Lega saison 2014/2015 épisode 26

Retrouvez tous les récaps de la vingt-sixième journée de la Lega.

Venezia  90-80  Trento
Les vaillants montagnards de Trento ont bien dû se rendre à l’évidence : le meneur vénitien Phil Goss (21 points) était intenable et l’ex-Siennois Jeff Viggiano semblait sur une autre planète (21-5-4). Dans ces conditions, impossible de résister à la puissance de la lagune quand on ne compte que 3 joueurs impliqués dans son équipe : Tony « as usual » Mitchell (27 points), Josh Owens (19 points) et Jamarr Sanders (11-5-4).

Sassari  71-79  Varese
Rakim Sanders (20 points) et Jeff Brooks (12 points-10 rebonds) se sont dépensés sans compter pour tenter de prendre l’ascendant sur des Varesans qu’on n’attendait pas à un tel niveau. Mais Eric Maynor (21-8-7) était monté sur ressort et son entente optimale avec Craig Callahan (14 points) et Christian Eyenga (20 points, 9 rebonds) ont pris les Sassaresi par surprise. Dommage que Yakhouba Diawara n’ait participé à la fête.

Avellino  70-74  Caserta
Victoire capitale de Caserta à Avellino en vue du maintien car avec ce succès les joueurs de Vincenzo Esposito reviennent à 1 victoire de Pesaro. Face à Avellino, l’ancien club de son frère Kaloyan, Dejan Ivanov a livré un récital digne des plus beaux shows de David Copperfield (28 points, 9 rebonds)  avec son inséparable compagnon d’aventures Carleton Scott (15 points-11 rebonds).

Pistoia  92-78  Reggio Emilia
Pistoia a beau traverser cette saison en mode phantom, les poulains de Paolo Moretti sont capables de coups d’éclat assez surprenants, à l’image de cette victoire avec 14 points d’écart sur Reggio. Landon Milbourne (19 points) et Valerio Amoroso (15-7-2) se sont faufilés dans les trous de la défense adverse, ne laissant pas le temps aux Emiliens de respirer, à l’exception de Darius Lavrinovic (22 points).

Bologna  89-85  Pesaro
Sale week-end pour les Pesaresi qui, non contents de repartir défaits de Bologne, voient la lanterne rouge casertane revenir sur leurs talons. D’autant plus difficile à digérer que face à un duo Valerio Mazzola (18 points-11 rebonds)-Allan Ray (19 points) des grands soirs, le trio magique LaQuinton Ross-Bernardo Musso-Peter Lorant (64 d’éval cumulée) a montré une fougue qui méritait une issue plus  favorable.

Roma  80-58  Brindisi
Hachés menu par Milan le week-end dernier, les Romains ont passé leurs nerfs sur des Brindisini encore un peu tendres dans les grands rendez-vous. Rok Stipcevic (18-5-8) avait retrouvé des couleurs, Ebi Ndudi (20 points) frappait fort dans la raquette et Ramel « Poulet » Curry (17-7-2) passait une spéciale dédicace à son président préféré, Fred Forte. A Brindisi, pas grand-chose à se mettre sous la dent, si ce n’est le fabuleux James Mays (17 points-14 rebonds).

Capo d’Orlando  71-57  Milano
Bien malin celui qui a misé sur une victoire des Siciliens. Face à l’ogre milanais, quasi imbattable en championnat, on ne donnait pas cher de la peau des coéquipiers de Gianluca Basile. Déjouant tous les pronostics, Tyrus McGee (20 d’éval) et Henry Sek (13-7-5) ont appliqué à la lettre les schémas de Coach Griccioli sans rencontrer la moindre opposition de la part du secteur intérieur adverse. Et l’absence de Daniel Hackett (blessé) n’explique pas tout.

Cantù  79-76  Cremona
Metta World Peace (13-4-2 + 4 steals) s’est parfaitement fondu dans le collectif de Stefano Sacripanti. Face à Cremona, l’ancien des Lakers a joué sobre, combinant à merveille avec Stefano Gentile (16-5-4) et défendant comme une teigne sur Luca Vitali (11 points mais 7 TO). Et si les Canturini ont laissé leurs adversaires refaire leur retard sur la fin, leur victoire ne souffre d’aucune contestation.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.