Les ligues fermées européennes : Panorama

Baltic League, VTB League, Balkan League, Adriatic League…. Difficile de s’y retrouver.

Devant la faiblesse des championnats domestiques, ou parce que l’intérêt des clubs est aussi de jouer le plus de rencontres possibles, de plus en plus de fédérations –et de sponsors…- s’associent pour développer de véritables championnats privés. Pas toujours simple de situer le niveau de ces compétions, dont certaines valident tout de même une place en Euroleague, et d’autres en Eurocup.

Ces ligues sont au nombre de quatre : La Baltic League, La VTB United League, l’Adriatic League et la Balkan League. L’Adriatic et la VTB sont d’un niveau global assez solide. La Batlic League est en perte de vitesse depuis plusieurs saisons. La Balkan League se développe, mais reste la plus faible des quatre.

Baltic League :

Localisation : Mer Baltique.

Système de compétition : Une division Elite à 11 équipes, une division Challenge Cup à deux poules –une de 5, une de 6 équipes-, toutes deux avec playoffs.

Pays représentés : Lituanie (4 en Elite, 4 en Challenge Cup), Lettonie (2 en Elite, 3 en Challenge Cup), Russie (1 en Elite), Estonie (2 en Elite, 3 en Challenge Cup), Kazakhstan (1 en Challenge cup).

Zalgiris Kaunas et Lietuvos Rytas ne participent plus à la phase régulière du championnat Elite.

Classements actuels

Elite Division
 1. Ventspils 2-0
 2. Siauliai 2-0
 3. Tartu Ulikool 2-1
 4. Triumph 1-1
 5. Juventus 1-1
 6. Kalev/Cramo 1-1
 7. Pieno Zvaigzdes 1-1
 8. Rudupis 1-1
 9. Kedainiai 1-2
 10. Baltai Kaunas 1-2
 11. Liepaja 0-3
Challenge Cup
Group A
 1. Tarvas 1-0
 2. Naglis Palangos 1-0
 3. Barsy Atyrau 0-0
 4. Neptunas 0-1
 5. Jelgava 0-1
Group B
 1. Techasas 2-0
 2. Sakalai 2-0
 3. TTU/Kalev 1-0
 4. Rapla 0-1
 5. Valmiera 0-2
 6. Turiba 0-2

Moins en vue que par le passé, la Baltic League est en réelle perte de vitesse. La crise économique qui secoue un peu la région n’y est pas étrangère. La concurrence directe de la VTB United, qui monte vraiment en puissance, a entrainé le retrait de Kaunas et Vilnius des phases régulières. Pionnière des Ligues semi-fermées, avec l’Ardriatic, la BBL est régulièrement l’objet de rumeurs quand à sa fin annoncée. La légende Sarunas Marciulionis est un des « fondateurs » de ce championnat, dans une région où le basket est plus que roi.

VTB United League :

Localisation : Europe de l’Est.

Système de compétition : Deux poules de 9 et système de playoffs. Pays représentés : Russie (7), Lituanie (2), Ukraine (2), Kazakhstan (1), Estonie (1) Rep. Tchèque (1), Bélarus (1), Pologne (1)

Classements actuels

Group A
 1. Khimky 3-0
 2. Unics 2-1
 3. Zalgiris 2-1
 4. Budivelnyk 1-1
 5. Krasnie Krilya 1-1
 6. VEF Riga 1-1
 7. BC Astana 1-2
 8. Kalev/Cramo 1-2
 9. N.Novgorod 0-3
Group B
 1. Spartak SP 4-0
 2. CSKA 3-1
 3. Azovmash 2-1
 4. Lietuvos rytas 2-1
 5. Enisey 1-1
 6. Asseco Prokom 1-2
 7. Lokomotiv 1-3
 8. Minsk-2006 0-2
 9. CEZ Nymburk 0-3

Actuellement dans sa 3e saison, la VTB United League est LA ligue qui se développe. Plusieurs grands noms du basket européen y participent, dont certains clubs d’Euroleague : CSKA, Zalgiris, Asseco Prokom, mais aussi d’autres clubs huppés comme le Khimky Moscou, Lietuvos rytas, ou encore le Lokomotiv d’Ali « Tpaope » Traore. Du lourd, qui, comme c’est évoqué plus haut, a mis un sérieux coup d’arrêt au développement de la Baltic League.

Pour ces deux ligues semi-fermées il est important de savoir que les clubs continuent à participer à leurs championnats domestiques, ce qui donne parfois des résultats assez hallucinants en terme de calendrier.

Adriatic League :

Localisation : Balkans/Adriatique/Méditerranée.

Système de compétition : Une poule de 14 équipes et système de playoffs. Pays représentés : Israël (1), Serbie (4), Slovénie (4), Bosnie (1), Monténégro (1), Croatie (3).

Classements actuels

 1. Maccabi T-A 4-0
 2. Partizan 4-0
 3. Union Olimpija 4-0
 4. Cedevita 3-1
 5. Cibona 3-1
 6. Hemofarm 3-1
 7. Buducnost 2-2
 8. Siroki WWin 2-2
 9. Crvena Zvezda 1-3
 10. KK Zagreb CO 1-3
 11. Radnicki K. 1-3
 12. Helios 0-4
 13. Krka 0-4
 14. Zlatorog 0-4

L’Adriatic League a longtemps été citée comme référence. Son vainqueur décroche une place en Euroleague. L’intégration du Maccabi a clairement relancé la valeur sportive de cette compétition qui a cependant toujours été réellement dense. Les règles de participation sont plus obscures : Certaines équipes sont toujours engagées dans leurs championnats domestiques, d’autres non, d’autres ne participent qu’à leur phase de playoffs… Pas très clair. Une équipe macédonienne, le MZT Skopje, devrait rentrer dans la danse pour 2012-13.

Balkan League :

Localisation : Balkans/Méditerranée.

Système de compétition : Deux poules de 6 équipes, avec système de playoffs. Pays représentés : Monténégro (2), Israël (2), Serbie (2), Roumanie (1), Bulgarie (2), Bosnie (1), Macédoine (2).

Classements actuels

Group A
 1. Mornar Bar 1-0
 2. Galil Gilboa 0-0
 3. OKK Beograd 0-0
 4. Rilski Sportist 0-0
 5. Timisoara 0-0
 6. Torus Skopje 0-1
Group B
 1. Hapoel T-A 2-0
 2. Levski Sofia 1-0
 3. Feni Indistrija 1-1
 4. Napredak 0-1
 5. Ulcinj 0-1
 6. Zrinjski HT 0-1

Plus exotique, cette ligue est sans doute la plus faible de celle présentées ici. Le niveau de compétition est assez difficile à situer, mais une chose est sure : Certaines salles ne doivent pas faire rire tout le monde. Pas forcément la plus médiatisée, la Balkan League est une sorte d’alternative pour les clubs qui ne seraient pas assez puissants économiquement pour intégrer l’Adriatic league. A l’instar de sa cousine géographique, les règles de participation sont un peu floues également.

Les sites des compétitions :

Baltic League : http://www.bbl.net/
VTB United League : http://www.vtb-league.com/en/home/home.htm
Adriatic League : http://www.adriaticbasket.com/main.php
Balkan League : http://www.balkanleague.net/en/index.php

De manière globale, ces ligues sont de bons exemples d’organisation sportive, et de plus en plus des alternatives crédibles aux championnats domestiques. L’intérêt de ce genre de compétitions ne serait pas forcément simple à saisir, pour notre culture sportive franco-française. Comme on l’a déjà évoqué, ce genre de projet semblerait être dans les cartons de la LNB et de certaines ligues voisines. Le but d’une équipe, d’un club, et des sponsors restant de jouer des matches et d’avoir une visibilité maximale, affaire à suivre, donc.

Comments
Un peu de LNB, un peu d'Euroleague, beaucoup de bonheur...

Commentaires (7)

  1. beefan

    Une ligue avec la france-belgique-suisse-hollande-Angleterre sa serait bien pour promouvoir le basket qui a reellement besoin de renouveaux ds ces pays !!! On pourrait l appeller la northern league

  2. Sachou

    "L’intérêt de ce genre de compétitions ne serait pas forcément simple à saisir, pour notre culture sportive franco-française."

    Quelques hypothèses :

    – Championnat domestique trop petit, en raison de la petite étendue géographique ou du faible nombre d'équipes (ex: Macédoine, Monténégro).

    – Véritable fossé entre grandes et petites équipes au niveau national (certaines en Euroleague et d'autres qui ne peuvent même pas prétendre à un niveau équivalent pro B en France) d'où la volonté de voir s'affronter les meilleures entre-elles.

    – Volonté de rapprocher les peuples par le sport (surtout pour les ligues baltiques et des balkans).

    – On peut en rajouter quelques autres…

  3. number4

    Yes si ça peut dynamiser quelques équipes françaises, ça peut-être intéressant, et peut-être que ça permettra d'avoir enfin des équipes à plus gros budget et donc enfin compétitive en Euroligue.

  4. Trenco

    Ce serait vraiment pas mal d'avoir un championnat ou un coupe (toute formule serait bienvenue de toute manière) où joueraient les meilleures équipes de pays voisins en Europe de l'Ouest.

    Quand je vois qu'en Belgique, on a une division 1 quasi fermée (9 équipes seulement pour de simples raisons… d'argent => licences pro etc…) où il n'y a ni montant ni descendant (oui c'est moche je sais), on pourrait bien essayer de regrouper le haut du panier avec quelques équipes françaises, hollandaises, allemandes ou encore anglaises.

    Ca donnerait une compétition intermédiaire plus relevée (enfin, on peut l'espérer) avec une meilleure visibilité, plus de sponsors, de public et j'en passe.

    Mais vu que cela nécessite un certain courage pour baisser ses frontières etc. c'est pas demain la veille qu'on arrivera à un tel résultat…

  5. OscarAbine

    Oui, tu as raison sur ces points.

    Mais ce que Personne voulait dire, c'est que en France, la création d'une telle ligue ne serait pas forcément bien perçue parce que personne ne verrait l'intérêt de l'y faire.

    Tout simplement parce que les arguments que tu cites à juste titre n'ont pas de réalité en France. On a un championnat domestique cohérent, homogène, on n'a pas de passé à "laver" avec nos voisins (même si on s'est beaucoup frittés avec anglais ou allemands, c'est quand même largement oublié)…

    C'est clair que moi, je vois pas trop l'intérêt de rencontrer des clubs suisses, hollandais ou anglais. On en voit déjà dans l'Eurochallenge. Quant aux allemands et belges, ils battent déjà les clubs français en Eurochallenge ou Eurocup…

    Et on les case où, ces matchs ? On va pas faire quitter la ProA à 4 ou 5 clubs, quand même !