L’Elan Chalon échoue d’un rien, Besiktas remporte l’Eurochallenge

Pops Mensah-Bonsu et Zoran Erceg ont douché les espoirs des Chalonnais.

Besiktas Milangaz  91 – 86  Elan Chalon

 

Pris à la gorge par une équipe de Besiktas bien plus agressive, l’Elan Chalon n’a que trop subi en début de match. En effet, emportés par la vague Pops Mensah-Bonsu, intenable sous le cercle, les Bourguignons se sont vu rejeter à 12 longueurs après un peu plus de cinq minutes de jeu. En manque d’adresse et ne pouvant que trop peu compter sur ses leaders, Alade Aminu et Blake Schilb, tous deux invisibles en première période, l’équipe de Greg Beugnot n’a dès lors survécu que part la grâce de Steed Tchicamboud.

Plus dans le rythme et profitant de la baisse de régime de Zoran Erceg aux shoots, les partenaires de Michel Jean-Baptiste Adolphe ont fait leur retour dans le deuxième quart-temps en misant sur leur jeune garde. Tour à tour, Nicolas Lang, Jordan Aboudou et Joffrey Lauvergne ont su se montrer précieux et ont bousculer un bloc turc surpris par le regain de confiance adverse. Balbutiant d’avantage son basket offensif, l’équipe stambouliote ne parvenait alors à mener à la pause qu’en scorant sur contre-attaque ou en gavant l’inévitable Mensah-Bonsu de ballons (mi-temps : 44 – 40).

Enfin rentré dans le match, Ilian Evtimov enfilait deux paniers extérieurs coup sur coup et permettait à son équipe de revenir à égalité après quelques secondes de jeu dans le troisième quart-temps. Passés devant pour la première fois du matchà moins de deux minutes de la fin, après avoir raté de nombreuses opportunités jusqu’ici, la bande à Tchicamboud ne parvenait pas à assoir sa domination dans la mesure où le club Istanbul, emmené par un tandem Erceg – Bonsu aussi laborieux qu’efficace, reprenait les commandes immédiatement.

Gêné par une accumulation de fautes et dominé aux rebonds, l’Elan s’est rapidement vu rejeter à 7 points en début de dernier acte. Blake Schilb et Ilian Evtimov se sont alors évertués à ramener les leurs mais la paire intérieure turque leur aura résisté tout au long du quart-temps. Luttant face à un léger manque de chance, les joueurs de la Saône-et-Loire ont tout donner dans les derniers instants, en vain. Ne réussissant jamais à revenir à moins de quatre unités de leurs opposants, Malcolm Delaney et ses partenaires sont finalement venus s’échouer d’un rien. Rageant.

 

BESIKTAS MILANGAZ
Name Min FG 2P FG 3P FG FT Reb AS TO ST BS PF +/- Pts
M/A % M/A % M/A % M/A % O D Tot C D
4 Yagmur, M. 5 0/1 0.0 0/0 0.0 0/1 0.0 0/0 0.0 0 0 0 2 0 0 0 3 0 4 0
5 Hersek, B. DNP
6 Özmizrak, K. DNP
*7 Erceg, Z. 36 7/14 50.0 4/9 44.4 3/5 60.0 8/10 80.0 2 13 15 2 0 0 0 3 7 10 25
11 Yatagan, M. DNP
12 Ören, A. DNP
*15 Cetin, S. 15 0/1 0.0 0/0 0.0 0/1 0.0 0/0 0.0 0 0 0 1 4 1 0 2 0 3 0
21 Kemp, M. 30 3/9 33.3 2/4 50.0 1/5 20.0 1/2 50.0 1 2 3 2 2 1 0 1 0 -2 8
*30 Arroyo, C. 36 3/11 27.3 0/4 0.0 3/7 42.9 6/9 66.7 0 2 2 8 2 1 0 3 5 8 15
*34 Hawkins, D. 35 5/10 50.0 4/9 44.4 1/1 100.0 2/2 100.0 0 3 3 4 1 1 0 4 4 2 13
35 Dagli, E. 8 2/2 100.0 2/2 100.0 0/0 0.0 0/0 0.0 1 1 2 1 0 0 0 0 0 -2 4
*44 Mensah-Bonsu, P. 36 8/16 50.0 8/16 50.0 0/0 0.0 10/13 76.9 12 8 20 1 4 1 1 4 11 2 26
TEAM/COACH 1 1 2 0 0
TOTAL 28/ 64 43.8 20/ 44 45.5 8/ 20 40.0 27/36 75.0 17 30 47 21 13 5 1 20 27 91
ELAN CHALON
Name Min FG 2P FG 3P FG FT Reb AS TO ST BS PF +/- Pts
M/A % M/A % M/A % M/A % O D Tot C D
*4 Aminu, A. 20 6/12 50.0 6/12 50.0 0/0 0.0 1/2 50.0 4 4 8 0 1 0 0 3 2 -4 13
*5 Delaney, M. 31 3/11 27.3 1/7 14.3 2/4 50.0 3/3 100.0 1 2 3 3 0 1 0 3 3 -6 11
6 Smith, B. 12 1/2 50.0 1/1 100.0 0/1 0.0 2/2 100.0 0 0 0 1 0 1 0 2 1 -5 4
8 Adjagba, U. DNP
9 Lang, N. 15 2/4 50.0 0/2 0.0 2/2 100.0 0/0 0.0 0 1 1 0 1 2 0 2 0 1 6
10 Aboudou, J. 7 0/1 0.0 0/0 0.0 0/1 0.0 0/0 0.0 1 0 1 0 1 0 0 2 0 9 0
*11 Schilb, B. 30 4/13 30.8 2/7 28.6 2/6 33.3 2/4 50.0 2 2 4 6 1 1 0 3 3 4 12
*12 Evtimov, I. 26 4/11 36.4 0/0 0.0 4/11 36.4 0/0 0.0 4 4 8 2 2 0 0 3 0 -15 12
*13 Tchicamboud, S. 33 7/15 46.7 4/11 36.4 3/4 75.0 2/4 50.0 2 3 5 7 1 1 0 4 8 -5 19
14 Jean-Baptiste-Adolphe, M. 7 2/3 66.7 2/3 66.7 0/0 0.0 0/0 0.0 1 1 2 0 0 0 0 4 1 1 4
15 Lauvergne, J. 19 2/5 40.0 2/5 40.0 0/0 0.0 1/3 33.3 4 4 8 0 1 0 0 2 2 -5 5
TEAM/COACH 0 2 2 0 0
TOTAL 31/ 77 40.3 18/ 48 37.5 13/ 29 44.8 11/18 61.1 19 23 42 19 8 6 0 28 20 86
Tags : , ,
Comments
Apôtre du Chachisme. I Feel Devotion. #TeamBodiroga Email | Compte Twitter

Commentaires (41)

  1. adri49

    cheeeeeeeee

  2. grigry

    Il fallait payer les arbitres, les turcs avaient plus de thunes. C'est scandaleux l'arbitrage dans la denière minute, une faute offensive pour flopping de la part d'Arroyo non sifflée, une aute offensive sur remise en jeu, une défensive sur un shoot a 3 d'Evtimov, c'était beaucoup trop. Bravo Chalon quand même, mais quelques joueurs ont eu du mal a démarré.

  3. Blutch87

    Le premier 1/4 coute cher!! :s

    Mensah-Bonsu enorme, mais en même temps c'est pas normal qu'il reste aussi longtemps avec 4 fautes. Il aurait fallu provoquer sa cinquième pour se donner de l'air à l'interieur.

    Après, l'enchainement des matchs (4 en 7 j…merci la Fédé et Cholet) leur a peut-être fait perdre un peu de lucidité…

  4. Dee0.7

    aller chalon un petit tour de play off et c fini mnt ;)

  5. vincenç

    Chalon a pourtant pu compter sur ses supporter,ils étaient zéro franchement ça si c'est pas la honte

  6. A-Sir

    Bravo à l'Elan qui a misé sur son collectif et ses jeunes face à une équipe montée à coups de dollars. Dommage qu'Aminu et JBAM n'aient pas la carrure et la mobilité des intérieurs niveau Euroleague du Besiktas.

    En tout cas, si une équipe mérite le titre cette année au vu du jeu développé, c'est sans doute Chalon cette année (le jeu du BCM est à mon sens nettement moins attrayant). Après, il faudra le résultat vu qu'on se coltine cette ignoble formule de playoffs pour la dernière année.

  7. AND11

    Incroyable cette peur de gagner au point de déjouer complètement…

    Ils ont jamais su faire abstraction du contexte.

    Dommage car il y avait la place…. Mais les couilles étaient restés aux vestiaires.

    Bon parcours tout de même! Et j'espère qu'ils gagneront le titre pro A vu la pauvreté du jeu du BCM !!

  8. AND11

    Sinon le Besiktas c'est un peu une équipe en bois non ?

    Sérieux sur les 5 joueurs qui ont joués plus de 30 minutes, combien sont turcs ??

    C'est vraiment moche ça… et c'est propre à ce sport, et surtout, au basket européen. Un jour va falloir revoir les règles européennes… Car ça devient une comédie .

  9. GW

    Bravo à Chalon d'avoir bien représenté le drapeau ! Ils ont manqué d'expérience mais ce match leur servira pour les échéances à venir !

    PS : les supporters de Chalon seraient il blasés au point de snober une coupe d'Europe ?

  10. jah

    Ouep, les Challonnais ont livré une belle partie ! Ils se sont fait marché dessus à l'intérieur, mais ils ne se seront jamais écrasé ! Beau match les garçons, c'est pas passé loin !

  11. Burt Cassander

    Ils étaient tous à Chalon sur écran géant.

    La Hongrie c'est un peu loin mais le club n'avait il pas moyen d'organiser un truc ?? Peut être que la destination connu au dernier moment ne facilite pas les choses. Mais bon les turcs n'étaient pas non plus ultra-nombreux et le Besitkas a largement plus les moyens de transporter ses "troupes" … Mais c'est dommage effectivement.

  12. blaketheblade

    A tous les rageux qui disent que y'avait 0 supporter, pas de souci, payez moi les places + avion + hôtel + voiture de location !

    Il y avait plus d'ambiance au colisée que dans la salle là-bas. J'aime mon club, ma ville, mais avec 800€ de salaire par mois, je peux pas faire de miracle et me téléporter !

  13. jordan29

    ya des gens qui bossent aussi si tu sais ce que ça veut dire

    si toi t'a rien à foutre et que tu vit des alloc c'est sur tu peut pas comprendre

  14. vincenç

    les congés ou jour de repos vous connaissez pas Chalon.

    Et puis vous avez pas été soutenir votre équipe,c'est mon droit de le dire je pense,c'est rare pour etre souligné aucun supporter soit présent à une finale de coupe d'europe

  15. A-Sir

    En français, ça donne quoi ?