Lega saison 2014/2015 épisode 18

Retrouvez tous les récaps de la dernière journée de Lega.

Brindisi  76-74  Sassari
Un Brindisi-Sassari ça fait un peu penser à une bagarre entre frangins tant ces équipes, de par leurs ambitions et leurs projets de jeu, se ressemblent. Dominateurs pendant trois quart-temps grâce à un Rakim Sanders plein d’allant (20 points), les Sassaresi se sont fait surprendre dans le money time par les duettistes Delroy James (13-7-5)-James Mays (17 points-18 rebonds) lancés dans un récital aussi entêtant que le Ah ! mio Cor ! d’Haendel. Une issue frustrante pour les banquiers sardes qui manquent là l’occasion de revenir à hauteur de Venise, troisième de la classifica, et battu par Milan.

Cremona  75-81  Pistoia
Luca Vitali (16 points-11 rebonds) a beau réaliser la meilleure saison de sa carrière et Cameron Clark jouer avec un cœur gros comme ses bras (18 points, 9 rebonds), l’effectif cremonese est parfois coupable de sautes de concentration coupables. Les Toscans Gilbert Brown (21 points) et C.J. Williams (17 points) en justement ont profité pour s’engouffrer dans la brèche et offrir la victoire au sorcier Paolo Moretti, qui semble avoir parfaitement compris comment utiliser ses gaillards. Ciliegina sulla torta, le vétéran Valerio Amoroso (« Amoureux » en français) se fend de 12 points et 12 rebonds, tout un symbole à une semaine de la Saint-Valentin !

Cantù  110-84  Trento
Pas de doute, Cantù est sur une pente ascendante. Après sa victoire aux forceps sur le parquet d’Avellino la semaine dernière, les Sacripanti boys ont écrasé les montagnards de Trento, lesquels marquent le pas après une première partie de saison canon. Parfaitement accordés, Darius Johnson-Odom (32 d’éval) et Ivan Buva (37 d’éval) ont fait des ravages dans la défense adverse, laissant Coach Buscaglia sans réponse. Jamarr Sanders (12 points) et Josh Owens (21 punti) ont certes froncé les sourcils, mais pas de quoi impressionner Cantù.

Caserta  81-76  Bologna
Vincenzo Esposito est-il un magicien ? Récupérant un effectif totalement à l’agonie lors des vacances de noël (14 défaites en 14 matches), Coach Esposito a redonné le sourire à ses joueurs avec un discours fondé sur le respect des fondamentaux et le sens du collectif. Une vieille recette qui a littéralement métamorphosé Dejan Ivanov (29 points et 36 d’éval) et relancé Michel Vitali (14 points). Portés par Jeremy Hazell (21 points) et la surprise Juvonte Reddic (24 points, 9 rebonds), les Bolognais se sont heurtés à un roc, à un pic, que dis-je, à une péninsule !

Reggio Emilia  86-70  Varese
Gianmarco Pozzecco peut commencer à se faire du mouron avec cette nouvelle défaite (la 12ème de la saison) de ses poulains. Face au dauphin de Milan, on ne s’attendait pas à ce que Varese fasse des miracles, certes, mais la faiblesse persistante des Varesans en défense a de quoi dérouter. Andy Rautins (20 points) et Craig Callahan (14 punti) sont de formidables attaquants mais autour d’eux personne ne semble en mesure de briser les offensives adverses. Achille Polonara (11 points-12 rebonds), Rimantas Kaukenas (11 points), Riccardo Cervi (16 points-12 rebonds), Ojars Silins (12 points), Drake Diener (11 points) et Andrea Cinciarini (14 points) ont illustré cette tendance en buvant du champagne à volonté.

Roma  67-63  Capo d’Orlando
Les Romains se sont fait peur mais ont réussi, en dépit de leur très petite forme, à se sortir du bourbier floridien sicilien. Taulier du club de la louve depuis le départ de Phil Goss, Bobby Jones de Compton (19 points) a de nouveau sauvé les siens, aidé en cela par un Jordan Morgan très appliqué (14 points), tandis que l’arroseur Kyle Gibson brillait par son imprécision (14 points mais 1/9 à 3 points). Limités, les joueurs du Cap d’Orlando n’auront pas laissé un grand souvenir dans la mémoire des tifosi même si un Dario Hunt en mode chasseur-cueilleur (12 points, 9 rebonds) c’est toujours sympa à voir.

Pesaro  62-77  Avellino
Rejoints par Caserta, les Pesaresi sont désormais derniers du classement. LaQuinton Ross a fait le show (21 points), Tommaso Raspino s’est démené (7 points, 11 rebonds, 4 steals), et puis… le néant. Totalement dépassés dans le troisième quart-temps (7-31) par Avellino, les joueurs de la côte adriatique ont vu Adrian Banks et Justin Harper faire feu de tout bois (47 points cumulés), Marc Trasolini (un ancien de la maison) signer 20 d’éval et O.D. Anosike (un autre ancien pensionnaire) leur asséner son double-double réglementaire (10 points-10 rebonds). La fin de saison promet d’être trépidante en queue de peloton.

Venezia  74-84  Milano
Patiemment, les Milanais ont construit un succès qui renvoie la Lagune à plusieurs encablures de la Piazza del Duomo. Joe Ragland et MarShon Brooks (38 d’éval pour la paire), désormais parfaitement adaptés aux systèmes de Luca Banchi, Daniel Hackett (15-9-5) et Samardo Samuels (18 points) ont fait étalage de leur savoir-faire en matière d’orfèvrerie, sans s’occuper plus que ça de Phil Goss (21 punti) et Benjamin Ortner (15 points, 9 rebonds) qui s’étaient mis en tête de leur infliger quelque rapine.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.