Leaders Cup : Le PL fait tomber Chalon

Le PL a eu toutes les peines du monde pour venir à bout de Chalon, tenant du titre (79-75).

A l’instar de ce que les équipes avaient laissé transparaitre à l’entrainement du jeudi, le début de rencontre est à placer sous le signe de l’intensité. Surtout en défense puisqu’il aura fallu attendre 1m30 pour avoir un panier sur jeu placé (Steed Tchicamboud pour Chalon). Avec Giovan Oniangue, Blake Schilb s’est lui trouvé un bon chien de garde car l’ailier du PL ne lui laisse aucun espace. Le début de match du PL est aussi convaincant en attaque avec la bonne rentabilité de May mais en n’étant pas toujours attentif le PL ne se met pas à l’abris de déconvenues. Tant que le duo Williams/May jouera à high level, celles-ci ne viendront pas contrecarrer la domination des Franciliens. Côté chalonnais, il va falloir réviser son jeu d’attaque car les Bouguignons n’arrivent pas à envoyer la sauce (18-10 Q1).

Quand ça n’ets pas May ou Williams, c’est John Cox qui plante ou bien Joanthan Aka. Mais Chalon, sous l’impulsion de Shelden Williams et Blake Schilb, commencent à trouver des solutions en fixant la défense parisienne dans la raquette ce qui libère des espaces pour les extérieurs. Christophe Denis n’a alors pas d’autre choix que de remettre Williams sur le terrain, et Oniangue juste après. Manque de bol supplémentaire pour l’Elan, son capitaine Steed Tchicamboud devait rentrer aux vestiaires en boitant un petit peu (il reviendra juste avant la pause, ndlr). Le PL

quick payday loans

en a alors profité pour un mettre un petit coup de collier et rentrer aux vestiaires avec un petit matelas d’avance.

1ère mi-temps : 40-33 en faveur du PL

 

Avec une réussite moindre pour leur retour aux affaires, le PL laisse Chalon reprendre doucement ses marques, surtout Shelden Williams. Sous les yeux de Candace Parker, sa femme, le pivot est celui qui apporte le plus de danger entre scoring et présence dans la peinture. Mais son homonyne parisien est tout aussi important comme en témoigne son gros shoot à trois points. Le PL profite aussi des deux lancers-francs marqués par N’Doye suite à la faute technique sifflée contre Greg Beugnot pour refaire un éclat. Plus opportunistes que leurs adversaires, Antoine Diot and co semblent maitriser leur sujet face à des Bourguignons trop inconstants. Mais leurs manques au niveau de la concentration sont chèrement sanctionnés notamment via Williams et Denmon qui n’en demandaient pas tant (54-52 Q3).

 

Tags : , ,
Comments

Commentaires (6)

  1. GW

    Le PL, évidemment ! ^^

  2. DUPUIS Michel

    Belle rencontre.

    Mais encore honte à CANAL qui nous fait perdre 30mn de spectacle en prenant l'antenne à 21h toujours à cause du tennis!

  3. kletch

    finale BCM/ PL victoire BCM 83 à 77 et victoire mardi en coupe europe du BCM 78/77 gooooo BCM

  4. canto

    le temps passe les souvenirs restent,3 titres en une saison on n'avait plus ça depuis Pau a quand les prochains ????