Le spleen de Joffrey Lauvergne

Valeur montante du basket français, l’intérieur s’éclate avec Chalon. Ce qui ne fut pas vraiment le cas avec les U20 cet été.

Sélectionné avec les U20 l’été dernier, Joffrey Lauvergne attendait à l’époque cette campagne avec impatience. Dans une interview avant la compétition, l’intérieur de 2m11 déclarait ainsi vouloir gagner un titre avec ses potes. Pourtant rien ne s’est finalement déroulé comme prévu, la « faute » à ses work-out NBA.

« Ils ont donc accepté. Mais ils m’ont dit que je devrai gagner ma place quand je reviendrai. Ce qui était tout à fait normal… Mais après, lors de mon absence, il (le sélectionneur Jean-Aymé Toupane) disait que j’étais perdu dans la nature. Mais si c’était le problème, il aurait dû m’imposer de faire le choix » déclare-t’-il ainsi au Journal de Saône et Loire.

Au final, Lauvergne explique devoir sa présence in extremis au fait que ses amis Léo Westermann et Evan Fournier le voulaient dans l’équipe. Au cours de la compétition, celui qui avait tourné à 5,8 points et 3,5 rebonds de moyenne lors de sa saison 2010-2011 n’aura eu que le 9e temps de jeu de la sélection mais avec le statut de 3e meilleur marqueur (6,8 points de moyenne). La médaille de bronze obtenue par les U20 n’aura finalement pas apaisé l’esprit de Lauvergne qui, plusieurs mois après, a du mal à oublier un rendez-vous qu’il aurait voulu vivre plus pleinement avec ses potes. Mais le jeune intérieur peut se consoler avec ses belles performances en Pro A. Après un début d’exercice délicat, Lauvergne, fils d’un ancien international, est parti sur les bases de sa meilleure saison pro : 6,1 points et 4,2 rebonds de moyenne. De quoi regarder vers l’avant et pourquoi pas vers la draft à laquelle il peut se présenter jusqu’en 2014…

Tags : , ,
Comments

Commentaires (6)

  1. Tapion

    et sinon, il signe quand à l'ASVEL ? :p

  2. Sleepy Floyd

    pour la NBA c'est pas gagné, il va devoir gagner en densité.