Leaders Cup : Le MSB premier qualifié pour le dernier carré

Le MSB se qualifie aux dépends d’une Chorale bien peu inspirée en attaque.

1er quart-temps :17-14

Dans ce match du « matin », Le MSB a pris les commandes grâce à l’adresse de Charles Kahudi. Mais après une période euphorique, les débats se sont davantage équilibrés, la rencontre s’orientant sur la défense. La Chorale refait alors son retard en poussant les Manceaux à la faute. Les Choraliens peuvent alors compter sur l’apport de Pape Amagou avant que le MSB ne revienne un peu via un tir primé de Marco Keselj. Ce dernier, tout comme Kevin Mendy, montrai des choses intéressantes en défense. De quoi mener au score.

 

2ème quart temps : 27-23

Malgré de bonnes intentions, la Chorale n’est pas à l’abris de fautes d’inattention coupables. Ou alors d’un manque d »adresse mais en face les Manceaux souffrent sensiblement du même mal. Il aura fallu attendre que Cuthbert Victor et Charles Kahudi mettent la gomme pour que la rencontre s’emballe un peu. En face si Ryan Reid ne ménage pas ses efforts, sans réussite, il va être difficile pour Roanne de gagner la rencontre.

 

3e quart temps : 50-29

Lentement mais sûrement le MSB creuse l’écart grâce à Victor. Côté choralien seul Matt Howard apporte un peu de danger en cette reprise. Il reste que dans la raquette mancelle JP Batista arrive à se faire sa place et quand en plus Pape Sy peut profiter de lancers-francs ou El Amin scorer à trois points, le MSB peut gérer tranquillement son match. Car pour Roanne, le chemin vers le cercle semble être un long chemin de croix.

 

4e quart temps : 60-43

Face à la domination mancelle, JD Jackson peut alors ouvrir son banc et donner des minutes au duo Mendy/Keselj. Mais face à la défense de fer made in Roanne pas toujours facile de trouver des espaces pour aller shooter dans la peinture. En l’absence de JP Batista, Le Mans perd un point d’ancrage précieux sous le cercle ce qui laisse des opportunités pour Coleman Collins. Sauf que JD Jackson a plusieurs options comme celle de lancer les jeunes Bangura et Ceci pour conserver un avantage qui ne s’est jamais démenti sur la deuxième période.

 

Les stats

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.