ALL STAR GAME

L’équipe de France rebondit face à la Finlande

Après son gros raté face à la Bulgarie, l’équipe de France s’est ressaisie contre la Finlande (83-67). Les Bleus sont à une victoire du Mondial chinois.

Après son gros faux-pas contre la Bulgarie il y a trois jours, l’équipe de France a su rebondir face à la Finlande (83-67) et faire un pas important vers la validation de son ticket pour le Mondial 2019 en Chine. Les Bleus ont même été impériaux en première mi-temps, dans le sillage de leur capitaine Nicolas Batum (14 pts, 4rbds, 4 pds). Intraitables en défense, ils ont déroulé un basket impeccable (16 passes pour 20 paniers ; 27 pds au final, pour 34 paniers) pour atteindre la pause sur le score de 50 à 24.

Sur un panier de Charles Kahudi (14 pts, record perso en EdF), la France a même pris 30 points d’avance. Et puis, comme souvent dans ces cas-là, l’intensité a commencé à baisser, les Finlandais ont retrouvé leur adresse et ont commencé à revenir dans le match. Profitant de l’absence de Nicolas Batum, qui s’est fait une grosse frayeur sur une glissade et qui a été manipulé l’essentiel du troisième quart, ils ont réduit l’écart jusqu’à 11 points.

Mais les Bleus avaient trop de marge pour se faire vraiment peur. Paul Lacombe a donné le ton, Mathias Lessort a été ultra précieux dans la peinture (13 pts, 6 rbds, 3 steals et 2 blocks), alors que Nicolas Batum, qui a pu revenir sur le parquet, redonnait un matelas confortable à des Bleus qui n’avaient plus qu’à gérer tranquillement la fin de la rencontre.

On ne pourra pas s’empêcher de penser que les Bleus pourraient être déjà qualifiés sans ces dernières minutes catastrophiques contre la Bulgarie. Mais la réaction a été parfaite. Les Bleus ont retrouvé la tête du groupe K, avec 7 victoires pour une défaite. Les 3èmes (Russies) et 4èmes (Finlande) affichant un bilan de 4-4, la France (qui a battu deux fois la Russie) n’a besoin plus que d’un succès pour finir dans les trois premiers de son groupe et valider son billet pour la Chine.

Largement faisable puisqu’il lui reste quatre rencontres : le 30 novembre en République Tchèque ; le 3 décembre face à Limoges ; puis en Finlande et contre la République Tchèque en février prochain. Elle ne pourra donc pas compter sur ses NBAers. Mais avec leur réservoir, les Bleus peuvent voir venir.

Crédit photo : FIBA

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.