Lega saison 2014-2015 épisode 17

Retrouvez tous les récaps de la dix-septième journée de la Lega.

Roma  62-72  Venezia
Pour son retour à Rome, Phil Goss n’a pas crevé l’écran (12 points) mais le meneur US a parfaitement servi ses coéquipiers, auteurs d’une prestation collective de haute volée (six joueurs à 10 d’éval ou plus). En face, le pivot de Detroit, Jordan Morgan, a bien essayé de faire main basse sur la raquette vénitienne (12 points, 8 rebonds) mais seul Lorenzo D’Ercole (1-6-5) semblait prêt à lui donner un coup de main. Un peu léger, n’est-ce pas ? Conclusion : quand deux Romains affrontent six Vénitiens, sans surprise, ce sont les descendants de Marco Polo qui l’emportent.

Sassari  96-78  Pistoia
Lorsque David Logan (23 punti), Shane Lawal (14-10-4), Jerome « l’aspirateur » Dyson (17-5-5) et Brian Sacchetti (25 d’éval pour le fiston du coach sarde) évoluent à un tel niveau, le cinq sassarese ressemble à un rouleau compresseur. Ecartés d’un revers de la manche, les Pistoiesi C.J. Williams (15-5-4), Ariel Filloy (19 d’éval) et Tony Easley (20 points, 8 rebonds) n’ont franchement pas démérité mais lorsque une berline rencontre un bulldozer, elle lui cède le passage.

Varese  70-80  Pesaro
Dévastateurs au rebond (50 prises contre 39 pour leurs adversaires), les passoires de Pesaro ont conquis – contre toute attente –  un précieux succès sur le parquet de Varese. LaQuinton Ross en phase de récupération après son carton de la semaine dernière (seulement 12 points ce week-end), Bernardo Musso (14-4-2) et Chris Wright (23-8-5) ont pris les affaires en mains dans le troisième quart-temps, laissant les poulains de Gianmarco Pozzecco  totalement déconfits, malgré les arabesques de Christian Eyenga (19 points). Un succès qui permet aux Pesaresi de conserver un souffle d’avance sur Caserta en queue de classement.

Capo d’Orlando  63-72  Bologna
Vraiment pas mal cette Virtus ! Piano piano la sauce concoctée par le coach bolognais Giorgio Valli est en train de prendre, grâce notamment à l’allant d’Allan Ray (21-4-7) et à un Juvonte Reddic absolument parfait dans son rôle d’energizer (15 points-10 rebonds). Côté sicilien, Henry Sek (12-8-7) a donné du fil à retordre à ses vis-à-vis. De quoi titiller l’orgueil de l’ailier bolognais, Okaro White, qui s’est fendu de 12 points et 12 rebonds.

Avellino  76-79  Cantù
Abass Awudu a éclaboussé le dernier quart-temps de toute sa classe (8 de ses 11 points inscrits dans cet intervalle) pour permettre au club lombard de décrocher une victoire significative sur des Avellinesi plombés par une adresse plus que suspecte (32,5% à 2 points) en dépit de la belle prestation de Justin Harper (14 points). Déchaîné, James Feldeine (22 d’éval) a si bien contribué au succès des siens, que Darius Johnson-Odom n’a même pas eu besoin de forcer son talent (12 points, 6 assists).

Brindisi  60-72  Caserta
Fanny pendant 14 journées, les Casertans n’en finissent plus de gagner. Sur le terrain de Brindisi, ils viennent ainsi de cueillir leur troisième victoire d’affilée grâce notamment à un Dejan Ivanov (25 points, 8 rebonds) aussi percutant que son jumeau Kaloyan lorsque celui-ci évoluait à Avellino. Carleton Scott s’est lui aussi mis en valeur (11 points, 7 rebonds, 4 steals), laissant le meneur adverse Jacob Pullen (2 points) et son acolyte Marcus Denmon (5 d’éval) sur le carreau. Et si le limogeage de Zare Markovski était à l’origine de cette embellie ?

Trento  84-102  Milano
Pas flambards en Euroleague (1V-4D), les Milanais retrouvent chaque week-end la compétition domestique avec un certain plaisir car ils savent qu’ils vont avoir l’occasion de passer leurs nerfs sur des opposants fort accommodants. MarShon Brooks (28 points) et Joe Ragland (18-5-7) marchent sur l’eau et Samardo Samuels (18 points) envoie des dunks qui font trembler le panier jusqu’à 48 heures après la fin du match. Malgré cela, Linas Kleiza continue, lui, de désespérer les tifosi (5 points). A Trento, nouvelle sortie trois étoiles de Davide Pascolo (22 d’éval).

Cremona  87-88  Reggio Emilia
Reggio Emilia a marché sur des œufs lors de son déplacement dans la patrie de Stradivarius. Portés par la partition de Drake Diener (27-5-5), Achille Polonara (14 points, 8 rebonds) et Andrea Cinciarini (11-7-4) ont répondu coup pour coup à des Cremonesi altruistes et s’appuyant sur des individualités en très grande forme, à l’image de Luca Vitali (12-4-10) et Cameron Clark (20 points, 9 rebonds). Piquants et mordants, les locaux ont toutefois plié en toute fin de match.    

 

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.