Léo Westermann : « Je ne m’en fais pas pour la suite »

S’il reconnait qu’il y’en encore beaucoup de travail à fournir, le capitaine des Espoirs se montre confiant pour la suite.

BasketActu : Comment analyses-tu ces deux premiers matchs ?

Léo Westermann : On a commencé la préparation beaucoup plus tard que l’année dernière. Là on est à cinq/six jours de préparation. On s’entraine cinq heures et demie par jour. Les Allemands, eux, ont commencé leur prépa depuis trois semaines donc ils sont très bien rodés. Sur le premier match on a été en manque d’intensité, l’état d’esprit n’était pas encore là. Mais ce soir (hier), c’était beaucoup mieux parce qu’on a voulu régler ça tout d’abord. Mais avec le retour de deux/trois joueurs, Rudy Gobert, peut-être Evan Fournier, et le travail que l’on va fournir avec le coach dans cette prépa, je ne m’en fait pas du tout. Les Allemands vont être dans notre poule au Championnat d’Europe. Ça va être très dur d’aller les chercher mais on a tout pour.

 

BasketActu : Est-ce-que leur niveau t’a surpris ?

LW : Ca se voit que physiquement et dans l’organisation ils sont beaucoup plus mieux préparés que nous. Après ça ne m’étonne car ils étaient six l’année dernière au CE comme nous. On les avait joué en quarts de finale et on avait eu beaucoup de mal. Maintenant on voit de très bons joueurs ; je pense qu’ils ne sont même pas encore au complet. Donc leur niveau ne m’étonne pas. Après l’écart il se fait sur une semaine de préparation. Une semaine en plus c’est très important pour l’équipe. Maintenant on va beaucoup s’entrainer pour pouvoir les rattraper et gagner ce championnat d’Europe.

 

BasketActu : Sur ce deuxième match on a vu un petit manque d’adresse ; ça n’est pas quelque chose qui t’inquiète ?

LW : Non ça ça va venir, il n’y a pas de problème. On s’entraine presque six heures par jour, on est tous fatigué parce que c’est le début de la prépa et c’est très difficile. Donc voilà on est court sur nos tirs, moi le premier, mais je ne m’en fais pas du tout. Je sais qu’au championnat d’Europe je serais fin prêt.

 

BasketActu : Ce qu’il manque peut-être également c’est une différence moins importante entre les cadres et les rotations…

LW : On va dire que depuis le début de la préparation on n’a joué que sur système qui était beaucoup pour les meneurs. Maintenant comme je l’ai dis on va essayer de se préparer, de diversifier notre jeu pour pouvoir justement que tout l’équipe touche la balle. Après il faut surtout que l’on soit plus fort en défense, c’est notre axe principal. C’est ça qui nous ferra gagner un championnat d’Europe. On ne pourra pas gagner sans une forte défense. C’est ce que le coach nous dit toujours et avec la défense que l’on met en place on devient presque injouable. Maintenant on doit la trouver.

 

BasketActu : L’expérience des cadres sera un atout à plus ou moins long terme ?

LW : Oui c’est sûr. Après le talent c’est bien mais il faut aussi l’état d’esprit, cette attitude de conquérant que pour le moment on n’a pas encore totalement même si aujourd’hui (hier), c’était un peu mieux. Mais ça va venir, je ne m’en fais pas. Les gars sont biens dans l’équipe. Là on va vraiment commencer le bloc 2, c’est la partie défensive. Donc après tout va bien se passer.

 

BasketActu : Là vous êtes à deux défaites sur cette prépa ; ça peut vous permettre de rester bien concentré ?

LW : Comme je l’ai dit les Allemands sont déjà prêts. Nous on est très en retard par rapport à ce qu’on veut faire. Donc ça ne m’inquiète pas du tout. L’année dernière on était aussi à deux semaines de prépa comme les Allemands, là quatre jours, c’est vraiment peu. Je ne m’en fais pas pour la suite. Je sais que le coach travaille dur pour que l’on puisse bien faire les choses après.

Tags : ,
Comments

Commentaires (1)

  1. nicomaltese

    Très belle photo

    on dirait Albert Dupontel