Le SLUC réussit un exploit

Le SLUC a remporté son pari en mettant Vitoria à genoux derrière un énorme duo Batum-Akingbala.

SLUC NANCY – CAJA VITORIA : 90-85

Invaincu en championnat, Nancy s’installe confortablement dans cette Euroleague en battant le leader de la poule Vitoria, dans sa salle (90-85). Un exploit ? On pouvait le dire avant la confrontation. Mais sur ce que l’on a vu ce soir, Nancy a clairement progressé dans la hiérarchie européenne.

Comment ne pas repenser à la fin de match à Fenerbahçe. Avec un Victor Samnick extraordinaire, Nancy avait failli créer la sensation, mais s’était finalement s’incliné au finish la faute à un vilain 11-0 encaissé en début de match. Pour rester dans la course au Top 16, il fallait donc un résultat face à Vitoria, jusque-là invaincue (3 victoires en 3 matchs).

Il y a une semaine, Akin Akingbala n’avait pu disputer la rencontre en Turquie pour une blessure à la cheville. Ce soir, l’apport de l’intérieur nigérian fut impressionnant. Jugez plutôt : 11 pts sur les 13 inscrits par les Nancéiens en 5 minutes (13-10, 5e). Pas de quoi inquiéter les Basques, plutôt à l’aise dans le jeu rapide et adroits dans les shoots ouverts, à l’image de leur Bosniaque Mirza Teletovic et ses deux 3pts pour faire passer son équipe devant (14-16, 7e). Dans ce premier quart temps, le rythme est très élevé, l’efficacité aussi, et tout le monde s’y met.

Mais que dire d’Akingbala ? L’intérieur enchaine les paniers en convertissant les premiers caviars de John Linehan (22-20). En sortie de banc, Pape-Philippe Amagou ressort l’artillerie comme face à l’ASVEL pour conclure sur un 8-0 (28-20). On est donc sur des bases élevées côté nancéien et ceci ne va pas s’arrêter, puisque l’écart grimpe jusqu’à +10 (32-22, 12e). Nancy se jette sur tout les ballons, et gagne ses duels dans la raquette, grâce aux 18 pts d’Akingbala (34-28, 13e).

Côté Vitoria, Kévin Séraphin rentre et apporte une autre dynamique à son équipe. Les Espagnols en profitent, les spectateurs assistent à deux actions extraordinaires en défense (contre de Séraphin sur Badiane, puis contre de Badiane sur Williams, 15e). L’intensité ne faiblit pas, Amagou sort la tenue de soirée (13 pts en sortie de banc) pour porter son équipe à +7 (47-41, 16e).

Les Basques s’en remettent à San Emeterio et Teletovic pour rester au contact (47-45, 19e). Cette première mi-temps de haute volée en faveur de Nancy, n’est pas aussi évidente au niveau du score. D’autant que Vitoria réussit beaucoup mieux sa deuxième mi-temps.

Nicolas Batum prend ses responsabilités

Pour ne pas tomber dans le piège basque, Nancy va se baser sur ses forces à l’intérieur, Akingbala-Moerman (58-55, 24e). Pourtant, Vitoria va reprendre les devants pour la première fois depuis le 1er quart temps grâce à Prigioni (62-64, 27e) avant 3 dernières minutes de folie. En chef d’orchestre 5 étoiles, John Linehan va sortir un trois-points, Batum un de ces gros shoot dont lui seul à le secret, et la défense nancéienne ne va pas encaisser de points pour terminer sur un 8-0 (70-64, 30e). Avec 59% de réussite aux shoots, Nancy ne pouvait pas perdre ce match. Sauf que Vitoria est une équipe totalement atypique, capable, avec les San Emeterio et autres, de ne pas mener tout le match et de vous piquer la victoire dans le money-time.

Mais pas face au Nancy de Linehan et Batum. Pour leur faire passer le message, le meneur américain intercepte la première remise en jeu du 4e quart temps, adresse une passe lazer pour « Akinator » au dunk et Nancy est déjà a +7 (74-67, 32e). 14-3 infligées par Nancy sur la fin de 3e début 4e quart temps : les Lorrains se font plaisir et ça se voit. Leur défense va tenir et pousser leurs adversaires aux 24 secondes, et derrières Moerman sanctionne (80-73, 36e). Après la démonstration de ses coéquipiers, « Batman » Batum va dès lors conclure la partie d’une manière exceptionnelle. Il inscrit les 7 derniers points de son équipe (82-73 puis 87-80, 38e) pour terminer cette rencontre avec 21 pts, 9 rebonds, 4 passes décisives 7 fautes provoquées, et un monstrueux 35 d’évaluation (grâce à sa réussite aux shoots : 66% à deux et trois points).

Cette deuxième victoire à domicile donne des perspectives intéressantes pour les Nancéiens, avant un déplacement à Olympiacos et la réception de Cantú. S’il y a victoire sur l’une des deux rencontres, la porte du dernier round sera grande ouverte. Et pourquoi on n’y penserait pas désormais ?

SLUC Nancy

# Player Min Pts 2FG

M-A
3FG

M-A
FT

M-A
Rebounds As St To Bl Fouls Rkg
O D T Fv Ag Cm Rv
5 AKINGBALA, AKIN 38:27 26 11/16 4/5 1 6 7 2 5 30
6 GRANT, KENNETH 04:23 0/2 1 1 1 1 -1
7 BADIANE, MOUSSA 01:33 0/1 1 1 1 1 -3
8 SHULER, JAMAL 27:49 4 2/4 4 1 1 1 1 1 7
9 SYLLA, ABDEL KADER 04:43 3 1/2 1/1 1 1 1 1 3
11 LINEHAN, JOHN 23:30 7 2/4 1/2 1 2 3 3 1 2 2 11
13 SAMNICK, VICTOR 09:34 0/1 0/2 1 1 2 2 -2
14 PINDA, KINGSLEY DNP
16 KURTIC, DZENAN DNP
17 AMAGOU, PAPE PHILIPPE 24:18 16 2/2 3/5 3/5 1 1 1 1 2 5 16
18 MOERMAN, ADRIEN 25:43 13 5/7 1/2 1 5 6 1 1 3 5 10
55 BATUM, NICOLAS 40:00 21 4/6 2/3 7/8 2 7 9 4 1 1 2 7 35
Team 1 1 2 2
Totals 200:00 90 27/43 7/16 15/19 7 24 31 16 3 11 3 1 15 21 108
62.7% 43.7% 78.9%

Caja Laboral

# Player Min Pts 2FG

M-A
3FG

M-A
FT

M-A
Rebounds As St To Bl Fouls Rkg
O D T Fv Ag Cm Rv
4 RIBAS, PAU 15:06 9 3/3 1/4 2 3 5 3 1 1 1 15
5 PRIGIONI, PABLO 25:26 3 1/6 2 1 3 6 3 1 1 2 10
9 DORSEY, RICHARD 04:42 2 1/1 1 2 1
11 BJELICA, MILKO 11:56 2 1/3 2 2 1 1 4 1 -1
13 SERAPHIN, KEVIN 25:14 12 6/10 0/1 3 2 5 1 1 3 1 12
19 SAN EMETERIO, FERNANDO 32:12 19 5/7 3/5 4 3 7 6 4 1 2 2 23
22 HEURTEL, THOMAS 01:40 0/1 1 -2
24 OLESON, BRAD 22:09 8 2/5 2/2 1 1 4 2 2 2 8
33 TELETOVIC, MIRZA 38:08 24 4/10 5/12 1/3 4 9 13 3 1 1 6 29
44 BJELICA, NEMANJA 06:18 0/2 1 1 2 -3
55 WILLIAMS, REGGIE 17:09 6 3/7 0/2 1 1 2 -2
Team 3 3 2 1
Totals 200:00 85 23/41 12/37 3/6 20 20 40 24 6 10 1 3 21 15 91
56% 32.4% 50%
Tags : , ,
Comments

Commentaires (11)

  1. SeanE

    Aussi bon que Samnick avait pu etre au dernier match, Akingbala, c'est quand meme autre chose. Les stats ne disent pas tout.

    Heurtel ne merite pas d'etre en equipe de France s'il ne joue pas avec Vitoria lors des matchs importants. On a un peu trop tendance a l'idealiser ici. Il n'etait meme pas titulaire en U20 avec Ona-Embo.

  2. AND11

    Et ben j'ai au foutu partout !

    Merci… Tout simplement merci… Merci Christian, merci Jean luc, merci les joueurs, merci gentilly…

    L'une des plus belles soirées basket de ma life. Tout simplement.

  3. Chain

    Bravo à Nancy! Ce genre de match d'habitude les clubs français les perdent, trop de mauvais souvenirs des années euroleague du msb!

  4. Crewone

    Tout simplement grandiose ce match ! Tout était au rendez vous pour que le SLUC réussisse cet exploit et ils l'ont fait.

    On peut que félicité l'équipe pour cette victoire, la plus belle d'un club français en EL depuis bien longtemps !

  5. rapid

    Superbe ce match !!! Rarement eu des émotions comme ça avec des clubs français.

    Ahhh si le lock out pouvait durer toute l'année, parce que ça va être diablement frustrant sinon…..

  6. Mister D

    J'étais à c'match et il a été tout simplement GEANT! :O