Lega saison 2014/2015 épisode 30

Retrouvez tous les récaps de la trentième journée de la Lega.

Varese  66-73  Avellino
Pour leur dernier match de la saison les Varesans ont concédé une énième défaite sur leur parquet. Le vainqueur du jour, Avellino, n’a pas eu la partie facile face à Johndre Jefferson (17 points-11 rebonds) et Christian Eyenga (20 d’éval) mais Adrian Banks (20 points) et O.D. Anosike (12 points-16 rebonds) ont fait la différence avec leur alliage de précision et de rugosité. Vivement les vacances pour Yakhouba Diawara (4 points).

Cremona  87-99  Sassari
Pour son dernier match de la saison avec la Vanoli, Luca Vitali (15-5-6) a livré une prestation à l’image de sa saison : brillante ! Dommage que seuls James Bell (17 d’éval) et Luca Campani (11 points, 6 rebonds) aient été en mesure de l’épauler car de l’autre côté du terrain le trident constitué  de David Logan (23 points), Shane Lawal (18 points-13 rebonds) et Jeff Brooks (25 d’éval) était déjà en mode Playoffs, à l’occasion desquels ils auront le redoutable privilège d’affronter les montagnards de Trento.

Pesaro  80-70  Caserta
Hasard du calendrier, Pesaresi et Casertans, bonnets d’âne de la classifica, se retrouvaient en cette dernière journée de championnat avec pour seule ambition de sauver leur peau. Malheur au vaincu ! A la ramasse depuis le début de la saison alors que les Casertans étaient en constants progrès depuis deux mois, les Pesaresi ont réussi une fois encore à se sortir d’une situation désespérée grâce à ses deux meilleurs joueurs, Wally Judge (14 points, 9 rebonds) et l’énormissime LaQuinton Ross (28 points-12 rebonds). En face papy Domercant faisait peine à voir (4 points à 1/15 !!!) et les flibustiers Ronald Moore (19 points)-Dejan Ivanov (17-9-3) manquaient de soutien pour renverser la vapeur.

Milano  78-77  Pistoia
Les Milanais ont eu toutes les peines du monde à se débarrasser de Toscans particulièrement teigneux, à l’image de Valerio Amoroso (18 points) et d’Ariel Filloy (16 points). Heureusement le pivot jamaïcain Samardo Samuels (27 d’éval) était au four et au moulin, et le zombie lituanien Linas Kleiza, auteur d’une saison archi décevante, sortait de son sommeil pour inscrire 19 points.

Venezia  90-67  Capo d’Orlando
Pour aller loin en Playoffs les Vénitiens savent qu’il est important d’arriver lancés. C’est ce qu’ils se sont appliqués à faire en faisant joyeusement tourner la gonfle (24 assists cumulés) entre Hrvoje Peric (13 points), Phil Goss (17-4-4), Spencer Nelson (19 d’éval) et Jeff Viggiano (16 points). Les Siciliens, sans doute fascinés par le charme de la lagune, sont restés amorphes et seul Dario Hunt (14 points-14 rebonds) a fait honneur à sa réputation. Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, les Vénitiens pourront compter sur l’arrivée de Pietro Aradori pour les porter loin dans les Playoffs.

Reggio Emilia  67-63  Brindisi
Les Emiliens ont sorti un 4ème quart-temps très convaincant pour venir à bout de Brindisini un rien contrariants. L’ailier zimbabwéen Vitalis Chikoko (19 d’éval) et le boss Drake Diener (12-8-3) ont été décisifs dans la remontée émilienne, profitant la petite forme du bulldozer adverse James Mays (7 points, 9 rebonds). Côté Brindisi, mention bien à Jacob Pullen (17 points) et Michael Eric (18 points) qui retrouveront Venise en Playoffs.

Trento  96-81  Bologna
Match plein d’intensité entre les montagnards des Dolomites et les bianconeri de la Virtus, tous deux qualifiés pour les Playoffs. Si les cousins de Big Apple Allan Ray (22-5-4 + 7 TO) & Jeremy Hazell (18 points à 2/11 from Downtown) ont parfaitement alimenté la box score bolognaise, le collectif de Trento s’est de nouveau distingué avec les 22 points-9 rebonds-8 assists de Tony Mitchell (tout juste désigné MVP de Lega), 19 points de Josh Owens, 14 points de Davide Pascolo et 12 pions d’Isaiah Armwood. En Playoffs les deux équipes n’auront pas la tâche facile puisque Trento rencontrera Sassari tandis que Bologne se frottera au grand Milan.

Roma  75-78  Cantù
Auteurs d’une saison sans relief, les Romains ont terminé le présent exercice avec une piètre sortie à domicile. Seuls Giallorossi à surnager,  Ebi Ndudi (17 d’éval) et Daniele Sandri (13 d’éval) n’ont rien pu faire face à la grinta de Metta World Peace (25 points), véritable fer de lance de l’attaque lombarde.

 

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.