L’équipe de France reçue 2/2 face à l’Italie

Après un début de match poussif, les Bleus se sont réveillés en seconde mi-temps pour l’emporter sur le score de 76 à 62.

Face à une équipe d’Italie amputée de tous ses NBAers, les hommes de Vincent Collet ont tout d’abord été dans la difficulté dans les vingt premières minutes pour finalement prendre l’avantage dans les vingt dernières. Au final, l’équipe de France s’est imposée de 14 longueurs (76-62), sans forcément réellement convaincre. Les Bleus ont fait preuve de domination aux rebonds pendant tout le match mais le problème des pertes de balles (9 en première mi-temps, 12 au total) n’a pas complètement été réglé.

En manque d’adresse (33% de réussite aux shoots à l’issue du 1er QT) en début de rencontre, la formation Française n’a pas pris l’eau en partie grâce à sa marque de fabrique, la défense. Menée de cinq points au bout de dix minutes de temps de jeu (19-14), elle a su réagir au cours du second quart-temps afin de recoller au score assez rapidement. Pendant les premières minutes du deuxième acte, les Bleus ont enchaîné les fautes défensives et se sont très vite retrouvés dans la pénalité. Ils se sont ensuite rattrapés en prenant l’avantage au tableau d’affichage et en réglant la mire aux tirs. Leur jeu collectif fut mieux huilé, ouvrant des espaces dans la raquette. Mais les interceptions multiples des Italiens dûes à une mauvaise gestion de la balle côté Français ont été suivies de contres-attaques et se sont ensuite additionnées, forçant les Bleus à commettre des fautes dans le but de les ralentir.

Sur un panier égalisateur de Ricardo Moraschini à quelques secondes du buzzer, les deux formations ont rejoint les vestiaires sur le score de 32-32.

Peu après la reprise de la rencontre, Nando De Colo (13 pts, 4 rbds et 2 stls sur le match) et Boris Diaw (11 pts, 5 rbds et 5 pds au total) ont été les principaux artisans d’un conséquent 13-3. Le troisième quart-temps s’est clôturé sur une fléchette longue distance convertie par Fabien Causeur dans le corner (59-46).

 Le MVP français de la dernière saison de Pro A a débuté la dernière période comme il a achevé le 3ème QT en artillant avec réussite derrière la ligne des tirs primés. Visiblement en forme, l’arrière Breton a ajouté 8 pions en un peu plus de deux minutes. Plutôt équilibrées, les dix dernières minutes ont vu les Français scorer 17 points contre 16 du côté des Italiens.

Malgré ses 4 fautes personnelles, Ludovic Vaty (8 pts, 3 rbds en 8 min) s’est particulièrement illustré dans la raquette. Auteur d’un excellent match hier, Kévin Séraphin  l’intérieur Guyanais des Wizards a été transparent en première période ce soir mais a tout de même inscrit 11 points et arraché 7 rebonds. L’apport de l’ailier Mike Gelabale (10 pts, 6 rbds, 2 pds) a également été précieux.

Côté Italien, on pourra remarquer le très bon match de Ricardo Moraschini (20 pts, 3 rbds, 2 pds et 4 stls en 31 min). A noter que les treize joueurs Français qui ont effectué jusque-là la préparation sont entrés en jeu au cours de ce match.

L’équipe de France rencontrera demain soir à 20h30 la Côte d’Ivoire, toujours sur Sport + mais cette fois-ci à Toulouse.

 

Pour voir la box-score : http://www.fibalivestats.com/matches/3886/05/71/83/19XHhHtjuyJPg/

Tags :
Comments

Commentaires (2)

  1. AND11

    C'est quoi cet éclairage de merde dans la salle de Boulazac…. Va falloir changer ça pour la pro A les amis. A la télé ça rend très très mal.

  2. bob

    ""Malgré ses 4 fautes personnelles, Ludovic Vaty (8 pts, 3 rbds en 8 min) s’est particulièrement illustré dans la raquette. Auteur d’un excellent match hier, Kévin Séraphin l’intérieur Guyanais des Wizards a été transparent en première période ce soir mais a tout de même inscrit 11 points et arraché 7 rebonds. ""

    c'est moi ou y'a quelque chose de pas très logique ?!!