Le président de Limoges répond à Céline Forte et Stéphane Ostrowski

C’est la foire d’empoigne à Limoges en ce moment. Entre la volonté de l’ex-femme de Frédéric Forte de prendre le contrôle du club, les critiques de Stéphane Ostrowski sur la direction actuelle et les mauvais résultats, le quotidien est épicé en Nouvelle-Aquitaine. Youri Verieras, le président, a réagi aux événements récents dans un communiqué où…

C’est la foire d’empoigne à Limoges en ce moment. Entre la volonté de l’ex-femme de Frédéric Forte de prendre le contrôle du club, les critiques de Stéphane Ostrowski sur la direction actuelle et les mauvais résultats, le quotidien est épicé en Nouvelle-Aquitaine. Youri Verieras, le président, a réagi aux événements récents dans un communiqué où il défend sa légitimité.

« C’est à la demande de Frédéric Forte que je suis devenu membre de l’association Elite courant 2017, étant par ailleurs membre du Directoire de la SASP depuis 2016. Les membres de l’association à cette époque, étaient les suivants : Céline Forte, Alexandre Gabriel, son frère, Jocelyne Achard, sa mère, Antonio Lopez, Jean-Léonard Picot et Frédéric Forte. L’assemblée générale de l’association qui s’est tenue le 22 décembre 2017, a pris acte de cette situation. Céline Forte et sa famille, dûment convoqués et informés de cette situation, ne se sont pas déplacés à l’assemblée générale, n’ont pas donné mandat à quiconque de les représenter, et n’ont absolument pas contesté mon adhésion. […] C’est presque un an plus tard que Céline Forte prétend remettre en cause ma qualité de membre de l’association, contestant donc par là-même les dernières décisions de son mari, auxquelles elle ne s’était pas opposée en son temps, en prenant prétexte des résultats sportifs actuels, pour se présenter comme actionnaire majoritaire, et prendre les commandes du Limoges CSP« , explique Verieras.

Le dirigeant limougeaud a également déploré le climat délétère autour du club, justement causé par les prétentions des uns et des autres.

« Je suis prêt à assumer, tout comme mes équipes proches, les caricatures, à subir les attaques, juste et moins justes, et même à subir la tempête médiatique actuelle virulente à l’encontre de la direction du Club et de l’équipe que Frédéric Forte avait pourtant lui-même désignée pour être à ses côtés. Je ne suis néanmoins pas prêt à trahir la mémoire d’un homme qui a tant donné à cette institution, dont notamment, l’équipe qui l’entourait en 2017, laquelle lui rend hommage tous les jours en tentant de poursuivre son action. Je regrette et ne partage pas la position de Céline Forte, pas plus que celle de Stéphane Ostrowski dont les propos attisent la tempête médiatique, que j’estime injuste moralement, mal fondée juridiquement, et nuisible sportivement ».

Le CSP Limoges pointe actuellement au 13e rang de Jeep Elite.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

 

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.