Lega saison 2014/2015 épisode 29

Retrouvez tous les résumés de la vingt-neuvième journée de la Lega.

Avellino  84-79  Cremona
Si le score peut paraître serré, il ne reflète absolument pas la physionomie d’une partie dominée de la tête et des épaules par les Avellinisi. Le géant O.D. Anosike (20 points-16 rebonds) n’a fait qu’une bouchée des intérieurs adverses et la paire Daniele Cavaliero-Justin Harper (29 points) a pris le meilleur sur un Luca Vitali (18-4-5), certes génial, mais trop seul pour faire la différence. Plus qu’une petite semaine avant que tout ce beau monde ne parte en vacances.

Brindisi  73-85  Milano
Jacob Pullen (17 points) et James Mays (20 points-9 rebonds) ont beau être de sacrés clients en matière de pick’n’roll, la vista d’Ale Gentile (22-4-4) et de Samardo Samuels (22 d’éval) a mis les Milanais à l’abri. Les deux chouchous de l’oncle Giorgio n’étaient pas seuls, puisque MarShon Brooks est venu apporter 13 points en sortie de banc. Au final, une victoire tranquille pour l’archi-leader de la Lega.

Sassari  88-80  Venezia
Après un gros coup de mou ces dernières semaines, les banquiers sardes se sont offert une sinécure avec cette précieuse victoire contre le dauphin des Milanais. Si Larry Rakim Sanders (21 points) et Jerome Dyson (15 points) ont été prolifiques (malgré un horrible 1/8 de près pour Dyson), c’est Shane Lawal (12 points-12 rebonds) qui s’est montré le plus à son avantage, éteignant à coups d’extincteur la tour de contrôle adverse, Hrvoje Peric (4 points). A Venise, mention spéciale à Phil Goss (24 points) et Deividas Dulkys (17 points).

Pistoia  87-103  Varese
En s’inclinant à domicile à des Varesans absolument brillantissimes, les Pistoiesi voient leurs rêves de Playoffs s’éloigner. Ariel Filloy (19-6-6) et C.J. Williams (18 points) ont fait ce qu’ils ont pu mais face à la tornade yankee Andy Rautins (18 points)-Eric Maynor (32-5-11)-Johndre Jefferson (19 points-14 rebonds), les Toscans se sont vite retrouvés à court de munition. Plus utilisé que d’habitude par Coach Caja, Yakhouba Diawara (13 points en 21 mn) s’est montré à son avantage. Dommage que la saison régulière s’arrête dans une semaine tant les Varesans semblaient monter en puissance depuis peu.

Capo d’Orlando  67-68  Trento
Talentueux, étonnants, performants… Les qualificatifs ne manquent pas à propos des joueurs de  Trento. A cette liste on pourra désormais ajouter « chanceux » car il s’en est fallu d’un cheveu pour que les montagnards ne trébuchent en Sicile. Les bergers locaux Sandro Nicevic (14 points) et Henry Sek (9-7-2) avaient tendu tout un tas de pièges, tous plus astucieux les uns que les autres, mais alors que son équipe semblait en perdition, Tony Mitchell aka « le roi des Dolomites » (25 points-12 rebonds) a montré qui était le patron !

Caserta  75-65  Reggio Emilia
« J’me présente j’m’appelle Henry ! J’voudrais bien sauver Caserta ! Caserta ! Marquer des paniers à 3 points (3/6) et aussi à 2 points (4/5) !!! » Avec ses 18 points, Henry Domercant a non seulement offert à Caserta un succès capital dans l’optique du maintien, mais en plus l’autre divin chauve de Chicago (le plus connu étant un certain M.J.) nous a fait rajeunir de 10 ans, à l’époque où il illuminait nos soirées d’Euroleague sous le maillot des plus grandes équipes d’Europe. Sans doute la preuve qu’un grand joueur ne meurt jamais. Dans son sillage Carleton Scott (19 points, 8 rebonds) a confirmé les progrès réalisés tout au long de la saison et profité de l’apathie des Emiliani. Une victoire amplement méritée pour les Casertans.

Cantù  83-67  Pesaro
S’il y a un match qu’il ne fallait pas perdre pour Pesaro c’était bien celui-là. Dépassés par la vitesse de Darius Johnson-Odom (12-12-8) et James Feldeine (20 points), les Pesaresi se sont montrés incapables de réagir malgré la nouvelle démonstration de Peter Lorant (20 points) et Wally Judge (15 points, 9 rebonds). Avec cette énième défaite et la victoire de Caserta contre Reggio, les hommes de l’Adriatique sont quasiment condamnés à la descente, tandis que MWP et ses coéquipiers ont un pied en Playoffs.

Bologna  90-77  Roma
Okaro White (8 points, 6 rebonds) ne s’étant pas montré particulièrement à son avantage, on ne parlera pas cette semaine du nouveau coup de force du trio new-yorkais (White/Ray/Hazell) mais de la prouesse des frangins de Big Apple, Jeremy Hazell (33 points) et Allan Ray (29 points, 7 rebonds). Si la défense romaine s’est montrée assez paresseuse, l’attaque giallorossa a eu plus de réussite avec un Ramel « Don’t Call me  Eddy » Curry (23 points) bien plus à l’aise dans le Latium que dans le Limousin. Avec cette victoire les Bolognais ont une fesse sur le dernier strapontin pour les Playoffs tandis que les Romains peuvent déjà penser à leurs prochaines vacances.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.