Les joueurs NBA privés d’une partie de leur salaire après le 1er avril ?

Alors que la saison NBA est suspendue, les franchises se prépare à faire jouer une clause du CBA pour ne pas verser l’intégralité des salaires en avril.

Ce n’est pas une blague, ni une menace mais bien une vraie possibilité envisagée par les propriétaires des franchises NBA. L’économie mondiale est fortement ralentie en raison de l’épidémie de coronavirus, et la ligue subit le contrecoup, comme des milliers d’entreprises. Afin de limiter les pertes, les patrons pourraient donc retirer aux joueurs une partie de leurs salaires. Ce qu’une provision du CBA leur permet justement de faire. En effet, le texte prévoit qu’en cas de « force majeure », c’est-à-dire une guerre, une catastrophe naturelle ou une épidémie, les propriétaires peuvent retenir 1/92,6 des émoluments des basketteurs par match annulé.

ESPN précise que les franchises verseront un salaire complet le 1er avril mais que le doute plane pour la suite. Les joueurs auront perçus environ 90% de leur salaire annuel à ce moment là de l’année. Ils pourraient donc perdre une partie des 10% restants.

Si la saison NBA – qui est suspendue depuis le 11 mars – venait à reprendre et à s’achever pendant l’été, les joueurs récupéreraient évidemment les sommes dues.

Crédit photo : FIBA

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.