Lega saison 2014-2015 épisode 12

Retrouvez tous les résultats de la douzième journée de Lega.

Brindisi  84-54  Roma
Pas dans leur assiette depuis le début de la saison, les Romains se sont pris une fessée dans les Pouilles. Trouvant James Mays (17 points-11 rebonds) les yeux fermés, Jacob Pullen (25-7-5) a enfilé son costume de Babbo Natale et distribué les cadeaux en gâtant particulièrement ses cumpari Demonte Harper (14 d’éval) et Delroy James (9 points, 15 rebonds, 5 assist). Avec seulement 8 points inscrits par des joueurs italiens, Brindisi s’affirme comme une énième franchise NBDL made in Italy. Rome, malgré un effectif tout aussi cosmopolite, s’est révélée pathétique comme le soulignent ses 19 d’évaluation collective !!!!  Lamentable, vous avez dit lamentable ?

Milano  98-69  Capo d’Orlando
Les poulains de Giorgio Armani se sont promenés sur le parcours de santé facilissimo qu’avaient bâti les maçons siciliens. Henry Sek (25 points) a donné du fil à retordre aux Milanesi mais ceux-ci comptaient trop de talent pour réellement se faire du mouron. Joe Ragland et Nicolo Melli (12 points chacun) ont fait admirer leur jump, Samardo Samuels (17 d’éval) a de nouveau fait valoir sa parfaite maîtrise de la raquette milanaise, et David Moss (18 d’éval) a joué juste. Ne restait plus à MarShon Brooks (19-7-3) de faire ce qu’il aime le plus au monde : canarder.

Varese  113-117  Sassari
Les banquiers sardes se sont appuyés sur les performances stratosphériques du duo Edgar Sosa-Jerome Dyson (40 points pour l’homonyme de l’ancien footballeur napolitain « Pampa », 30 punti au crédit de l’homme-aspirateur) pour prendre le meilleur sur des Varesans pourtant en très grande forme, à l’image des 16 points-9 rebonds d’Andy Rautins, 23 points-13 rebonds d’Ed Daniel, 27 points-9 assist de Dawan Robinson, ainsi que des 20-6-7 de Yakhouba Diawara et 14-7-3 de Christian Eyenga. Hélas pour Coach Pozzecco, ses petits gars cultivent l’art de la défense gruyère et, s’ils ont réussi à contenir les Sardes dans la raquette, ils leurs ont laissé des boulevards à 3 points (59 tirs longue distance tentés par Sosa et ses associés, 23 rentrés !!!). Et si quelqu’un offrait une cassette des matches des Grizzlies à l’ami Pozzecco ?

Caserta  91-105  Avellino
Encore une fois les Casertans n’ont pas démérité, l’ailier Michele Antonutti (18 points) a même volé la vedette au bomber Sam Young (13-7-2) mais que faire quand votre adversaire tire à 83% de réussite de près? Muscler la défense peut-être. Mais le coach casertan, Vincenzo Esposito, comme son homologue de Varese, n’a semble-t-il pas l’abonnement au satellite qui lui permettrait de voir les matches des Grizzlies et des Bulls. Dans ces conditions, Sundiata Gaines (28-5-4), Adrian Banks (27 d’éval), Adam Hanga (25 d’éval) et O.D. Anosike (14 points, 4 rebonds « seulement ») s’en sont donné à cœur joie.

Trento  66-93  Venezia
Trento restait sur des coups d’éclats face à Sassari et Pesaro, aussi s’attendait-on à un match très disputé face à des Vénitiens performants à l’extérieur. Las, hormis un Tony Mitchell (25 points) al dente, les locaux étaient sur les rotules, ce qui n’est jamais de bon augure lorsque de l’autre côté du terrain Hrvoje Peric (18 d’éval), Phil Goss (20 d’éval) et Tomas Ress (22 points, 9 rebonds, 5 stops) font le plein de super. Au final les montagnards des Dolomites succombent aux coups de rames des gondoliers.

Reggio Emilia  71-59  Pistoia
Drake Diener (10 d’éval) a beau jouer un ton en-dessous du niveau qu’il affichait à Sassari et le collectif être moins bien huilé que l’an passé, les Emiliens s’appuient sur quelques individualités fort recommandables. A commencer par Donell Taylor (19 points-10 rebonds) arrivé sur la pointe des pieds en septembre et qui est en train de prendre une place prépondérante dans le cinq de Reggio. Et puis Andrea Cinciarini bien sûr, présent au scoring (15 points), au rebond (8), à la passe (4) et même dans le cœur des divines cheerleaders emiliane.     

Pesaro  67-70  Bologna
Duel de voisins avec des Pesaresi à la ramasse qui accueillaient des Bolognais en nets progrès. Partis sur les chapeaux de roue grâce à l’homme à la tête de marcassin aka Allan Ray (22 points, 7 rebonds) et à l’élégantissime Okaro White (15 points, 8 rebonds, 2 stops), les visiteurs ont marqué le pas en seconde période. Ce qui coïncide justement avec le moment où LaQuinton Ross (19 points, 7 rebonds), Bernardo Musso (17-6-5) et Wally Judge (13 points, 7 rebonds) sortaient de leur sieste collective. Poissards, les locaux échouent à quelques encablures de la ligne d’arrivée.

Cremona  71-63  Cantù
Le Cremonese Marco Cusin a pris Eric Williams, le pivot canturini, entre quatre yeux et lui a dit : « Mec, fais le beau si ça te chante, au final c’est moi et mes comparses qui l’emporterons. » Force est de constater que Cusin (23 d’éval) ne s’était pas trompé. Eric Williams (18 points-11 rebonds) a eu beau gigoter avec DeQuan Jones (14 points) dans la raquette adverse, Cameron Clark (17 points) et Luca « Il Maestro » Vitali (11-4-8) ont parfaitement épaulé leur Cusin pour prendre l’ascendant sur de pauvres lombards. Dans la rubrique « Portés disparus », si quelqu’un a des nouvelles de Giorgi Shermadini (-5 d’éval) merci de contacter la rédaction qui transmettra à ses proches.

 

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.