Lega épisode 19 saison 2014/205

Retrouvez tous les récaps de la dix-neuvième journée de Lega.

Roma  76-80  Pesaro
Bousculés par les Romains dans la raquette (25 rebonds à 42 et 42% au tir contre 62,5%), les étonnants voyageurs pesaresi ont parfaitement su profiter de la vista au tir longue distance d’Anthony Myles (22 points) et Peter Lorant (13 points) pour surprendre leur hôte. Avec leur 7/11 from Downtown les deux archers ont parfaitement épaulé un LaQuinton Ross moins flamboyant que d’ordinaire (14 points, 7 rebonds) et Bernardo Musso (10-4-2 + 5 steals), irréprochable dans son rôle de grand frère. Nouveau loupé romain donc, avec un Rok Stipcevic brouillon malgré ses 17 points (2/8 de loin) et un Ebi Ndudi tarentulesque (10 points, 8 rebonds, 3 blocks).

Sassari  86-69  Cantù
Vainqueurs de la Coupe d’Italie le week-end dernier après avoir défait l’ogre milanais en finale, les banquiers sardes ont surfé sur la vague, prenant d’entrée la mainmise sur le match avec un croquignolet 25-8 après 10 minutes de jeu. Porté par le trio David Logan (19-4-4)-Jerome Dyson (15 points)-Jeff Brooks (18 d’éval), Sassari a pris de vitesse des Canturini tributaires des exploits de Darius Johnson-Odom (13 points) mais celui-ci ne pouvait pas tout faire et les 28 pertes de balle (!!!) illustrent les embrouillaminis des hommes de Sacripanti.

Venezia  76-71  Brindisi
Phil Goss out, Julyan Stone (13-7-7) a montré toute l’étendue de son talent, trouvant les yeux fermés Hrvoje Peric (16 points), servant Jarrius Jackson (17 points) dans les meilleures conditions et contenant à merveille son vis-à-vis Jacob Pullen (10 points). Côté Brindisi, le pivot James Mays a de nouveau montré qu’il avait de l’or dans les mains (20 points-12 rebonds) mais aucun de ses coéquipiers n’a su se hisser à son niveau, et ce n’est pas Marcus Denmon malgré ses 18 points (à 6/16) qui dira le contraire.

Cremona  81-77  Caserta
Kenny Hayes s’est promené dans la raquette (17 points) comme s’il était dans son jardin, James Bell (17 points) a été précieux pour alimenter la boxscore, mais une fois encore c’est Luca Vitali (19-9-2) qui a tiré son épingle du jeu, aussi adroit de loin que précieux pour gober les rebonds. De quoi inspirer le respect à un Henry Domercant (24 points) qui a vu défiler un paquet de joueurs d’exception au cours de sa superbe carrière. Dejan Ivanov (15 points, 5 rebonds) est bien venu titiller les Cremonesi mais les descendants de Stradivarius ne s’en sont pas laissé compter.

Bologna  90-67  Pistoia
Victoire haut la main des Bolognais qui ont de nouveau pu compter sur un Juvonte Reddic valeureux (11 points, 9 rebonds) et les perles arrières Okaro White (17 points-10 rebonds) & Jeremy Hazell (22-7-3). Du coup on n’a même pas remarqué qu’Allan Ray, touché, n’était pas sur le terrain. A Pistoia, la pasta laisse à désirer : Tony Easley marche sur l’eau (15-8-3) et Gilbert Brown allume (14 points) mais l’ensemble sonne creux et manque cruellement d’imagination. Coach Moretti, z’auriez pas un Xanax ?

Avellino  65-75  Capo d’Orlando
Capo d’Orlando c’est l’Ouest sauvage, Gianluca Basile dans le rôle du shérif (25 d’éval) et une bande de joyeux lurons pour l’épauler : Dario Hunt (13 points), Dominique Archie & Henry Sek (12 points), sans oublier l’éternel Sandro Nicevic (10 points) qui pourrait passer ses journées allongé au bord d’une piscine sous le soleil de Split mais préfère participer à des randonnées sauvages avec ses compagnons d’aventure. Respect ! Côté Avellino pas grand-chose à se mettre sous la dent, signalons tout de même le nouveau DD d’O.D. Anosike (10 points-13 rebonds) qui est quand même un sacré joueur.

Milano  118-68  Reggio Emilia
C’est ce qui s’appelle une démonstration ! Deuxièmes de la classifica avant de rencontrer le grand Milan, les Emiliens se sont fait concasser du début à la fin de ce match. Certes, on pourra arguer de l’incroyable réussite des Milanais de près (83%) comme de loin (75% à 18/24), mais l’activité au rebond (32 à 16) et à la création (34 passes décisives !!!! contre 11) témoignent du manque de mordant des visiteurs et de l’incroyable maestria milanaise. Drake Diener absent, Amadeo Della Valle (15 points) et Achille Polonara (14 points) ont fébrilement porté Reggio sur leurs épaules, ce qui est un peu juste quand le volcan Linas Kleiza entre en éruption (30 points) et que la paire Joe Ragland (14-5-8) – Daniel Hackett (15-2-7) évolue à un tel niveau. Oui mais que ce fut beau !

Trento  78-65  Varese
Gianmarco Pozzecco poussé vers la sortie, c’est Attilio Caja qui a hérité du radeau varesan. Pas une mince affaire vu la méforme actuelle de certains cadres (3 points pour Yakhouba Diawara, 5 pour Craig Callahan, Andy Rautins blessé …). Dans ce contexte, les montagnards de Trento n’ont pas eu à forcer leur talent, laissant toute latitude à Tony Mitchell (14 points-10 rebonds) et Josh Owens (16 d’éval) pour damer le pion à des Lombards pas flambards.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.