Les Bleus bousculés mais vainqueurs des Croates

L’équipe de France a dominé la Croatie pour son deuxième match de préparation avant la Coupe du monde 2014.

batum-equipe-de-france

France 81-71 Croatie

Si l’affrontement avec la Belgique n’avait pas livré de grands enseignements en raison de la faiblesse de l’adversaire, l’équipe de France a été servie vendredi soir. Malgré la relative ampleur du score (81-71), les joueurs de Vincent Collet n’ont pas eu la partie facile sur le parquet de Pau, avec notamment un 3e quart-temps cauchemardesque (31-13 en faveur des Croates et un vilain run de 14-1).

Les Croates ont montré que leur avenir pouvait être radieux grâce notamment au talent de Dario Saric (18 points et 5 rebonds à 7/11), très impressionnant sur l’ensemble de la rencontre, épaule par le plus expérimenté Luka Zoric (20 pts). Sauf qu’il leur faudra jouer un peu plus longtemps qu’un quart-temps pour espérer déstabiliser des équipes du niveau des Bleus. Avant ce 3e quart-temps à sens unique, Nicolas Batum et ses coéquipiers avaient été assez nettement au-dessus.

Nando De Colo a notamment montré que son expérience et son intelligence de jeu seraient très importantes en l’absence de Tony Parker. En première mi-temps, le nouvel arrière du CSKA Moscou a été dans tous les bons coups et finit le match à 13 points et 3 passes. En tête au repos avec une avance de 11 points, les Français ont alterné des phases intéressantes sur le plan collectif et des trous d’air plus problématiques mais néanmoins corrigés par un esprit irréprochable dans le 4e quart-temps.

Alors qu’on les croyait cuits, les intérieurs tricolores ont élevé l’intensité de leur défense et leur combativité au moment le plus opportun. Rudy Gobert (7 pts, 5 rbds et 2 ctres), en difficulté jusque-là, a notamment enchaîné contres et paniers près du cercle (dont un dunk puissant) pour réveiller tout le monde. Thomas Heurtel s’est lui révélé injouable pour les Croates dans le money time (14 pts, 4 pds, 19 d’évaluation) et a été assez logiquement élu MVP de la rencontre. Hyper mobile et tranchant offensivement, le joueur de Vitoria a marqué des points dans la hiérarchie des meneurs alors qu’Antoine Diot était laissé au repos. On attend en revanche un peu plus de la part de certains éléments comme Evan Fournier, pas toujours inspiré sur ce match, Ian Mahinmi ou Edwin Jackson, même si ce dernier s’est révélé précieux derrière l’arc avec deux paniers à 3 points inscrits.

Preuve de l’ultra domination française dans tous les secteurs en fin de match, cet improbable run de 22-2 pour repasser devant puis prendre le large. Nouveau test dès demain pour les hommes de Vincent Collet contre la Grèce de Giannis Antetokounmpo. Une nouvelle mise à l’épreuve que les Bleus devront négocier avec autant de sérieux.

Boxscore

FRANCE

 

STARTERS POS Min FG FG% 3P 3P% FT FT% RO RD REB PD BP ST BS PF Pts Ev
4 T. HEURTEL   26:59 69 67 12 50 12 50 0 3 3 4 1 2 1 1 14 19
  5 N. BATUM   26:13 39 33 14 25 12 50 0 3 3 1 2 2 0 0 8 5
  11 F. PIETRUS  (C)   19:46 12 50 00 0 00 0 0 4 4 0 1 0 1 4 2 5
  14 I. MAHINMI   15:13 37 43 00 0 25 40 3 3 6 0 2 0 0 3 8 5
  15 M. GELABALE   18:28 23 67 22 100 44 100 0 1 1 1 1 2 1 1 10 13
    BENCH POS Min FG FG% 3P 3P% FT FT% RO RD REB PD BP ST BS PF Pts Ev
  7 J. LAUVERGNE   15:46 11 100 11 100 00 0 1 2 3 0 3 1 0 2 3 4
  9 E. JACKSON   16:00 35 60 23 67 00 0 0 1 1 0 1 0 0 0 8 6
  10 E. FOURNIER   11:45 15 20 01 0 00 0 1 1 2 0 2 0 0 2 2 -2
  12 N. DE COLO   14:01 47 57 01 0 56 83 0 1 1 3 1 1 0 1 13 13
  16 R. GOBERT   18:02 24 50 00 0 33 100 0 5 5 2 2 2 1 2 7 13
  17 K. TILLIE   11:00 00 0 00 0 34 75 1 2 3 0 0 0 0 3 3 5
  18 N. BOUNGOU COLO   06:43 11 100 00 0 13 33 0 0 0 0 0 0 0 0 3 1
TEAM TOTALS 2753 51 714 50 2029 69 6 26 32 11 16 10 4 19 81
Comments

Commentaires

Comments are closed.