Le triple contrat de Marcelus Kemp

Flou artistique sur la situation contractuel de Kemp.

La situation de Marcelus Kemp est de plus en plus complexe. Son nouvel agent, Dario Santrolli, a explique au Corriere dello Sport qu’il n’était pas en mesure de comprendre quelle était l’équipe qui détenait les droits du joueur.

Le joueur aurait vraisemblablement paraphé plus d’un contrat et trois équipes sont liées à cette affaire : la Virtus Bologna, le Besiktas et la Scavolini Pesaro.

Selon la presse italienne, la Scavolini ne devrait pas rentrer dans une bataille pour conserver le joueur. On se dirigerait donc vers un bras de fer entre Bologne et Istambul. La Virtus, appuyée par le contrat de deux ans signé par le joueur le 1er juillet 2010, considère qu’elle détient les droits et souhaite conserver Kemp au sein de son équipe première.

Si un transfert payant pourrait convenir aux Bolognais, Santrolli avoue que jouer à Bologne reste la première option du joueur. Côté turc, on affirme détenir un contrat signé par Kemp alors que la Virtus jure avoir cédé le joueur sous la forme d’un prêt.

Si les parties ne parviennent pas à se mettre d’accord, la FIBA devra décider et trancher entre les deux équipes. Marcelus Kemp risque lui une suspension. C’est ce qui était arrivé en 2008 à Jumaine Jones. Il avait signé deux contrats (Milan et Ural Great Perm).

Par Gianluca Pesapane

Tags :
Comments

Commentaires (1)

  1. number4

    La peur de manquer.