Le président de Pau s’explique sur le licenciement de Didier Dobbels

Attendu mais annoncé de manière plutôt laconique, le licenciement de Didier Dobbels fait parler. Maher Abid, arrivé à la tête du club cet été, est revenu sur cette décision dans les colonnes de « La République des Pyrénées ».

Licencier son entraîneur au bout de seulement six journées, forcément ça n’est jamais facile à assumer. Mais pas pour Maher Abid qui assume totalement sa décision.

« En regardant notre classement et ce matin (hier) en lisant la presse, j’ai eu la confirmation qu’il fallait prendre une décision. Je ne me voyais pas arriver ce soir au match face à Keravnos, devant notre public, en faisant du cinéma. J’ai besoin de pouvoir me regarder dans une glace sans tricher avec ma conscience, besoin de regarder les autres dans les yeux. Il fallait prendre une décision rapide, je l’ai prise ce lundi midi. C’est ma décision, je l’assume ».

Pourtant le bilan de Didier Dobbels à la tête de Pau Lacq Orthez c’est une remontée, une quasi-qualification pour les play-offs et une place européenne. Mais pour le dirigeant de Pau, la décision était inéluctable.

« J’estime que le courant entre l’entraîneur et l’équipe ne passait plus. Une cassure s’est produite. L’exemple d’Orléans est frappant. On finit par un 25-0 ! 25-0, vous vous rendez compte ? C’est un message très fort, terrible, qui est passé. Je le répète, il fallait agir rapidement ».

Désormais dirigé par Laurent Vila et Paco Laulhé, l’équipe sera particulièrement observée samedi à l’occasion de la réception de Nanterre. Un match capital face à un adversaire direct pour le maintien…

Tags : , ,
Comments

Commentaires (8)

  1. bucky

    C'est dingue le pouvoir des joueurs : on n'aime pas son entraineur, donc on fait tout pour le virer… déjà l'année dernière c'était ce cinéma, cette année ça recommence !!!

    Ma question est : est-ce que c'est à l'entraineur de s'adapter aux joueurs ou l'inverse ? Oui, sûrement un peu les 2 mais tout de même !

    Bon, après, c'est sûr que c'est plus facile de lourder un entraineur plutôt qu'un groupe mais j'aime pas cette facilité donnée à la cabale… bref…

  2. bucky

    @Helpless : on est d'accord en gros, mais je désapprouve cette gestion : ça donne trop de pouvoir aux joueurs qui veulent faire sauter un entraineur… et pour moi, un entraineur pro ne dois pas être un pote, il doit être un dirigeant qui sait exploiter les qualités de chacun… enfin ceci dit, ils ont aussi fait sauter des joueurs… bref..

    Sinon, tu voulais dire réceptifs ou respectueux à la place de respectifs.. ou vraiment respectifs ?

  3. MaBaoLuo

    Mais au final il est licencié alors ou juste écarté ?

    Malgré tous les raccourcis pris par les médias, du point de vue officiel de l'Elan, le mot licenciement n'a tjrs pas été prononcé. Pas mal de rumeurs l'envoient avec l'équipe 2 (simple échange interne de coachs sous contrats à différents niveaux).