Le Tournoi de Paris pour le Maccabi

Dans un match très intense le Maccabi a su faire la différence face à Galatasaray (69-63).

Dans une ambiance électrique, les deux équipes ont tout de suite été dans le rythme. Pas de round d’observation entre ces deux grosses cylindréees…  Avec un match à dominante défensive on assiste à un match dans le match entre Nick Caner-Medley et Milan Macvan (5 pts dans le premier quart-temps). Giorgi Shermadini semble méconnaissable en ne trouvant pas la mire.  On assiste alors à une rencontre quelque peu débridé où les deux formations peinent à imposer sa domination à l’autre.  C’était sans compter sur la montée en régime des Israéliens qui profitaient du manque de réussite de Galatasaray.  Ergin Ataman joue alors la carte Milan Macvan afin d’apporter du fighting-spirit au sein de son équipe. Une carte gagnante malgré l’écart avec Aldemir Furkan les deux intérieurs portaient à bout de bras leur équipe. Mis en difficulté, les Turcs ont commencé à perdre leurs nerfs au point que le coach Ataman se prenne une technique en fin de période (38-28 pour le Maccabi à la pause).

Très bon face à Charleroi, David Hawkins impulse un semblant de révolte en prenant ses responsabilités. Driven passe, shoot… le meneur US est tout simplement partout et relance les débts (41-39 à la 24e pour le Maccabi). En enfilant un 15-3 en cinq minutes aux hommes de David Blatt, les Turcs se laissent le droit d’espérer. Dans un match de très haut niveau, chaque position, chaque shoot devient alors déterminant. Sur tir primé Shawn James au buzzer, le Maccabi enfonce le clou avant les dix dernières minutes (54-46). Mais les Turcs n’ont pas dit leur dernier mot notamment Macvan très présent dans la raquette. On assiste alors à un match façon ping-pong. L’aide défensive de Nick Caner-Medley alliée à la bonne de lecture de jeu d’Ohayon sont d’un grand soutien pour le Maccabi qui a du mal à gérer le duo Macvan/Hawkins. Mais le matelas de points du Maccabi était suffisant pour obtenir la victoire.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.