Leaders Cup 2016 : Ca démarre aujourd’hui !

La Leaders Cup démarre ce vendredi à 13h par la rencontre opposant l’Asvel à Dijon.

ASVELA partir de 13h huit équipes seront à pieds d’oeuvre pour remporter l’édition 2016 de la Leaders Cup. L’Asvel, Dijon, Le Mans, Chalon, Monaco, Nanterre, Gravelines-Dunkerque et Strasbourg (tenant du titre) ont chacun leurs chances. Une chose est certaine : personne n’est venue pour faire de la figuration.

David Lighty (ASVEL) 

« On est très excité. C’est la première opportunité de la saison de remporter un trophée. La compétition est aussi une chance de retrouver le bon rythme. En ce moment c’est un peu compliqué pour nous, il ne faut pas que l’on perde confiance. On a eu quelques entraînements pour s’améliorer. Au niveau des blessures je crois que l’on doit être à un blessé par mois depuis que l’on a commencé la saison. On doit juste penser à aller de l’avant. Pour le club c’était l’un des objectifs de revenir jouer la Leaders Cup. Dijon ? C’est une équipe qui joue physique, bien ensemble en défense. De note côté il faudra faire attention à ne pas perdre trop de ballons ».

Marc Judith (Dijon)

« Cette présence à la Leaders Cup montre que le travail fourni paye. On bosse dur dans cette équipe. On mérite d’être là surtout que l’on nous a retiré une victoire. On a peut-être un peu moins de pression que certaines équipes mais on ne vient pas en détente et pour juste se montrer. On vient vraiment ici pour faire un coup. C’est dommage pour l’Asvel d’avoir un joueur blessé mais nous on a une carte à jouer. A la Leaders Cup une défaite et c’est fini. Il faut prendre cette compétition comme des playoffs, venir vraiment comme des conquérants ».

Romeo Travis (Le Mans)

« C’est très original comme endroit, c’est la première fois que je joue dans un endroit comme ça. Je trouve que c’est une bonne chose pour la Ligue d’avoir une compétition dans un endroit comme Disney. Tout le monde a envie de venir. Chalon ? C’est vraiment une très belle équipe. Ils sont capables de shooter dans toutes les positions. Il faudrait faire notamment attention à ne pas trop leur donner de munitions à trois points. Le Mans est connu pour bien réussir en Leaders Cup et c’est très important pour notre équipe de remporter ce premier match ».

Devin Booker (Chalon)booker choulet

« Physiquement je ne suis pas encore à 100% mais je suis prêt à jouer. Il y’a un bon état d’esprit à Chalon; tout le monde veut se passer le ballon. On essaye à chaque fois de scorer un maximum. C’est définitivement un plaisir de jouer pour cette équipe car il n’y a que des bons gars, personne ne se la joue perso. Du coup ça nous permet de bien jouer ensemble. On n’est pas venu pour perdre mais pour gagner. Le Mans ? C’est une bonne défense mais on va faire ce que l’on peut face à eux ».

Aaron Cel (Monaco)

« L’objectif de la Leaders Cup est venu au fur et à mesure de la saison.On pensait avant tout aux playoffs et on s’était dit que la Leaders Cup serait du bonus. En début d’année nous-mêmes on ne savait pas à quoi s’attendre de nous mais la sauce a pris très vite. On se méfie de Nanterre avec ou sans Robinson. On a eu une mauvaise expérience il y’a deux semaines contre Chalon à qui il manquait Booket et Hazell. Il faudra rester concentré pour jouer notre carte à fond. On a eu un peu de mal ces temps-ci à l’extérieur et on espère que la Leaders Cup nous remettra sur de bons rails ».

Fernando Raposo (Nanterre)

« Ca fait plaisir d’être à la Leaders Cup; ce n’était pas quelque chose d’évident en début de saison. On a envie de gagner cette compétition mais il n’y a pas de pression. On sait à peu près comment joue Monaco mais ça sera un match-couperet, un peu comme une finale, et ça ne veut rien dire. Ca se jouera mentalement et physiquement. J’espère que demain (aujourd’hui) on aura les jambes. C’est vrai qu’on est que sept, on devra être intelligent au niveau des fautes ».

Jean-Fred Morency (BCM)

« C’était important pour le club de revenir jouer cette Leaders Cup. Cette année on fait un début de saison qui est vraiment bon, c’est le travail de l’an dernier qui paye. On a eu un tirage difficile sur ce quart de finale mais après avec les huit premiers du championnat présents ça allait être des matchs compliqués. A la SIG les joueurs jouent vraiment bien entre eux; il y’a du rythme, un bon jeu de passes. Ils sont en pleine bourre. Cette année on a perdu très peu de matchs consécutivement contrairement à l’an dernier. Et ça montre la maturité qu’a pris le groupe ».

Paul Lacombe (Strasbourg)

« Il n’y a pas de pression par rapport au fait que l’on soit tenant du titre. L’équipe a pas mal changé depuis l’année dernière. On a eu un début de saison compliquée mais depuis quelques matchs on commence à aller mieux. Le tirage ? Je pense qu’aucun n’aurait été facile. Quand on les regarde on voit que toutes les équipes sont compliquées à prendre, à jouer. Même si on battu Gravelines deux fois cette saison ils sont premiers comme nous. Ca ne sera pas évident pour nous mais cette compétition on sait que c’est dur. Il faut donner tout sur trois jours, l’équipe qui aura le plus envie gagnera ».

Le programme :

ASVEL-Dijon (13h)

Le Mans-Chalon (15h30)

Monaco-Nanterre (18h)

BCM-Strasbourg (20h30)

Crédit photo : ©Disneyland Paris / Yann Piriou

Comments

Commentaires

Comments are closed.