Les Bleus ont souffert mais assurent l’essentiel face aux Philippines

La première marche vers Rio a été franchie pour l’Equipe de France. Face à des Philippins transcendés par leur public, les Bleus de Vincent Collet ont eu toutes les peines du monde à s’imposer (93-84). Nando De Colo a, encore une fois, été excellent (27 points à 8/9). Tout n’a pas débuté sous les meilleurs hospices. Les…

Nando de Colo équipe de FranceLa première marche vers Rio a été franchie pour l’Equipe de France. Face à des Philippins transcendés par leur public, les Bleus de Vincent Collet ont eu toutes les peines du monde à s’imposer (93-84). Nando De Colo a, encore une fois, été excellent (27 points à 8/9).

Tout n’a pas débuté sous les meilleurs hospices. Les dix premières minutes, craintes par les sélectionneur, ont été à l’avantage des locaux, bien poussés par leurs fans et le naturalisé Andray Blatche (14 points dans la période). La réussite pour l’ancien NBAer et ses coéquipiers étaient au rendez-vous malgré un jeu uniquement basé sur le un-contre-un. Bousculés, les Français n’étaient pas encore en place et étaient logiquement derrière en fin de période (30-22), malgré une grosse claquette de Mickael Gelabale.

Changement de décor dès la reprise avec des remplaçants investis en défense. L’exemple d’Adrien Moerman qui a totalement coupé Blatche de la balle était parfait et, malgré quelques exploits individuels de leurs adversaires, les Bleus sont revenus doucement sous l’impulsion de De Colo. Le MVP de l’Euroleague a inscrit 9 points dans le seul deuxième quart-temps. Malgré le buzzer de Romeo, Tony Parker (10 points) et ses équipiers étaient devant de deux petites unités (43-41).

Les Philippins n’ont pas abdiqué pas pour autant avec trois réussites longue distance pour rester à portée de tir des Bleus, qui venaient d’inscrire des points par leurs deux leaders offensifs, Parker et De Colo. Blatche, muet depuis le premier quart, a inscrit ses premiers points et fait revenir son équipe à -7 (63-56). Le moment pour les Français de chiper des ballons et d’infliger un 6-0 dont deux contre-attaques du grand Kim Tillie. La fin du quart aura été équilibrée avec TP pour placer quelques accélérations comme s’il avait 25 ans (77-66).

Comme en troisième quart, Terrence Romeo, sorte d' »Allen Iverson local », a mis le feu dans la défense française. Six points de suite pour faire revenir sa nation tout près (81-75). Le moment pour l’un des vétérans de cette équipe, Mike Gelabale, de faire repasser l’écart à 10 points, avant d’être répondu par deux paniers philippins coup sur coup. Le manque d’agressivité au rebond des Français était criant, surtout sous leur propre cercle. Une claquette contre son camp (!) de Tillie a même fait exposer la salle (85-81). Heureusement, ce dernier s’est rattrapé avec un rebond offensif, un panier et deux lancers. Les Bleus sont repassés à +11. L’écart était fait. Les Bleus ont pu gérer la fin de match et attendent la Nouvelle-Zélande jeudi à 15h. Mais que ce fût dur !

Les highlights

Boxscore

FRANCE Tirs Rebonds
# Joueurs Min Tirs 2pts 3pts LF O D Tot Pd Fte(s) Bp In Ctr +/- Ev Pts
4 T. HEURTEL 14:46 1/520% 1/425% 0/10% 0/0-% 1 0 1 2 0 1 2 0 -7 2 2
5 N. BATUM N’est pas entré en jeu
6 A. DIOT 08:25 2/450% 2/366.7% 0/10% 0/0-% 0 0 0 0 0 0 1 0 0 3 4
7 *J. LAUVERGNE 14:54 5/955.6% 5/955.6% 0/0-% 0/0-% 2 0 2 2 2 0 0 0 -3 10 10
8 *C. KAHUDI 15:08 1/1100% 1/1100% 0/0-% 0/0-% 0 2 2 0 2 1 0 0 11 3 2
9 *T. PARKER 29:41 7/1353.8% 4/666.7% 3/742.9% 4/4100% 0 4 4 6 0 5 1 0 13 21 21
11 F. PIETRUS 08:31 0/10% 0/10% 0/0-% 0/0-% 1 0 1 0 4 1 0 0 1 -1 0
12 *N. DE COLO 32:41 9/1464.3% 7/887.5% 2/633.3% 7/7100% 0 6 6 2 1 3 3 0 14 30 27
13 *B. DIAW(C) 35:52 3/650% 3/560% 0/10% 3/475% 2 7 9 6 1 1 0 0 9 19 9
15 M. GELABALE 19:14 4/757.1% 4/4100% 0/30% 0/10% 2 4 6 0 3 1 1 0 -4 10 8
17 K. TILLIE 14:57 4/666.7% 4/666.7% 0/0-% 2/2100% 4 1 5 0 5 1 0 0 12 12 10
18 A. MOERMAN 05:51 0/10% 0/0-% 0/10% 0/0-% 0 0 0 0 1 0 0 0 -1 -1 0
Equipe/Entraîneurs 2 0 2 0 1
TOTAL 200 36/6753.7% 31/4766% 5/2025% 16/1888.9% 14 24 38 18 19 15 8 0 9 108 93
Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.