Le PL sur le podium du Tournoi de Paris

En battant le Spirou (77-63), le PL termine à la troisième place du Tournoi de Paris.

Pour cet horaire un peu inhabituel il aurait fallu attendre pour que la rencontre démarre. Car au début du match les deux équipes ont eu un mal fou à scorer, le Spirou devant ainsi attendre 5min40 pour scorer sur jeu placé. Quant au PL après une mise en route par le duo de meneurs Albicy/Diot c’est Jawad Williams qui a pris ses responsabilités (7 points en 6min10). Mais quand Nikola Jankovic et Je’KEL Foster prennent leurs responsabilités ça met le Spirou sur une bonne dynamique au poiint de revenir à 2 points à la 24e (20-18).Sauf que cette petite dose de pression c’est justement ce dont avaient besoin les joueurs de Christophe Denis. Et en multipliant les petites fautes, les Belges envoient avec une certaine régularité les Franciliens sur la ligne des lancers-francs (32-23 à la mi-temps pour le PL).

Cependant à trop être laxistes, les Parisiens laissent à nouveau le Spirou revenir sur ses pas. Jawad Williams est alors obligé de s’employer pour maintenir l’écart. Sean May va ensuite prendre le relais en se montrant disponible tant au niveau du scoring que de la passe à l’instar du bijou adressé à Andrew Albicy pour un tir primé. Et malgré le bon jeu intérieur de Charleroi, les fulgurances offensives d’Antoine Diot (4 pts dans le troisième  quart-temps) mettent le PL à l’abri d’un retour avant le money-time (49-47 à la 30e). Pas forcément le point du PL jusque là, la peinture francilienne va être déterminante pour consolider la domination. Et avec quelques bons shoots, comme ce trois points de Giovan Oniangue à la 33e, le PL passe au-delà de la barre des dix points. Sans l’apport de Derrick Allen dans le money-time, le score aurait bien plus lourd pour les Belges qui ont laissé le PL terminer tranquillement à la troisième place du Tournoi de Paris.

Tags : ,
Comments

Commentaires (1)

  1. simao

    ce quje retien de ce tournoi:

    Diot en grande forme (et ça c'est important pour l'edf)une equipe du Pl qui manque de "profondeur" de banc comme on dit.