Lega A saison 2014/2015 épisode 14

Retrouvez tous les résultats de la dernière journée de Lega A.

Trento  90-73  Capo d’Orlando
Ce duel entre promus a été une fois encore l’occasion d’observer l’émergence de l’équipe surprise de la Lega, Trento qui, portée par une PalaTrento incandescente, a profité du troisième quart-temps complètement manqué de Dominique Archie et Dario Hunt (19 points chacun tout de même) pour renverser des Siciliens jusque-là dominateurs. Comme souvent, le salut de Trento est venu d’une paire Tony Mitchell (19 points)-Josh Owens (20 points-10 rebonds) ultra-compétitive et de l’enfant du pays, Davide Pascolo (15-9-4+ 2 stops), qui, dans le sillage de sa squadra, est en train de franchir un palier. Sixième du classement avec 9 victoires et 5 défaites, Trento c’est un peu le tube de noël.

Reggio Emilia  95-74  Caserta
Après avoir rompu son contrat avec Caserta la semaine dernière, le mastodonte Sam Young (21,9 pts – 5,4 rbds – 2,1 ass de moyenne) est reparti aux States pour affaires. Autant dire que son départ laisse une plaie béante dans l’effectif casertan. Dans ces conditions, la défaite du cinq de Vincenzo Esposito au PalaBigi apparaît pour le moins logique. C’est que les belles prestations de Marco Mordente et Dejan Ivanov (16 d’éval ciascuno) conjuguées à l’éruption de Carleton Scott (16 pts, 8 rbds, 1 stop, 2 steals) n’ont pas pesé bien lourd face au récital du métronome Andrea Cinciarini (16-6-10) et de ses alliés Achille Polonara et Drake Diener (24 d’éval par tête). Et hop encore une défaite pour les Casertans, la 14ème de la saison !

Pesaro  83-103  Cantù
A Cantù ça va mieux. Après la victoire contre Reggio la semaine dernière, les Canturini ont profité de leur déplacement sur la côte Adriatique pour confirmer leur retour aux affaires. Si Stefano « I’m Alessandro’s brother » Gentile (17-7-5) a prouvé que le talent était une question de génétique et Ivan Buva mis en valeur ses longs segments (9 points, 8 rebonds), c’est l’ami Giorgi Shermadini qui s’est rappelé à notre bon souvenir avec une moisson de 16 points, 10 rebonds et 4 stops. En face LaQuinton Ross (30 d’éval) a de nouveau démontré qu’il avait beaucoup trop de talent pour une équipe aussi foutraque que Pesaro et Frank Gaines réussi sa première (18 punti). A part ça …

Roma  90-84  Bologna
Maintenu dans ses fonctions malgré une première partie de championnat indigne, Luca Dalmonte, le coach romain, a dû apprécier le sursaut de ses giocatori qui ont su profiter des largesses de la défense bolognaise pour proposer une très belle relation extérieurs-intérieurs. Sur les ailes, Melvin Ejim (21 d’éval) a parfaitement exploité les caviars de Brandon Triche (12-2-4) et Bobby Jones (13-2-6), permettant aux siens de contenir la furia du bomber adverse Jeremy Hazell (29 points).

Cremona  88-81  Avellino
Kenny Hayes à mi-distance, Kenny Hayes dans le trafic, à plus de 7 mètres, de la lunette… Le natif de Dayton, Ohio, était partout ce dimanche, et son hyperactivité (36 d’éval) a conduit au succès des       siens. Bon, soyons objectifs, Kenny Hayes n’était pas le seul cremonese en forme, Luca Vitali (11-3-10) et Marco Cusin (14-8-2) ont également apporté leur pierre à l’édifice, mais l’impression de vol à bord d’un avion supersonique donnée par Hayes était si prégnante, qu’elle a découragé plus d’un Avellinese. Un diagnostic qui ne s’applique pas à Adrian Banks (25 points, 5 rebonds), toujours aussi précieux.

Varese  67-71  Pistoia
Malgré une force de frappe évidente leur ayant permis de réaliser de nombreux cartons offensifs (2ème attaque du championnat), les Varesans sont aujourd’hui pénultièmes de la classifica. Moralité : quand on a une défense gruyère (la pire de Lega), les orgies offensives ça ne suffit pas. Et si, contre Pistoia, les Lombards se sont appliqués à corriger le tir, limitant leurs adversaires à 43% de près et 28% de loin, à l’exception de Dawan Robinson (20-7-2) l’attaque n’était pas du tout au point (39% à 2 pts et 28% à 3 pts). Las, malgré une bataille du rebond leur étant largement favorable (53 à 40), les protégés de Gianmarco Pozzecco ont se sont révélas incapables de contrecarrer les intentions belliqueuses du triumvirat C.J. Williams (18 points-11 rebonds)-Landon Milbourne (16 points)-Valerio Amoroso (14 points).

Venezia  90-100  Sassari
Lancés à la poursuite des Vénitiens, dauphins de Milan, les banquiers sardes ont fait feu de tout bois pour prendre de vitesse ces mêmes Vénitiens à la faveur d’une fin de match extrêmement spectaculaire. En retard à l’entame du quatrième quart, les insulaires se sont appuyés sur leur paire d’as Edgar Sosa (20 points)-Jerome Dyson (29-6-4) pour pousser les joyaux de la lagune, Hrvoje Peric (20-14-4) et Julyan Stone (16-18-7), à la prolongation. Des supplementari qui ont donné l’occasion à Miroslav Todic (18 points, 7 rebonds) de faire étalage de son killer instinct et aux Sassaresi de se débarrasser des gondoliers.

Milano  77-68  Brindisi
Serrés de près par les électriciens de Brindisi, les Milanais ont attendu la seconde période pour prendre le contrôle des opérations avec un Samardo Samuels éléphantesque (21 points) et une paire italienne Ale Gentile-Nicolo Melli (35 d’éval cumulée) très en jambes. Trop maladroits, James Mays (13 points-13 rebonds) et son escouade n’auront donc pas renversé la montagne milanaise malgré des prestations de haut niveau ces dernières semaines.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.