Les Bleus déroulent face à l’Allemagne

Face à une Allemagne transparente, les Bleus ont déroulé leur basket sans jamais être inquiétés grâce à un run en première mi-temps (31-0) rédhibitoire.

Mike Gelabale - Equipe de FranceLes Allemands auront tenu six minutes. Les six premières minutes de la rencontre durant lesquelles Nowitzki, Gavel, Schroder et Zipser ont créé l’illusion avant de subir la déferlante française. A la 6e’ donc, Dirk Nowitzki offrait un avantage de quatre points Allemagne (11-15). Et puis après le blackout. Un passage à vide qui va durer douze minutes pour des Allemands devenus aussi pâles que leur maillot. Pendant ces douze minutes, Boris Diaw, Tony Parker et Joffrey Lauvergne ont shooté dans tous les sens, de près comme de loin permettant à la France de basculer largement en tête à la fin du premier quart (31-15), Evan Fournier, Rudy Gobert et Charles Kahudi enfonçant le clou dans le deuxième quart pour faire enfler le score jusqu’à 42-16 (18e’). Dunk arrière de Gobert, passe dans le dos de Nando De Colo pour Nicolas Batum, contre de Florent Piétrus, les Français ont récité leur basket, déroulé leurs gammes. Trop facilement d’ailleurs, au point d’enlever tout intérêt à l’avant-dernière rencontre de préparation.  Vincent Collet pouvait tranquillement faire tourner son effectif  en conservant le même niveau de jeu, aussi bien en défense qu’en attaque, et travailler quelques combinaisons. Mais le sélectionneur tricolore aurait assurément préféré que ses joueurs se retrouvent face à une opposition plus forte.  Batum régalait le public du Rhenus d’un buzzbeater à la fin du deuxième quart histoire de réveiller les ardeurs du public strasbourgeois (50-19).

Dans le troisième quart, les Français baissaient d’intensité laissant les Allemands respirés et produire un peu de jeu. Pleiss et Schröder alimentaient la marque germanique sans jamais vraiment inquiétés les Bleus qui se contentaient de contrôler la rencontre, Parker, Lauvergne et Gobert étant les seuls scoreurs tricolores de ce 3e quart (63-39). Vincent Collet continuait de multiplier les associations et les combinaisons. Deux points en cinq minutes dans la dernière période (65-41), les Bleus levaient clairement le pied et l’entraîneur de l’équipe de France prenait un temps mort. Plus ou moins suivi d’effet, les Allemands n’avaient de toute façon plus la possibilité de revenir au score. Jaiteh, revenu pour pallier au départ d’Ajinça, pouvait soigner ses stats et grappiller quelques minutes de temps de jeu. Tony Parker et ses coéquipiers ont montré que ce soir la qualité de jeu était française : Französische Qualität.

France : 29 paniers sur 60 tirs (48%), dont 21 sur 45 à 3 pts (53%), 10 LF sur 18, 39 rebonds (Lauvergne 8), dont 9 offensifs, 21 passes décisives (Parker, Diot et Batum 4), 11 balles perdues,   17 fautes. Batum 14, Parker 14, De Colo 8, Diaw 3, Gobert, Diot 2, Lauvergne 13, Kahudi 4, Fournier 1, Pietrus 2, Gelabale 2, Jaiteh 5.

Allemagne :  20 paniers sur 66 tirs (30%), dont 4 sur 22 à 3 pts (18%), 8 LF sur 10, 36 rebonds (Pleiss11), dont 11  offensifs, 11 passes décisives (Schroeder 6), 10 balles perdues,  19 fautes. Pleiss 6, Nowitzki 6, Schroder 10, Zipser 7, Gavel 8, Giffey 2, Schaffartzik, Tadda 4, Benzing 3, Voigtmann 6.

Photo : FFBB

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.