LeadersCup Jean-Denys Choulet : « J’ai une équipe de fous furieux »

L’entraineur chalonnais Jean-Denys Choulet l’assure : ses joueurs joueraient tous les jours s’il le fallait.

Quand l’Elan Chalon prend feu cela peut très mal finir pour son adversaire. Demandez pour voir au Mans Sarthe Basket… Lors du quart de finale de LeadersCup les opposant, les Sarthois n’ont en effet pas su contrôler la folie offensive des Bourguignons. Ces derniers entendent jouer leur demi-finale à fond même s’ils disputeront dans quelques jours un huitième de finale de la Fiba Europe Cup. Leur coach Jean-Denys Choulet l’assure : ils pourraient jouer tous les jours si cela était nécessaire.

« Durant la première mi-temps on avait été comme piqué par la mouche tsé-tsé. On était comme endormis, sans étincelle et notre énergie habituelle. En deuxième mi-temps on l’a retrouvé. Il y’a eu un tir d’Hazell à trois points qui nous a remis dans le match. On avait des systèmes de jeu pour volontairement écarter les défenses. On a aussi montré à tout le monde qu’on ne faisait pas que ru run-and-gun. On est dans une situation un peu particulière avec une compétition européenne (la Fiba Europe Cup) que l’on veut jouer jusqu’au bout. On va jouer demain (aujourd’hui) ok. Si on gagne on rejoue dimanche. Dimanche qu’est-ce-que l’on fait ? Dimanche on ne se posera pas de question. On joue en Coupe d’Europe en début de semaine et c’est le problème. Mais on est moins fatigué en gagnant qu’en perdant. On peut difficilement donner un match; j’ai une équipe de fous-furieux. Eux s’il fallait jouer tous les jours ils joueraient tous les jours. Après je suis un peu inquiet pour Devin Booker qui a un peu mal partout. La confiance ? On a déjà pas mal tiré dessus. A un moment donné on est des êtres humaisna vec deux jambes et deux bras. La confiance c’est une chose mais c’est vrai que ça peut nous aider ».

Crédit photo : ©Disneyland Paris / Yann Piriou

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.