Lega saison 2014/2015 épisode 24

Retrouvez tous les récaps de la vingt-quatrième journée de la Lega.

Reggio Emilia  70-67  Venezia
Victimes d’un gros coup de mou dans le second quart, les Emiliens ont relevé la tête en seconde mi-temps grâce à leur paire lituanienne Darius Lavrinovic-Rimantas Kaukenas (15 points chacun), aussi expérimentée que performante. Face à un Drake Diener anormalement éteint (7 d’éval), les Vénitiens ont concentré leurs efforts dans la raquette avec un Hrvoje Peric gourmand (20 points) et l’éternel Spencer « Baby Face » Nelson (16 d’éval). Une précieuse victoire pour les Emiliani qui s’emparent de la seconde place de la classifica au détriment de leur victime du jour.

Pesaro  74-89  Cremona
LaQuinton Ross (6 points) n’est pas Superman et quand le natif de Jackson se relâche c’est Chris Wright (31-4-5) qui prend les choses en main, dribblant tel un funambule volubile dans la nuit. Wally Judge (encore lui ! 20 points + 10 rebonds) n’était pas en reste mais, victimes d’un krach dans le premier quart, les Pesaresi n’ont jamais réussi à refaire leur retard, pour le plus grand bonheur de Luca « Vito » Vitali (15-7-7) et Cameron Clark (19 points, 8 rebonds).

Roma  81-72  Avellino
Si la Roma se reprend bien en ce début de printemps, peut-être est-ce dû à l’effet que produisent les mini jupes (qui pullulent ces jours-ci dans les rues du Trastevere) sur le moral des joueurs de la louve. Les romaines sont si belles… Ce n’est pas le musculeux Ndudi Ebi (26 d’éval) qui dira le contraire, quant à Rok Stipcevic (14 points) et Ramel Curry (15 points) on peut toujours leur faire confiance pour faire gonfler la boxscore. Pas vrai Fred Forte ? Héhé. A Avellino, outre la très belle performance du toujours impeccable Adrian Banks (27 d’éval), on retiendra la sortie calamiteuse d’O.D. Anosike (5 points, 6 rebonds), désormais devancé par James Mays (Brindisi) au classement du meilleur pivot de la Botte.

Cantù  93-67  Capo d’Orlando
Metta World Peace est arrivé à Cantù et il est en train de mettre de l’ordre dans la ville. Vrai gars fait vraies choses, comme dirait ce bon vieux roi Heenok. Le New-Yorkais s’est ainsi fendu de 19 points en 18 minutes pour la plus grande joie de ses amis les pandas. Et de Coach Sacripanti évidemment, qui a également goûté aux performances de Darius Johnson-Odom (20 d’éval), James Feldeine (15 punti), Ivan Buva (12 points, 8 rebonds), DeQuan Jones (13 points), sans oublier Giorgi Shermadini (10 points, 7 rebonds). Il faut dire que les Siciliens ne semblaient vraiment pas inspirés en l’absence de leur guide spirituel, Gianluca Basile.

Bologna  86-78  Varese
Encore une saison à oublier pour les Varesans qui malgré le rayonnement d’Eric Maynor (18 points, 9 assist) et Johndre Jefferson (20 d’éval) ont bien du mal à prendre la lumière depuis quelques mois. Comme un symbole, Yakhouba Diawara qui était l’homme en forme du début de saison a de nouveau livré une prestation indigente (2 points en 8 minutes) et ne semble pas entrer dans les plans du nouveau coach, Attilio Caja. Dans ces conditions les Bolognais ont profité des assauts du trio Allan Ray (18-6-4)-Okaro White (18-9-3)-Jeremy Hazell (17 points) pour s’adjuger le gain du match et conforter leur 7ème place.

Sassari  84-92  Trento
On s’extasie toutes les semaines sur les montagnards de Trento et ça ne semble pas prêt de se terminer tant les joueurs des Dolomites nous surprennent. Leurs victimes du jour se nomment David Logan (23 points), Shane Lawal (16 d’éval) et Jerome Dyson (17 points). La recette ? Un Tony Mitchell (31-6-3) porté à ébullition, Davide Pascolo qui court avec ses bottes de sept lieues (12-9-5) et des lieutenants omniprésents : Toto Forray (12 points) + Josh Owens (17 d’éval). What else ?

Brindisi  89-77  Pistoia
Brindisi est en pleine bourre. Marcus Denmon (27 points) et James Mays (18 points-13 rebonds) d’humeur létale, les Pistoiesi ont tout fait pour éteindre les ardeurs pugliesi avec un C.J. Williams (19 points) bien aidé par Landon Milbourne (14 points) et Valerio Amoroso (13 points, 8 rebonds) mais face à l’adresse longue distance (16/32) des locaux, c’était quasiment mission impossible.

Caserta  78-82  Milano
Milan bousculé, Milan tremblant, Milan chancelant mais Milan victorieux. Le voyage en terre casertane s’est avéré beaucoup moins tranquille que prévu pour Ale Gentile (17 points) et Joe Ragland (16 punti), la faute à un secteur intérieur très timide et aux prestations assez bluffantes de Dejan Ivanov (34 d’éval !) et des deux Michele : Antonutti (17 points)-Vitali (13-8-2). Milan s’en sort indemne. Au fait quelqu’un saurait-il pourquoi Angelo Gigli est benché par Luca Banchi depuis deux ans ?

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.