Le Real Madrid comme d’habitude

Bien que bousculé par le Partizan Belgrade, le Real Madrid s’st imposé 80 à 64 pour son premier match du Top 16.

chacho-rodriguezOn ne donnait pas chère de la peau du Partizan Belgrade face à l’ogre madrilène mais Joffrey Lauvergne (13 points et 13 rebonds) et ses coéquipiers n’ont pas démérité.

Rincés, usés, fatigués… les joueurs du Partizan Belgrade ont terminé leur match face au Real Madrid avec les piles à plat. La débauche d’énergie leur aura été fatale dans le dernier quart-temps avec un 22-15 en faveur des Espagnols. Avant ? Les Serbes ont plus que tenu la dragée haute à l’armada madrilène grâce à une grosse cohésion collective et une bonne défense notamment sur les lignes de passe. Sauf que faire une presse quand on n’a pas la profondeur de banc du banc du Real Madrid cela finit par se payer à un moment ou un autre. C’est donc dans les dix dernières minutes que la différence s’est faite aidée en cela par les gros shoots de Sergio El Chacho Rodriguez (16 points). Son apport au scoring a permis au Real de moins ressentir la relative méforme d’un Sergio Llull (5 points avec un 1/7 au tir primé) mis en difficulté par le traitement infligé par Tarence Kinsey.

Aussi, le Real Madrid commence le Top 16 comme il avait terminé la première phase : avec la victoire. Les paris sont donc pris pour savoir quelle sera la première formation à les faire tomber sur la scène européenne.

 

Les stats

Tags : ,
Comments

Commentaires (6)

  1. GW

    Tiens, il n’y a pas que Nanterre qui a besoin de l’adresse pour créer l’exploit.

    Enorme intensité, beau collectif mais trop de tirs ouverts manqués pour exister face au Real !

    Sauf que quand c’est Nanterre on dit que les gros n’étaient pas à fond, se sont contentés de gérer, alors que quand c’est le Partizan c’est un problème de profondeur de banc.

    « C’est donc dans les dix dernières minutes que la différence s’est fait »

    On a pas du voir le même match, le Partizan revenait parfois grace à l’impulsion de Bogdanovic ou de Lauvergne mais globalement le Real n’a pas vraiment tremblé et est resté facile.

    Sinon, est ce que Jaycee Carroll aurait pu se permettre autant de shoots forcés ? Est ce que Llull n’aurait pas forcé son talent ?

    L’intensité du Partizan est surement plus belle que celle de Nanterre ! ^^