Le retour en trombe d’Ali Traoré

Rappelé en urgence suite au forfait de Ronny Turiaf, le nouveau pivot du Lokomotiv Kuban est motivé.

Quelques heures après avoir débarqué à Londres, Ali Traoré était sur le pont avec l’équipe de France leur avant-dernier match dans le tournoi de Londres.

« Les circonstances dans lesquelles je suis arrivé ne sont pas géniales parce qu’il y a Ronny qui s’est blessé. Mais je suis heureux de revenir dans ce groupe parce que j’étais vraiment peiné de le quitter. »

Le pivot titulaire de l’EDF n’est plus de partie et il faudra faire sans. La page est tournée et hier soir, les Bleus semblent avoir passé un cap. Face à la Croatie, les Bleus ont déroulé un jeu offensif propre qui leur faisait défaut jusqu’à présent. De quoi rassurer et motiver les joueurs même si Vincent Collet joue la carte de la prudence et relativise cette victoire. C’est donc une équipe de France changée et améliorée que Bomayé a retrouvé à Londres :

« L’équipe a complètement changé de visage par rapport au début de la préparation. Les mecs sont hyper appliqués dans le jeu. Là, même quand il y a de l’écart, on met de l’intensité. Ca change la vie », a-t-il déclaré après le match. « On m’avait prévenu donc je ne suis pas surpris. Quand je suis arrivé, Vincent m’a dit que l’équipe avait changé de mentalité. Les leaders sont vraiment des leaders et j’ai pu le voir sur le terrain. »

Depuis mardi, c’est sur une défense agressive et appliquée que les Bleus bâtissent leurs victoires.

« C’est vraiment intéressant, c’est un super socle sur lequel bâtir. Tout le monde est impliqué du premier au dernier. C’est impressionnant », constate Ali.

Mis en jeu tardivement par Vincent Collet, Ali, auteur de 7 pts en dix minutes, a lui aussi eu son rôle à jouer en défense et a fait ce qu’on attendait de lui :

« Il y a des approximations à régler. Les nouveaux systèmes, il faut que je les assimile. C’est vrai que je n’ai pas eu d’entraînements. Je suis venu et j’ai joué direct. »

A l’heure d’aujourd’hui, c’est Kévin Séraphin que Collet a choisi comme back-up de Ronny Turiaf. Et Ali habille son costume de 3ème pivot sans broncher :

« J’ai discuté et apparemment, il y aura une petite redistribution de cartes. On verra. Le coach verra par rapport au match qui jouera le plus ou le moins. Ce qu’il faut, c’est rester concentré et être prêt à chaque minute. »

Toujours invaincus dans le tournoi, les Bleus auront à cœur de confirmer face à la Serbie demain. Les cartes sont entre leurs mains.

Tags : ,
Comments

Commentaires (1)

  1. Whistler

    Retour en trombe … C'est votre pote mais il ne faut pas exaggerer !