblant de révolte dans le money-time, ceci est venu bien trop tard pour contrer un PL bien dans ses baskets.

Paris-Levallois

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 84 29 – 63 46.0 8 – 21 38.1 18 – 24 75.0 9 16 25 4 4 19 11 13 22 23 90
4. May Sean * 33 25 9 – 16 56.2 0 – 1 0.0 7 – 10 70.0 6 1 7 0 0 2 0 2 2 6 22
6. Ndoye Maleye * 21 6 2 – 6 33.3 2 – 5 40.0 0 – 0 0 4 4 1 1 1 1 2 3 0 7
7. Labeyrie Louis 7 4 2 – 3 66.7 0 – 0 0 – 0 2 1 3 1 0 0 0 1 1 0 6
8. Cox John 16 5 2 – 7 28.6 1 – 3 33.3 0 – 0 0 0 0 0 0 0 1 1 3 0 0
9. Diot Antoine * 35 17 6 – 13 46.2 2 – 5 40.0 3 – 4 75.0 0 2 2 1 2 3 1 2 4 5 14
10. Oniangue Giovan 15 8 3 – 4 75.0 0 – 0 2 – 3 66.7 0 1 1 0 0 0 2 1 2 2 8
13. Aka Jonathan 6 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 1 1 0 0 0 0 0 2 1 1
15. Williams Jawad * 34 12 4 – 9 44.4 3 – 6 50.0 1 – 1 100 1 6 7 1 0 6 2 1 4 2 22
16. Jallier Alexandre 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
20. Albicy Andrew * 33 7 1 – 5 20.0 0 – 1 0.0 5 – 6 83.3 0 0 0 0 1 7 4 3 1 7 10
0

Entraîneur : Christophe DENIS

Limoges

Statistiques
Joueurs 5d Mins Pts Tirs % 3 pts % LF % Rebonds Contres Pd In Bp Fautes Év
O D T Pr Ct Fte Fpr
Total 200 74 27 – 54 50.0 5 – 14 35.7 15 – 18 83.3 8 24 32 4 4 15 8 20 23 22 83
4. Gomis Joseph * 30 16 7 – 11 63.6 1 – 2 50.0 1 – 1 100 1 3 4 0 0 5 1 1 1 3 21
5. Traore Sambou 5 2 1 – 1 100 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2
6. Lontadila Sabri 0 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
9. Walker Ty * 16 0 0 – 1 0.0 0 – 0 0 – 0 0 1 1 2 0 0 1 0 2 0 3
10. Mipoka Jean-Michel 28 7 3 – 10 30.0 1 – 5 20.0 0 – 0 0 3 3 1 1 1 2 0 3 0 7
11. Wanamaker Brad 17 0 0 – 5 0.0 0 – 0 0 – 0 1 2 3 0 1 3 1 5 2 4 -3
12. McAlarney Kyle 16 6 1 – 2 50.0 0 – 1 0.0 4 – 4 100 0 2 2 0 0 1 0 3 2 2 5
13. Tsamis Angelos * 18 13 5 – 5 100 1 – 1 100 2 – 2 100 2 2 4 0 0 1 1 4 4 2 15
14. Zerbo Fréjus 16 5 2 – 4 50.0 0 – 0 1 – 2 50.0 3 2 5 0 1 0 0 3 3 2 4
15. Bavcic Edin * 17 7 3 – 4 75.0 1 – 1 100 0 – 0 0 1 1 0 0 1 0 1 2 1 7
16. Boungou Colo Nobel * 32 18 5 – 11 45.5 1 – 4 25.0 7 – 9 77.8 1 7 8 1 1 2 2 2 3 7 21
20. Evtimov Vasco 5 0 0 – 0 0 – 0 0 – 0 0 1 1 0 0 1 0 1 1 1 1
0

Entraîneur : Panagiotis GIANNAKIS

Tags : ,
Comments

Commentaires (3)

  1. tony

    Bah encore une fois, avec un interieur digne de ce nom, ça pouvait passer… Mais attendons janvier ou fevrier. Il sera trop tard. Lassant.

  2. Pedrosa

    Sean may sait quand meme quelque chose!!!…bien plus fort que shelden williams par exemple.