Les Bleus encore battus, mais il y a du mieux

Face à des Argentins qui évoluaient devant leur public, les Bleus se sont à nouveau inclinés (86-79), mais ont été un peu plus rassurants que ces derniers jours avant de s’envoler pour Rio.

France 79-86 Argentine

C’est sur une nouvelle défaite en préparation que les Bleus vont donc prendre l’avion pour Rio. Battus sans grande surprise par les Argentins devant leur public à Cordoba, les joueurs de Vincent Collet ont au moins accédé à la requête de leur coach en montrant des progrès assez significatifs en termes d’intensité et de jeu. On peut toujours se demander si Boris Diaw et ses camarades seront capables d’inquiéter les Serbes, les Espagnols ou ces mêmes Argentins, mais l’inquiétude est un poil moins élevée désormais, notamment grâce à une deuxième mi-temps où on a un peu retrouvé l’allant du TQO et des dernières compétitions internationales. L’arbitrage maison n’a globalement pas aidé, mais on a vu quelques signaux rassurants face à une équipe meurtrière derrière la ligne à 3 points (19/41) mais battue au rebond par les Bleus (42-29). La défense n’a pas toujours été au niveau escompté, mais on a enfin vu des séquences prolongées où les Tricolores ont réussi des stops et montré l’acharnement qu’on leur connait.

Manu Ginobili a fêté ses retrouvailles avec Boris Diaw en inscrivant 15 points comme son camarade Carlos Delfino, pendant que Nando De Colo maintenait, comme toujours désormais, les Français à flot (20 points, meilleur marqueur du match) avec l’aide de Rudy Gobert, en double-double (11 points, 10 rebonds) et Antoine Diot (14 points), précieux en l’absence de Tony Parker. Sans enfoncer des portes ouvertes, on attendra plus de la part de Nicolas Batum à Rio. L’ailier des Charlotte Hornets a l’excuse d’avoir manqué une partie de la préparation pour signer son nouveau contrat, mais on n’imagine pas l’équipe de France décrocher une médaille sans un Batum prépondérant et plus efficace des deux côtés du terrain que durant ces matches amicaux.

Vincent Collet a désormais jusqu’à samedi pour faire en sorte que son équipe soit suffisamment prête pour ne pas connaître une déconvenue d’entrée contre l’Australie. Le coach des Bleus l’a répété sur RMC lundi soir, il estime que les Australiens sont, au même titre que les Serbes, des concurrents pour la deuxième place dans le groupe A derrière les Etats-Unis.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.